Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de oct/nov/déc 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : zoom Air Tahiti, une histoire du ciel polyhnésien de 1987 à 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Regard croisé Teanavai Hellouin-Sanford, mécanicienne À 22 ans seulement, Teanavai Hellouin-Sanford est mécanicienne au Centre Technique d’Air Tahiti, département de notre entreprise chargé de la maintenance de notre flotte. Elle est la première polynésienne à exercer ce métier et incarne une nouvelle génération de nos personnels. Rencontre. Propos recueillis / Interviewed by: Ludovic Lardière Ton parcours avant d’intégrer à Air Tahiti ? Teanavai Hellouin-Sanford : J’ai toujours été attirée par les métiers du secteur aérien et de la mécanique et je voulais travailler dans ces domaines. J’ai obtenu un bac professionnel électrotechnique au lycée de Papara sur l’île de Tahiti. Je dois dire que les filles n’étaient pas nombreuses au sein des formations techniques. Mais cela n’a pas constitué un handicap ni un obstacle pour moi. ensuite, je suis partie en nouvelle- Zélande pendant six mois avec l’ambition d’intégrer l’Air new zealand school, école de formation de la compagnie aérienne Air new Zealand. Mais le cursus était très coûteux et je n’en avais pas les moyens Je me suis réorientée vers l’esMa, l’école supérieure des Métiers de l’Aéronautique, en France à Montpellier. elle prépare à un large panel de métiers du secteur de l’aviation et de l’air. J’y ai obtenu une licence en maintenance aéronautique à l’issue d’une formation de 18 mois, dont 4 mois de stage effectués dans l’entreprise latécoère aéroservices. la formation est plutôt théorique. les aspects pratiques sont apportés principalement par le stage. Je suis ensuite revenue en Polynésie française et, en avril 2017, j’ai répondu à une annonce d’air Tahiti qui recherchait des mécaniciens aéronautiques. J’ai immédiatement déposé ma candidature, laquelle a été retenue. Quel est précisément ton travail au sein du Centre Technique d’Air Tahiti ? J’ai le statut de mécanicien car j’ai la licence aéronautique. en conséquence, je suis habilitée à intervenir directement sur les machines. Je recherche les causes des pannes et les traite. Je réalise des inspections de contrôle sur les appareils. J’effectue des montages et démontages de pièces et de parties de machines. au début, on m’avait dit que l’évolution dans mon métier allait prendre du temps, plusieurs années, délai pour acquérir davantage d’expériences et me voir proposer des interventions majeures. Mais cela a été finalement plus rapide. on m’a confié rapidement des responsabilités et des opérations importantes à faire sur les machines. Je pense avoir une bonne formation et avoir fait du bon travail. on me fait confiance. Je suis très contente de cette évolution. Comment êtes vous organisés ? Au Centre Technique, tout est très structuré. Aux côtés des mécaniciens comme moi, nous avons les aides-mécaniciens. ils ne sont pas habilités à intervenir directement sur les machines car ils n’ont pas la licence. leur rôle est de nous apporter une aide : démonter certains panneaux, préparer les zones de travail, ranger les outils, porter des charges, mettre en place des équipements comme des échelles et des escabeaux pour nous permettre d’accéder à certaines parties de l’appareil etc. la Jeune Mécanicienne au TraVail sur un MoTeur D’aTr. The youNg MeChANiC AT work oN AN ATr eNgiNe. © A.sigAUdo-FoURnY ensuite, viennent les chefs d’équipe qui dirigent et encadrent les mécaniciens. les contrôleurs – comme leur nom l’indique – contrôlent le travail réalisé et ; ils sont chapeautés par le chef des contrôleurs, le chef de production et, enfin, le directeur du centre Technique. les personnels sont organisés en trois équipes qui « tournent » tout le temps. nous avons des équipes du matin, de l’après-midi et du soir c’est à dire de 16 h jusqu’à minuit. nous avons ces horaires décalés car il faut toujours être au chevet des avions. après leur journée de vol, à leur retour sur Tahiti Faa’a, il faut les inspecter et les préparer pour la reprise des vols dès le lendemain très tôt. s’il y a des pannes, il faut les traiter. si les avions sont programmés pour voler nous devons faire tout notre possible pour qu’ils puissent reprendre leur service. Parfois, nous ne terminons pas à minuit mais à 3 heures du matin… voire 6 heures ! nous faisons le maximum pour assurer la maintenance. néanmoins, la priorité absolue est la sécurité et nous n’allons pas laisser un avion partir alors qu’il n’est pas en état. Je pense que nous faisons du bon travail ! nous sommes une équipe soudée et nous nous entraidons beaucoup.
