Air Tahiti Magazine n°95 jui/aoû/sep 2017
Air Tahiti Magazine n°95 jui/aoû/sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jui/aoû/sep 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : sous le vent de Tahaa.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
nAIkée MoAsen DIRIGe AuJouRD’HuI l’escAle AIR TAHITI De BoRA BoRA/NAikÉe MoAseN is Air TAhiTi sTATioN MANAger iN BorA BorA AirporT. 112 nous pouvons apporter des idées mais nous n’avons plus trop à construire ! Il y a beaucoup de belles histoires et d’anecdotes dans son récit. on sent aussi tout son amour du métier. Je suis aussi marquée par cet esprit de pionnier avec l’engagement total des personnels dans leurs missions. Tout était mis en œuvre pour les assurer  : poser l’avion, décoller et voler en toute sécurité. Tout cela avec beaucoup moins de réglementations pour les guider. Mais même dans ce cadre diférent, on retrouve un grand professionnalisme et une priorité donnée à la sécurité. Des valeurs que nous avons su conserver. Pas de téléphone, d’Internet, ni d’informatique à l’époque, ce que cela vous inspire… Il nous est arrivé de devoir faire face à des « blackout ». Nous nous sommes retrouvés parfois privés d’électricité, d’Internet, sans moyen de communication et sans même le téléphone efectivement dans ces situations, on se dit  : « Chapeau ! Comment faisaient-ils avant ?... ». néanmoins, on s’organise pour tout faire « en manuel » et nous continuons le travail en maintenant le niveau de sécurité optimale. Je crois que dans ces moments diiciles aussi, l’esprit d’équipe se renforce. Il y aussi une constante. Dans les îles, nous sommes habitués à travailler avec une économie de moyens. Beaucoup d’escales sont dans de petites îles, isolées. Il faut savoir se débrouiller et encore de nos jours mettre la main à la pâte. Il apparaît aussi que les personnels disposaient d’une plus grande autonomie et d’une organisation vraiment diférente à cette époque d’Air Polynésie… Le niveau d’activité n’est plus le même. Marceline explique qu’il n’y avait qu’un seul vol par semaine au début à Nuku Hiva. à Bora Bora, nous sommes parfois amenés à traiter 10 vols par jours dont 4 vont arriver en quelques heures seulement. l’organisation est quelque chose de prioritaire. J’ai à ma charge la gestion du personnel de l’escale mais aussi l’agence Air Tahiti sur l’île, le fret, le service administratif, les navettes bateaux et l’accueil des jets. si tout cela n’est pas organisé, cela ne peut pas fonctionner ! De plus, les personnels ont besoin de repères. personnalité de l’île. I. —le Ce qui vous plait dans votre métier ? l’absence de routine. nous sommes confrontés chaque jours à des situations, des événements et des aléas diférents ! J’ai aussi la chance d’exercer dans une île où le traic est élevé tant en terme de clientèle locale qu’internationale. nous accueillons aussi un traic important de jets privés. Dans cette activité touristique, nous sommes un des maillons essentiels et nous arrivons à travailler en bonne intelligence avec les autres acteurs du secteur qu’il s’agisse des hôtels, des prestataires où de la municipalité. ceci constitue pour moi un challenge passionnant. Marceline Aumaitre évoque aussi l’importance et la force de la relation avec sa clientèle… cette valeur, nous la partageons. chaque jour, nous rencontrons de nouvelles personnes. notre travail est de les aider et des les accompagner. Parfois, nos clients sont dans situations particulières. les touristes peuvent voir leur programme bouleversé. à nous de les guider lorsqu’ils sont complètement perdus et cela arrive, je vous assure ! nous avons aussi des papas arrivant pour se rendre au plus vite à Papeete parce que leur épouse est en train d’accoucher… nous participons à beaucoup de moments heureux ou moins heureux de la vie des gens. nous devons les aider, nous y mettons du nôtre pour que tout se passe au mieux. et son attachement à la population… c’est encore le cas. nous faisons travailler beaucoup de personnes et nous travaillons avec beaucoup de personnes aussi. un nombre important de familles est lié à notre société. notre poids dans l’économie de l’île est indéniable. Air Tahiti fait d’ailleurs partie des entreprises les plus importantes en terme d’emplois. cela crée des liens forts entre notre entreprise et la population. Il y a une reconnaissance forte pour le travail que nous donnons. nous formons une famille Air Tahiti, une grande famille, et le chef d’escale demeure aujourd’hui encore une propos recueillis par ludovic lardière I le ifr leeie I. Ie el 1 à i PHOTOS  : SADRY GHACIR
