Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°105 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 73,2 Mo

  • Dans ce numéro : Gambier, ces îles du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Tiki double des Marquises Double tiki from the Marquesas Dans les collections de l’actuel Musée de Tahiti et des îles, on recense deux tiki doubles assez similaires, dont la provenance marquisienne ne fait aucun doute même si l’île d’origine reste inconnue. En revanche, si l’on sait qu’ils appartenaient tous deux déjà aux collections de l’ancien Musée de Papeete (1917-1976), qui a fermé ses portes au moment de l’ouverture de l’établissement qui les accueille aujourd’hui, ils y sont arrivés sans informations ni historique permettant de retracer leur origine comme leur parcours. Des travaux menés par des scientifiques tels que l’ethnologue allemand Karlvon Den Steinen (1855- 1929) permirent toutefois de collecter des informations de première main au sujet de pièces analogues et de dégager ainsi des significations et utilisations très probables. Matériaux  : basalte assez poreux Techniques  : taille, sculpture et ponçage Date de confection  : inconnue Origine  : îles des Marquises Dimensions  : 12,3 cm de hauteur ; 10,1 cm de largeur ; 6,4 cm d’épaisseur Description  : ce tiki double présente deux visages et deux corps reliés par le dos. Si les crânes sont soudés, les nuques en revanche (plus rarement cous et mâchoires proéminentes sur d’autres exemplaires) sont séparées par un orifice sans doute percé de façon à pouvoir y passer une petite corde. The Museum of the Islands of Tahiti currently possesses two double tiki that are quite similar, and are undoubtedly from the Marquesas, even if their islands of origin are unknown. However, we do know that they were both previously part of the collection at the Museum of Papeete (1917-1976), which closed when the museum where they are kept today opened. They were accessioned without any associated data that would allow us to trace their origin or history. Nevertheless, scientific volumes, like those produced by the German ethnologist Karlvon Den Steinen (1855-1929), give us an insight into the significance and possible uses of similar objects. Materials : porous basalt Techniques : shaping, sculpture and sanding Date of creation : unknown Origin : Marquesas Islands Dimensions : 12.3cm tall ; 10.1cm wide ; 6.4 cm deep Description : this double tiki has two bodies and two faces positioned back to back. While the two heads are joined, the napes of their necks (and more unusually the top of the neck and prominent jaws in other examples) are separated by a pierced hole, cut large enough for a small rope to pass through.
Air Tahiti s’associe au Musée de Tahiti et des Îles, Te Fare Manaha, pour présenter dans chaque numéro un objet emblématique de l’art polynésien provenant du musée. Une plongée dans le passé et notre héritage, riche de la diversité de nos îles, de nos cultures et de nos savoir-faire ancestraux. Il existe deux types de ces petits tiki en pierre  : les simples et les doubles. Les premiers présentent alors parfois des trous dans le dos, de manière à pouvoir sans doute être utilisés comme les doubles. De sexe toujours masculin, Von den Steinen n’en a trouvé de son temps qu’à Hiva Oa et Fatuiva, mais on en connaît un exemplaire retrouvé dans une famille marquisienne de Nuku Hiva. Si d’autres chercheurs évoquent leur utilisation par les taua (sorciers-médecins) à des fins de guérison de certaines maladies ou bien comme ex-voto sur les mea’e (petits temples), Von den Steinen (corroboré par d’autres sources anciennes et nombreuses) les relie plutôt à un usage rituel observé durant la pêche à la tortue, qui était autrefois une pêche très importante aux Marquises – comme dans toutes les autres sociétés polynésiennes – cet animal étant considéré comme l’offrande ultime aux divinités. Seuls les chefs et les prêtres étaient d’ailleurs autorisés à en consommer la chair, du fait de leur statut élevé justifiant qu’ils soient nourris en premier et gratifiés de mets privilégiés. Dans le cadre de cette pêche, les prêtres invoquaient ces tiki pour protéger les pêcheurs des attaques de requins et rendre la pratique fructueuse. Détenteurs de nombreuses connaissances relatives à leur environnement naturel, ils se livraient avec eux à des rituels. Les tiki doubles étaient ainsi utilisés de deux manières  : soit ils étaient