Air Tahiti Magazine n°94 avr/mai/jun 2017
Air Tahiti Magazine n°94 avr/mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de avr/mai/jun 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : dans la quiétude d'Aratika.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
LE RéCIF, CôTé OCéAN, SUR L’ATOLL DE MAKEMO/The OCeAN Side OF The reeF iN mAkemO ATOll. 40 Pour nous suivre dans cette petite excursion, il ne vous faut pas grand-chose  : une tranche d’atoll sauvage (du lagon à l’océan, sur une centaine de mètres de large), des sandalettes en plastique, un chapeau, un sac contenant de la crème à bronzer (fort indice de protection) et de l’eau douce, car on se déshydrate très vite sous le soleil. L’idéal est de vous faire poser par bateau au « secteur », dans un coin sauvage, où vous ne risquez pas de rencontrer âme qui vive, et surtout là où la végétation est encore vierge de toute attaque humaine. Notre propos, à travers quelques photos, est de vous permettre de découvrir en famille la lore halophile, c’est-à-dire la végétation qui supporte parfaitement bien le soleil, le vent, mais aussi et surtout le sel. Essayez d’arroser une plante d’appartement avec un seau d’eau de mer et vous verrez le résultat  : la mort est assurée. Or, sur les atolls, les plantes n’ont à se mettre sous la dent qu’un cocktail d’une désespérante pauvreté et d’une terrible monotonie  : du sel, du corail mort et du NATURE sable. Comment fait cette végétation pour vivre dans de telles conditions, là où même le plus endurci des cactus ne tiendrait pas une semaine ? Le secret de ces plantes est de savoir tirer de leur milieu ambiant très austère suisamment de sels minéraux et d’humidité. Sous le sable des anneaux coralliens des atolls, on trouve une lentille d’eau saumâtre, pas vraiment potable, à l’odeur d’œuf pourri. C’est elle la principale source d’humidité des plantes que nous allons découvrir. Quant aux sels minéraux, hormis le vrai sel (le chlorure de sodium), il n’y en a guère dans le sous-sol des atolls ; ou du moins il y en a, mais très peu, noyés dans le substrat. Qu’à cela ne tienne, le réseau de racines de la plupart de ces plantes s’est donc considérablement allongé pour aller débusquer ces sels minéraux indispensables à la vie là où ils se trouvent. Ce qui fait que les plantes que nous vous présentons sont souvent impossibles à transplanter ; on ne peut pas les déterrer, on ne peut que mal les arracher, opération qui entraîne leur mort rapide.
PhoTos  : P.BaccheT PAySAGE DES TUAMOTU  : L’ATOLL DE MATAIvA/lANdSCAPe OF The TuAmOTu ArChiPelAgO  : mATAivA ATOll. To join us on this short adventure, you won’t need much  : just a chunk of an uninhabited atoll (a hundred or more meters width, stretching from lagoon to ocean), a pair of plastic sandals, a sunhat, a bag containing high-factor sun-cream and drinking water (you dehydrate quickly in the atoll sun). The best idea is to get dropped by boat at your « spot », a wild corner of islet, where you are unlikely to meet a living soul, where the vegetation is dense and undisturbed by man. our goal, using just a few photos, is to allow you to discover this halophilic vegetation, a group of plants that tolerate the sun, the wind, and most importantly sea-salt. Just try watering a house plant with a bucket of sea-water, watch the result - it’ll curlup and die instantly. yet, on an atoll plants are ofered nothing more than this cocktail of hardship and tedium  : salt, dead coral, sand and more salt. Desperately seeking minerals how does this vegetation survive in such conditions, where even the toughest cactus would not last a week ? The secret of these plants is their ability to harvest enough minerals and humidity from this extremely austere environment. A lens of brackish water lies beneath the sand of an atoll’s ring of coral, it’s not exactly clean, stinking of sulfur. It is, however, the principle source of water available to these plants. as for minerals, besides salt (sodium chloride), they are all but absent from atoll subsoils ; those that are present in small quantities are drowned in the substrate. in order to hunt down these rare minerals, essential to their survival, the plants generally possess extensive root networks. This make these plants almost impossible to transplant ; you can’t dig themup without disturbing their extensive root system, so even if you manage to pull themup they don’t usually survive. 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 112