Air Tahiti Magazine n°95 jui/aoû/sep 2017
Air Tahiti Magazine n°95 jui/aoû/sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jui/aoû/sep 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : sous le vent de Tahaa.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
sur une PIsTe sAns DouTe RéceMMenT OuVERTE, uN FOKKER D’AIR POLYNéSIE DéBARquE SES PAssAGeRs/oN A AirField, douBTless reCeNTly opeN, AN Air polyNÉsie Fokker diseMBArks his pAsseNgers. 104 Multiplication des pistes et des liaisons Dès le début des années 1970, un vaste chantier fut lancé par les autorités de la Polynésie française aux quatre coins du territoire pour l’équiper en aérodrome. Ils sortirent de terre à un rythme inédit ! Dès le 27 octobre 1970, l’archipel des Marquises voit l’ouverture de la première piste terrestre d’aviation de son histoire. située sur la petite île deua Huka, dans le groupe nord, elle est construite sur un plateau dominant la mer, mesurant 755 m de long et 20 m de large. Le 30 mars 1971 est ouverte l’escale de Huahine. En 1972, c’est le tour de Tubuai, aux Australes, et Maupiti aux îles Sous-le-Vent. En 1973, Hiva Oa aux Marquises est équipée ainsi que, dans les Tuamotu, les atoll d’Arutua et d’Aratika, deux ans plus tard. 1976 constitue une année record avec 6 nouvelles ouvertures  : sur les atolls de Hikueru, Anaa, Makemo et Mataiva dans les Tuamotu ; à Rurutu aux Australes, etua Pou aux Marquises ! Enin, parmi les dates marquantes de cette expansion, on notera aussi l’ouverture à l’aviation civile de l’aérodrome, initialement militaire, de Totegegie aux îles Gambier desservies par Air Polynésie pour la première fois le 3 mars 1977 avec un vol efectué par Fokker. En 1979, nouveau bond en avant avec les atolls de Takakoto, Reao, Pukarua et Pukapuka ouverts à la circulation aérienne. Mais surtout, la même année, est inaugurée en décembre la piste de Terre déserte sur l’île de Nuku Hiva. Avec ses 1 700 mètres de long, cette piste peut accueillir les fameux Fokker d’Air Polynésie, contrairement aux autres escales de l’archipel (voir l’interview de Marceline Aumaitre, chef d’escale d’Air polynésie lors de cette ouverture en page 103). à partir de cette base, les voyageurs peuvent embarquer sur des Twin-otter et des Britten norman pour se rendre dans les autres îles de l’archipel. Bien au point, ce réseau dans le réseau est une révolution pour l’archipel de la Terre des Hommes. Bien sûr, pour faire aussi vite, une certaine simplicité est de rigueur. Dans les atolls, notamment, les aérodromes se résument à une surface plane en « soupe » de corail, en fait du corail concassé et damé. Pour des revêtements goudronnés, on verra plus tard… néanmoins ces constructions initiales, en corail, feront preuve d’une résistance et d’une longévité remarquable, certaines restant en l’état jusqu’à une période pas si lointaine… quant aux « infrastructures aéroportuaires », un petit fare – nom tahitien désignant une habitation – fait souvent l’afaire. sans oublier tout de même le petit panneau informant où l’on vient d’atterrir… certaines pistes nécessitent en revanche plus d’eforts et il faut rendre hommage à la ténacité de leurs concepteurs pour être parvenus à trouver un emplacement sur des îles aux reliefs si accidentées. à Hiva Oa, la piste est construite en altitude, à 450m, sur un petit replat et une des extrémités s’appuie sur un piton rocheux pas vraiment large. àua Pou, c’est encore plus spectaculaire puisqu’une extrémité est en bord de mer et que la piste – édiiée sur une pente – remonte dans la montagne, évoquant une sorte de toboggan en goudron ! D’ailleurs, quel que soit le sens du vent, l’avion se pose toujours dans le sens de la montée et, inversement, décolle en s’aidant de la pente. Dès son ouverture, ne pouvaient s’y poser que des pilotes formés et habilités à le faire. Dans tous ces lieux, à peine les travaux inis, Air Polynésie se déploie avec ses Fokker, ses Twin-otter et ses Britten-norman ! la compagnie efectue des premières au quatre coins du territoire. ce qui n’est pas si simple car il faut tracer de nouvelles routes aériennes, prévoir les escales avec leur avitaillement, efectuer les premiers atterrissages et décollages sur ces nouveaux terrains. les avions de l’époque aichent des performances inférieures à ceux d’aujourd’hui. Les temps de trajets sont plus longs et les vols plus diiciles pour les équipages. qu’à cela ne tienne, le réseau se met en place. Aventure humaine l’ouverture de toutes ces nouvelles escales terrestres d’Air Polynésie s’accompagne d’une aventure humaine. Doivent être présents dorénavant dans les îles – grandes ou petites – les services et compétences de base de l’aéronautique commerciale. Il faut prévoir l’avitaillement – le ravitaillement des avions – dont le principal poste est le carburant. Il faut former et employer des chefs d’escale ou prestataires, des chefs d’aérodrome, des agents d’enregistrement, des bagagistes, des pompiers etc. à bord, Air Polynésie emploie des hôtesses et stewards polynésiens, et bientôt arriveront les premiers pilotes locaux. Au sol, à Tahiti-Faa’a, est mis en place par uTA, le centre Industriel du Paciique qui efectue la maintenance pour les appareils des compagnies internationales mais aussi ceux d’Air Polynésie. En 1973, plus de 160 techniciens y travaillent dont 70 personnels locaux. Il est l’ancêtre de l’actuel centre Technique d’Air Tahiti. Air Polynésie se développe, recrute et forme des personnels de direction, des cadres, des personnels commerciaux et administratifs. Des compétences sont mises en œuvre à tous les niveaux et les Polynésiens prennent pied comme jamais dans des dizaines de métiers liés à l’aviation commerciale. l’impact économique et social est considérable. Il concerne tout le territoire  : de Maupiti à l’ouest jusqu’aux îles Gambier à l’extrême est ; des Marquises au nord, jusqu’au îles Australes au sud.