A contemporary perspective Teanavai Hellouin-Sanford, mechanic At just 22 years old, Teanavai Hellouin-Sanford works as a mechanic at Air Tahiti’s Technical Centre, our company’s aircraft maintenance department. She is the first Polynesian woman to work for us in this role, she perfectly encapsulates our new generation of personnel. Let’s meet her. What was your professional training, before joining Air Tahiti ? Teanavai Hellouin-Sanford : I had always been attracted by careers in aeronautics and mechanics, and I wanted to work in these fields. I got a high school diploma or bac in electrotechnology at Papara High School, on Tahiti. It has to be said, there weren’t many girls on the technical training courses. However, I never took that to be an obstacle or a handicap. Afterwards, I went to New Zealand for six months, wanting to join the Air New Zealand School, a training school run by the airline Air New Zealand. However, the course was very costly, in the end I didn’t have the financial means. So I set my sights in the ESMA, l’École Supérieure des Métiers de l’Aéronautique (Advanced School for Careers in Aeronautics), in Montpellier, France. It offers training in a large variety of position in the fields of aviation and air travel. I earned a degree in aeronautic maintenance after 18 months of training, of which four months were spent working as an intern for Latécoère Aéroservices. The training itself was mostly theoretical. The practical aspects were mostly taught during the internship. I then returned to French Polynesia, in April 2017, I responded to a job opportunity advertised by Air Tahiti, who was looking for aeronautic mechanic. I immediately applied for the job and was taken on. What precisely is your work at Air Tahiti’s Technical Center? I’m employed as a mechanic, because I have a degree in aeronautics. As a result, I am qualified to work directly on the machines. I look for the cause of breakdowns or malfunctions and fix them. I carry out control inspections of the aircraft. I take apart and put back ZOOM SUR AIR TAHITI together parts of the machines. Initially, they told me that advancing in my career would take time, several years, the time to earn the experience needed to undertake major repairs. But, in the end it went very quickly. I was rapidly entrusted with important tasks and major repairs. Because I had good training and did good work. They trusted me. I’m very pleased with my progress. How are you organized? The Technical Centre is very structured. To assist mechanics, like myself, there are assistant mechanics. They are not authorized to work directly on the machines, because they do not have a diploma. Their role is to help us : removing certain panels, preparing our work area, putting away tools, carrying loads, installing equipment such as stepladders to allow us to access certain part of the aircraft etc. Then there are the team leaders, who supervise the mechanics. The controllers – as their title suggests – control the work carried out ; they are overseen by the chief controller, head of production and, finally the director of the Technical Center. The staff are organized into three groups that constantly « rotate ». There are morning, afternoon, and evening teams, the latter work from 4pm until midnight. We have staggered shifts because you must always be ready to service the planes. After a day of flights, on their return to Tahiti Faa’a, they must be inspected and readied to resume flights the next day at the earliest hour. If there are maintenance problems they must be repaired. If the aircraft is programmed to fly, we must do our very best to get them ready to continue their service. le cenTre Technique qui esT chargé De la MainTenance De l’enseMble De noTre FLoTTe, LieU de TRAVAiL de TeanaVai / The TeChNiCAl CeNTer is respoNsiBle For The MAiNTeNANCe oF our eNTire Air FleeT, TeANAvAi’s plACe oF work. © PhiliPPe baccheT 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 120