Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de oct/nov/déc 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : zoom Air Tahiti, une histoire du ciel polyhnésien de 1987 à 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
chanTs lors D’un sPecTacle au Marae arahurahu De Paea / soNgs perForMed oN The ArAhurAhu MArAe iN pAeA duriNg A show. 60 La variété des chants traditionnels polynésiens trouve son origine dans la tradition orale des peuples océaniens. Autrefois appelé pehe ou pehepehe en langue tahitienne, le chant préservait au fil des générations, la mémoire et l’identité des Polynésiens. Aujourd’hui, le langage courant emploie le néologisme himene provenant de l’anglais hymns, en référence aux cantiques de la Bible, afin de désigner le chant, l’acte de chanter, ou d’interpréter. Aux temps anciens, chanter semblait vital pour les Polynésiens. La pratique du chant marquait les temps forts de la communauté. Que ce soit dans un but de célébration, pour fêter un événement, ou encore afin de rendre hommage aux défunts lors d’un deuil, le chant rassemblait le peuple. Ainsi unies les unes aux autres, les voix s’élevaient vers les cieux… Par le chant, le peuple célébrait sa terre, honorait la mémoire de ses ancêtres, rendait gloire à ses guerriers, et s’efforçait par dessous dessus tout de préserver ses généalogies, ses mythes et ses légendes et cela en l’absence de maîtrise de l’écriture. Avant l’arrivée des Européens, trois types de chants étaient pratiqués. Le tārava était considéré comme le chant dominant. Dans ce type de chant festif, remarquable par sa puissance vocale et l’harmonie des voix, la qualité du meneur, le ra’atira est primordial. Le ute est, quant à lui, un chant à une ou deux voix. Il se partage en deux grandes © g. boissY familles. Le ute paripari est inspiré des paripari fenua, les éloges à la terre. Le ute are’are’a, du terme tahitien are’are’a signifiant s’amuser, est un chant au contexte quant à lui, humoristique. Enfin troisième variété, le pāta’uta’u dont la récitation rythmée accompagnait certaines activités quotidiennes. Un outil de propagande par le passé… Dans le contexte de colonisation et d’évangélisation que connurent les Polynésiens suite aux contacts avec les Européens, on distingue les chants pré-européens et les chants post-européens que sont les himene ru’au et les himene nota. Les himene ru’au étaient à l’origine des adaptations en langue tahitienne de cantiques issus de la Bible protestante. Les himene nota désignaient quant à eux des chants d’origine européenne dont la partition musicale pouvait être écrite. Les missionnaires semblent de cette façon avoir utilisé le chant comme outil de propagande religieuse afin de favoriser l’assimilation de la nouvelle religion par la population. Dans l’ouvrage The History of the Tahitian Mission : 1799-1830, publication de C.W. Newbury issu du journal manuscrit tenu par le missionnaire protestant Davies,
The variety of traditional Polynesian songs stems from the oral tradition of oceanian peoples. once called pehe or pehepehe in the Tahitian language, the song preserved the collective Polynesian memory and identity over generations. Today, the modern neologism, himene, comes from the english word hymns, referring to Bible canticles, the word designates both the song itself, as well as the act of singing or interpreting. in ancient times singing was vital for Polynesians. it celebrated the year’s high points. Whether during the celebration of festivities, or in mourning, to remember the dead, song united the community. in this way, everyone joined the song, voices raised to the heavens… Through song, the people celebrated their land, honored their ancestors, paid homage to their glorious warriors, and above all else, allowed them to preserve their genealogies, myths and legends, in the absence of a written record. before the arrival of europeans, three types of songs were distinguished. The tārava being the dominant one. in this festive type of song, notable for the power of the vocals and the harmony of the voices, the leader’s role, the ra’atira is vital. The ute, by comparison, is a song of just one or two voices. Divided into two large groups. The ute paripari CULTURE hiMeNe des pARoisses pRoTesTAnTes. à gAUCHe AU TeMpLe de pAoFAi (TAHiTi) eT à dRoiTe dAns CeLUi d’AnATonU à RAiVAVAe / proTesTANT pArish hiMeNe. leFT AT pAoFAi’s ChurCh (TAhiTi) ANd righT iN ANAToNu, rAivAvAe. inspired by the paripari fenua, elogies about the land. the ute are’are’a, the Tahitian term are’are’a meaning having fun, is a an entertaining song of a humorous nature. The third and final type of song, the pāta’uta’u, is a rhythmic recitation accompanying certain daily tasks. A tool used for propaganda in the past … After first contact with europeans, polynesians experienced a period of colonization and evangelization, which impacted their culture and songs, pre-european song can be differentiated from the post-european contact songs, which gave rise to the himene ru’au and himene nota. Protestant hymns from the Bible were translated into Tahitian to give the himene ru’au. The himene nota are other songs, of european origin, for which there is a musical score. it appears that the missionaries thus used song as a sort of religious propaganda, to permeate the culture and help their religion to be accepted by the population. PhoTos : PhiliPPe baccheT 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 120