In 1973, Hiva Oa in the Marquesas was equipped with an airport, in the Tuamotus it was Arutua and two years later Aratika. 1976 was a record year with the inauguration of 6 airports : on the atolls of Hikueru, Anaa, Makemo and Mataiva in the Tuamotus ; Rurutu in the Australs, and Ua Pou in the Marquesas ! Finally, among the important dates for this expanding network, the airport on Totegegie in the Gambier Islands was also opened to civil aviation, being initially a military air base. The irst Air Polynésie aircraft, a Fokker, touched down on March 3rd 1977. In 1979, new advances came with the irst air traic to the atolls of Takapoto, Reao, Pukarua and Pukapuka. Most notably, also in the same year, the runway on the island of Nuku Hiva’s Terre déserte, was opened. The airstrip was 1,700m long, so able to welcome the Air Polynésie’s famous Fokkers, unlike the other runways in the archipelago (for more about the Nuku Hiva airlink read the interview with Marceline Aumaitre, Air Polynésie’s Nuku Hiva station manager on page 103 of this issue). From here, passengers could take a Twin-Otter or Britten Norman to other islands in the archipelago. Once inished, this was a revolutionary new link in the aviation network in the «Land of Men». Of course, to be able to construct so quickly, a certain minimalism was necessary. Particularly on atolls, the airstrips were little more than a lat surface covered with « coral soup », crushed and compacted coral rock. For tarred covers, we shall see later. … And remarkably many of these initial constructions have stood the test of time, turning out to be remarkably robust and resistant, remaining in much the same state until very recently… As for the airport infrastructure, a small fare – the Tahitian word for a house or hut – did the trick. Without forgetting a small panel with the destination name, for new arrivals.… Pioneering spirit Certain sites required more efort, and you can’t help feeling respect for those who conceived and found places on islands with breathtakingly rugged landscapes. In Hiva Oa, the runway was built at 450m altitude, on a small lattened ledge, one of the edges are lush against a small rocky peak. In Ua Pou, the airstrip is even more impressive, one end of the runway is at the ocean’s edge and the landing strip – built on a slope–rising against the mountain, reminiscent of a tarmac slide ! What’s more, regardless of prevailing wind, the plane always landsuphill, and inversely takes-of helped by the slope. From its opening and to this day, only trained and authorized pilots are permitted to land there. In all of these locations, the very moment construction was inished, Air Polynésie sent in its Fokkers, Twin-Otters and Britten-Normans ! The company launched irst lights to the four corners of the territory. No mean feat, developing new airlinks, prepare the arrival site and the provisioning of lights, make the irst take-ofs and landings on new sites. The aircraft of the time were lesseicient than they are today. Flight times were much longer and more challenging for the light crews. Neverthless, the network is setup. ZOOM SUR AIR TAHITI A human adventure The opening of all Air Polynésie’s new destinations was accompanied by a human adventure. From here on, with its presence on islands – both big and small – there was a need for basic commercial light services and skills. You had to be able to accommodate lights – provision the aircraft – the principal requirement being fuel. You had to train and appoint station managers in each destination, airport managers, check-in agents, baggage handlers, iremen, etc. Given the isolation, recruiting was done locally. On board, Air Polynésie employed Polynesian hostesses and stewards, the irst Polynesian pilots would soon start lying. On the ground, in Tahiti-Faa’a, UTA installed the Centre Industriel du Paciique (Paciic Industrial Hub) which carried out aircraft maintenance for international companies, but also for Air Polynésie. In 1973, more than 160 technicians worked there, including 70 local staf members. It was the precursor of Air Tahiti’s industrial Center. Air Polynésie developed, recruiting and training managerial, executive, sales and administrative personnel. Training was proposed at all levels and Polynesians carved their place in dozens of careers linked to commercial aviation. The commercial and economic impact of this was considerable. It afected the entire territory : from Maupiti westwards to the Gambier islands the eastern extremity ; from the Marquesas in the North to the Austral Islands in the South. cHARGeMenT Des BAGAGES ET Du FRET DAns la souTe AVAnT D’uN FOKKER/loAd oF luggAge ANd FreighT iN A Fokker hold. 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 95 jui/aoû/sep 2017 Page 120