Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°105 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 73,2 Mo

  • Dans ce numéro : Gambier, ces îles du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
Le monde lilliputien des gobies 90 Coup d’œil sur une famille de petits poissons attachants, très répandus et pourtant méconnus... Ils sont présents partout  : côté océan, dans les lagons, dans les grottes, sur les éponges et les algues, dans le sable et la vase, à l’intérieur des coraux branchus et même dans chacune des rivières polynésiennes… On ne les aperçoit pas au premier regard, mais les gobies, ces tout petits poissons, qui vivent en majorité posés sur le fond, sont extrêmement nombreux ; ils constituent l’immense famille des Gobiidae, riche d’environ 2 000 espèces à travers le monde ! La Polynésie française en compte près de 150, dont plusieurs sont endémiques et une vingtaine vivent en eau douce. Leur taille, de quelques centimètres au maximum, et leur livrée le plus souvent terne, sont un avantage certain. Ils passent ainsi facilement inaperçus, pouvant se faufiler dans les moindres recoins du récif ou bien se tenir immobiles de longues minutes, à l’affût, en quête d’une petite proie. Seuls leurs déplacements vifs et saccadés peuvent trahir leur présence. Les gobies sont des petits carnivores. Ils capturent de minuscules crustacés, vers, larves de toutes sortes. Ils s’alimentent aussi, pour certains, d’algues et de matière organique. Pour qui sait être curieux, discret et patient, ces animaux sont passionnants à observer. S’ils attirent volontiers la curiosité des plongeurs naturalistes et des aquariophiles, les photographier dans leur milieu naturel est en revanche un réel challenge. Particulièrement craintifs, ils s’éloignent très peu de leur refuge qu’ils regagnent en un éclair à la moindre alerte. Chaque espèce est inféodée à un habitat bien précis, spécialisée sur telle espèce RiR TFIHiTi Les branches de corail noir sont l'habitat exclusif de cette espèce (Bryaninops yongei)./This species (Bryaninops yongei) is only found in the branches of black coral. photos  : Philippe Bacchet de corail ou telle autre d’éponge, voire même sur tel type de sable ou de vase. Certains gobies vivent dans un petit terrier dont ils ne s’écartent jamais, partageant leur repère avec une crevette, le plus souvent aveugle et chargée d’entretenir l’abri. En retour, elle bénéficiera non seulement des restes alimentaires de son « colocataire » mais surtout de sa protection. En effet, le petit poisson la préviendra tactilement d’un éventuel danger et tous deux disparaîtront subitement au fond du terrier. D’autres gobies, solitaires ou en colonie, affectionnent quant à eux la pénombre des grottes et des surplombs riches en organismes divers. Ils savent passer inaperçus sur ces parois très colorées grâce à leur livrée spécifique. Enfin, quelques-uns sont tout simplement transparents ! Cette particularité, associée à leur très petite taille, leur offre une discrétion sans égale. Les gobies sont des poissons bien trop petits pour intéresser les pêcheurs et les gourmets. C’est sans doute pour cette raison qu’ils ne possèdent qu’une appellation générique (’ō’opu dans les îles de la Société,’oopu à Rapa). Seuls les fameux ina’a sont consommés. Comme tous les gobies qui peuplent nos cours d’eau, ces derniers passent la première phase de leur vie en mer. Ensuite, encore au stade d’alevins, ils se rassemblent saisonnièrement dans les estuaires, une à deux fois par an (juillet, décembre) avant d’aller coloniser les rivières. C’est à ce moment-là qu’ils sont capturés en nombre par les pêcheurs dans les mailles des épuisettes et autres filets…
NATURE The Lilliputian world of gobies Let’s take a closer look at this family of adorable small fishes, that are widespread, and yet much overlooked... They are found everywhere : in the ocean, lagoons, in caves, hiding in sponges or seaweeds, on sand or mud, inside branching corals and in each and every Polynesian river… You might not notice them at first glance, but gobies, these tiny little fishes that live mostly resting on the bottom, are highly diverse ; they makeup the huge family Gobiidae, with around 2,000 different species found across the globe ! There are nearly 150 species recorded from French Polynesia, many of these are endemic to the region, around twenty of them live in freshwater habitats. Their size, just a few centimeters at most, and their rather drab coloring are surely an advantage. They can easily go unnoticed, lurking in the smallest corners of the reef, or standing motionless for long moments, on the lookout, searching for small preys. Only their rapid and jerky movements betray their presence. Gobies are small carnivores, they capture minute crustaceans, worms and larvae of all kinds. Some of them also feed on algae or other organic matter. For those who are curious, discrete and patient, these animals can be fascinating to watch. While they have a following of divers and aquarium fans, photographing them in their natural environment is not at all easy. Particularly flighty, they rarely move far from their refuge, and return there in a flash at the slightest disturbance. L'éviota de Hinano (Eviota hinanoae) est un petit gobie endémique des îles Australes, ici photographié à Rurutu. Hinano’s dwarf goby (Eviota hinanoae) is a small goby endemic to the Austral Islands, this one was photographed in Rurutu. Le gobie des sables et sa crevette-Bulldozer./A sandsifting goby with its companion, a bulldozer shrimp. Le gobie de Michel (Pleurosicya micheli) est une espèce translucide de très petite taille qui vit posé sur le corail. Michel’s ghost goby (Pleurosicya micheli) is a very smalland transparent species that lives resting on corals. Each species is restricted to a specific habitat, occurring only on a certain species of coral or certain sponge, even on a particular type of sand or sediment. Some gobies live in small burrows that they never move far from, sharing their home with a shrimp, that is most often blind and works to keep the place tidy. In return it gets to eat scraps left by its «housemate», but more importantly protection. In fact, the small fish alerts the shrimp to possible danger by touch, and both of them quickly disappear to the bottom of their burrow. Other gobies, living solitarily or in colonies like the dusky gloom of caves and ledges teeming with life. They go largely unnoticed against colorful backdrops, thanks to their very specific coloring. In fact, several of them are quite simply transparent ! This property, along with their small size, make them almost invisible. Gobies are far too small to interest fishermen or gourmets. It’s also surely the reason that they go by one single generic name here (’ō’opu in the Society Islands,’oopu in Rapa). Only the renowned ina’a, or fishfry are eaten. Like all gobies that inhabit water courses, the first stage of their lifecycle occurs out at sea. Whilst still elvers, during the season (once or twice a year in July, December) they gather in huge numbers, massing in estuaries, before headingupriver. This is the moment that numbers of fishermen capture them in dipnets and various other types of nets … Pour en savoir plus  : Le Guide des poissons de Tahiti et ses îles, éditions au vent des îles 91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 116