jetés à l’eau comme des oracles qui présageaient d’une pêche réussie s’ils étaient retrouvés le lendemain sur la plage ; soit ils étaient immergés puis ramenés, comme s’ils nageaient, au moyen de leurs cordes, quand les tortues étaient rabattues dans les filets. Des prouesses perçues comme des miracles par les populations. Le mythe de Tiki n’est apparu qu’assez tardivement dans le panthéon polynésien. Les fouilles le confirment  : les tiki ne sont pas arrivés sur nos îles avec les premiers Polynésiens au moment du peuplement (débuté un peu avant l’an mille après Jésus-Christ). Plusieurs siècles se sont écoulés avant que Tiki ne rejoigne dans leur cosmogonie Taaroa, Tane, Tu ou Maui, tous ces dieux qui ont donné du sens à leur environnement. Une fois les îles « trouvées », il a en effet fallu que ces populations se perpétuent par la procréation en engendrant des générations. Un principe incarné par Tiki, qui représente littéralement, en connaissanceésotérique, la puissance de la procréation, le sexe de l’homme et plus précisément encore le sexe du dieu Tane. Dans le prolongement du culte ainsi rendu à cette puissance, les tiki des Marquises représentèrent souvent des ancêtres, chefs ou prêtres divinisés. Et c’est encore cette puissance que les prêtres cherchaient sans doute à canaliser durant cette pêche à la tortue, à travers l’usage de ces petits tiki de pierre... culture Air Tahiti joins the Musée de Tahiti et des îles, Te Fare Manaha (Museum of the Islands of Tahiti), to showcase an emblematic object of Polynesian art, housed at the museum. It is a journey through our history and heritage, rich with the diversity of our islands, our cultures and our ancestral knowledge. There are two types of small stone tiki, single and double ones. The single ones often have a hole in the back that would allow them also to be used as double tiki. They are always of the male sex, Von den Steinen only found them on Hiva Oa and Fatuiva at his time, but there is also an example found in the possession of a Marquesan family from Nuku Hiva. If other researchers suggest that they were used by taua (witch-doctors) in order to treat certain illnesses or as a votive on the mea’e (small temples), Von den Steinen (corroborated by various other ancient sources) links them more to the rituals surrounding turtle fishing, which was once a very important catch in the Marquesas (just as in all other Polynesian societies) ; this animal was considered to be the ultimate offering to the gods. Only chiefs and priests were permitted to eat the meat, because of their high status ; they were also allowed to eat in priority and to consume the most highly prized foodstuffs. When turtle fishing was to be undertaken, the priests would invoke the power of the tiki to protect the fishermen so that they would not be attacked by sharks and that there would be a plentiful catch. Keepers of great knowledge of their natural environment, they carried out many rituals. The double tiki were used in two ways : they could be thrown in the water as oracles foretelling whether the fishing outing would be successful, if they washed backup on shore the next day ; otherwise they could be submerged in the water then bob backup, appearing as if swimming, attached by their ropes, as a sign that turtles had been caught in the net. Abilities that were considered miraculous by the population. The myths of the god Tiki appear late in the Polynesian Pantheon. Archaeological evidence supports the idea that tiki did not arrive in our islands with the first wave of Polynesian migrants (around one thousand years A.D.). Several centuries passed before Tiki joined the ranks of Taaroa, Tane, Tu or Maui in the cosmogony, all these gods that gave a significance to their environment. Once the islands had been ‘found’, it was necessary for the population to perpetuate themselves, reproducing generation after generation. This is the principle that Tiki incarnates, quite literally representing the power of procreation, and specifically the male sex organ, or even more specifically the god Tane’s sex organ. In an extension of this cult, dedicated to reproductive power, the tiki from the Marquesas often represent deified ancestors, chiefs or priests. It is undoubtedly the power that priests were seeking to channel when they fished for turtles, by using these little stone tikis... RiR TRH Ti 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 116