Air Tahiti Magazine n°94 avr/mai/jun 2017
Air Tahiti Magazine n°94 avr/mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de avr/mai/jun 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : dans la quiétude d'Aratika.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
104 Regard croisé Georges Winchester, Chef de Cabine sur Air Tahiti Georges est le ils de Noël Winchester. Comme son père plus de cinquante ans auparavant, il a choisi la carrière des airs. En 1996, il a intégré Air Tahiti en tant que steward et est devenu, en 2000, chef de cabine. Il nous livre son regard sur ce temps des hydravions tout en remarquant les points communs entre passé et présent. « mon père a toujours aimé son métier. il en a toujours été trèsier. il ne regrette rien de tout ce qu’il a vécu. il nous l’a dit et il a partagé avec nous ce sentiment. C’est peut-être pour cela que moi-même j’ai suivi sa voie mais à une autre époque », explique georges Winchester, ils de noël Winchester. la passion s’est donc transmise à une partie de la famille Winchester. « J’ai toujours aimé les avions et le milieu de l’aviation » précise georges. il a intégré air Tahiti en tant que steward en 1996 après avoir passé les diférents diplômes et qualiications nécessaires pour être Personnel Naviguant Commercial, la dénomination oicielle de son métier. georges Winchester porte un regard admiratif sur le parcours de son père. Une carrière qui l’a mené des temps pionniers de la desserte intérieure par hydravion, dans les années 1960, jusqu’aux vols internationaux et l’arrivée des ATR Air Tahiti dès la deuxième partie des années 1980. En tant que professionnel de l’aviation s’appuyant sur 21 ans d’expérience, il est aussi en mesure d’apprécier le travail de qualité réalisé par ses aînés, même à des décennies de distance. « C’est vrai que cette époque peut paraître un peu folklorique avec les anecdotes racontées par mon père. mais à bien y regarder, les préoccupations et les priorités sont restées les mêmes. Comme pour nous aujourd’hui, la sécurité à bord primait ! Comme mon père le faisait, je fais mes démonstrations de sécurité pour les passagers. Je vériie l’état de ma cabine. Comme lui, nous sommes formés pour le secourisme. » ainsi, en dépit des évolutions, notamment celle des appareils, une constante traverse les âges  : la culture de la sécurité. Elle a cheminé jusqu’à nous au sein des entreprises dont air Tahiti est issue  : le réseau aérien interinsulaire, le RAI, puis Air Polynésie. Bien sûr, de nos jours, le transport ZOOM SUR AIR TAHITI PhoTos  : P.BaccheT aérien intérieur a pris une toute autre dimension devenant un moyen de déplacement de masse. Au début des années 1960, les vols et leurs arrivées constituaient pour les Polynésiens un temps fort, un véritable événement. le nombre de passagers étaient restreint et le voyage en avion peu démocratique. il n’en est plus de même avec, actuellement, une vingtaine de vols par jour. Mais cette banalisation ne signiie pas pour autant un relâchement dans l’efort de sécurité et de sûreté de l’activité. Comme le reconnaît Georges, elle doit être davantage organisée et structurée par rapport au passé. « Chacun a une fonction bien précise avec des actions à mener. Nous n’empiétons pas sur celles des collègues qu’ils soient mécaniciens, pilotes ou bagagistes. Chacun reste concentré sur les tâches qui lui sont assignées ». une évolution et une spécialisation qui constituent un développement logique car l’activité mobilise maintenant plus de personnels et de moyens que ce soit sur l’île de Tahiti ou dans la quarantaine d’îles desservies par Air Tahiti. Le réseau est vaste et dispersé à l’échelle d’un pays. Demeure aussi l’aspect important de la prise en charge et de l’accueil des passagers ainsi que, leur écoute. Là encore, cette dimension était déjà présente lorsque le père de Georges était en vol et aujourd’hui elle est aussi au cœur de la pratique professionnelle de son ils. et subsiste incontestablement, entre les générations, l’amour du métier comme le reconnaît georges Winchester. « Je suis depuis 21 ans au sein d’Air Tahiti mais je ne me lasse pas. Je prends toujours autant de plaisir sur chaque vol, à rencontrer nos passagers et à prendre soin d’eux et du plaisir, à voyager dans les îles. C’est comme si la nouveauté était sans cesse renouvelée. »
« My father has always loved his job. He was always very proud of it. He never regretted a single moment of it. He told us allabout it and readily shared his feelings. It may be the reason I followed his path, though at a diferent period in time », explains Georges Winchester, Noël Winchester’s son. The passion had been passed down through part of the Winchester family. « I’ve always liked planes and the aviation world » adds Georges. He joined Air Tahiti’s workforce as an air steward in 1996 after acquiring the necessary diplomas and qualiications. Georges Winchester admires his father’s career path. It took him from the pioneering times of the inter-island seaplanes, during the 1960s,up to the arrival of international lights and Air Tahiti’s ATRs in the second half of the 1980s. As a professional of aviation, with 21 years of experience, he is able to appreciate the quality of the work achieved by these trailblazers, even decades later. « It’s true that the era may seem a bit like folklore, particularly from some of my father’s anecdotes. But, if you look closer, the basic preoccupations and priorities were the same. Just like today security on board is elemental ! Like my father before me, I do the security demonstrations for the passengers. I check the state of the cabin. Just like him, I have been trained in life-saving. » Thus, despite many technological advances, particularly in the aircraft, there is one timeless constant  : the safety ethic. It has been transmitted to us, as a central concern of the companies which gave rise to Air Tahiti  : RAI (the Interisland Aviation Board, Réseau Aérien Interinsulaires) and then Air Polynésie (Polynesia Air). Of course, nowadays, domestic air travel ZOOM SUR AIR TAHITI A Fresh Perspective Georges Winchester, Air Tahiti Cabin Crew Manager georges is noël Winchester’s son. like his father, more than ifty years before him, he has chosen a career in the air. in 1996, he joined air Tahiti as an air steward, and was promoted to Cabin Crew Manager in 2000. he gives us his impression of the seaplane age, highlighting the similarities between the past and present. has taken on a whole diferent dimension, becoming a regular means of travel for the population. In the early 1960s, lights and their arrival were exciting for Polynesians, a real event. There were many fewer passengers and air travel was not accessible to all. It’s not the same anymore, with around twenty lights a day. However, the banalization of air travel does not mean that there has been any slackening in safety and security standards. As George points out, it has to be even more organized and controlled than in the past. « Everyone has a clearly deined role with speciic tasks to carry out. We do not impinge on our colleagues’work, be they mechanics, pilots or baggage handlers. Everyone stays focused on their own assigned tasks ». A diference and specialization that is a logical development of the company, which employs many more personnel today and beneits from improved infrastructure in Tahiti and in the forty odd islands served by Air Tahiti. It is a vast network dispersed over an area the size of a continent. There is also another important aspect, customer service and care, taking the time to listen. Here again is a common thread that was already present when Georges’father worked, today it is at the heart of his son’s professional practices. Passion for their chosen career, is one thing that has, without doubt, survived across the generations, as Georges Winchester freely admits. « I have been working for Air Tahiti for 21 years but I never get bored. I take as much pleasure as ever from each light, meeting our passengers, taking care of them and I enjoy travelling around our islands. The shine never wears of. » 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 94 avr/mai/jun 2017 Page 112