What do you think about the era that Marceline aumaitre describes ? I do my work with passion, and I have a similar passion for these stories and anecdotes that immerse us in the history of our company. Becoming part of Air Tahiti’s family means taking the time to listen to the other members of staf and sharing our experiences. We let the more senior personnel explain what they did and how they did it. I admire these people who, like Marceline, have lived through so many experiences, funny stories and adventures. What she describes is a golden age ! These were the people that forged the history of Air Tahiti and the history of each Air Tahiti family, because each island in our network forms a diferent family, even if we all work for the same company. a « golden age », for sure, but with diicult working conditions … Absolutely, the conditions were primitive during the seaplane era. Air transport was a lot less structured than it is today. But, if my generation works within a more controlled environment, it is thanks to the accomplishments of our predecessors. We can suggest new ideas, but there aren’t the really any foundations left to build ! She tells us lots of wonderful and humorous stories in her interview. You can feel the love she had for her work through them. I’m also struck by the pioneering spirit and the staf’s absolute dedication to their job. They did their utmost to get the job done : landing the plane, take-of and lying with utmost security. All done with many fewer regulations to guide them. But, even in this very diferent background, you still ind high level of professionalism and a focus on security as the top priority. Values that remain central for us too. There was no telephone, internet or computers at that time, how do you feel about that… We sometimes have « blackouts ». We ind ourselves without electricity, internet or a means of communication. In these situations, you say : « Hats of ! How did they manage before ?... ». Nevertheless, we are able to do it all « manually » and we are stillable to operate within optimal security levels. I also believethat these diicult moments help to reinforce the team spirit. In the outer islands, there is also another unchanging variable, we are used to working with a minimum of resources. Many light destination are on small, isolated islands. You have to know how to think laterally and even today, roll-up your sleeves and get your hands dirty. It also seems that the staf had more freedom and that back then air Polynésie had quite a diferent organization… The amount of activity is no longer the same. Marceline explains that there was just one light a week to Nuku Hiva. In Bora Bora, we sometimes have to deal with 10 lights a day, 4 of which arrive in the space of a couple of hours. Organization is essential. I manage the staf at the airport but also those at the local Air Tahiti booking oice, freight, administrative services, boat shuttle and those that receive the private jets. If it’s not well organized, it won’t work ! What’s more, the staf need clear reference-points. What do you like about your job ? The lack of routine. Every day you are confronted with new situations, events and hazards to deal with ! I’m also lucky to work on an island with heavy light traic, in terms of local and international passengers. We also often accommodate private jets. We are an essential link in the chain of tourist activity, and we work intelligently with our &other partners, be they hotels, service providers or the local district. I ind it a fascinating challenge. ZOOM SUR AIR TAHITI Marceline aumaitre also mentions the importance and strength of her client relations … We share this same value. Every day you meet new people. Our work is to help and support them. Sometimes, our customers are in an exceptional situation. Tourists may have a problem with their itinerary. We have to guide them when they don’t know what to do, and it happens, I promise you ! We also have fathers rushing to Papeete because their partner is giving birth…We are often there to share in the happy and sometimes more diicult moments in our passenger’s lives. We must try to help them, we do our utmost to make things go as smoothly as possible. and her connection to the population … It’s still the case. A large number of families are linked to our company. Our importance for the local economy is undeniable. Air Tahiti is one of the largest employers, in terms of staf numbers. Which creates strong connections between us and the population. We are strongly acknowledged for the employment that we provide. We are one big Air Tahiti family, a large family, and the airport manager is stillan important personality on an island.. Interviewed by Ludovic Lardière 113



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 120