Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
Air Tahiti Magazine n°105 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°105 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 73,2 Mo

  • Dans ce numéro : Gambier, ces îles du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
La baie d'Avera, à Rurutu, lieu de mouillage du navire du capitaine Cook, l'Endeavour, en 1769. The Bay of Avera, Rurutu, anchorage site for Captain Cook’s ship Endeavour in 1769. 56 L’ATR quitte paresseusement le ciel poudré de bleu pour venir s'ommobiliser sur le tarmac. Le petit tracteur tourne au ralenti en attendant de récupérer les bagages et le fret. Des dames aux imprimés fleuris et aux chapeaux flamboyants commèrent bruyamment tandis que de jeunes enfants espiègles courent dans tous les sens. Ailleurs, des touristes noyés dans les colliers de fleurs attendent leur vol. C'est une scène relativement banale à l'aéroport de Rurutu. Cependant, aujourd'hui est une occasion spéciale  : l'arrivée de Julie Adams est l'aboutissement de plusieurs années d'efforts communs. À la rencontre de Julie Loin de l’image de la vieille conservatrice de musée poussiéreuse, mais guidée par son seul souci de préserver les précieux objets de sa collection, Julie Adams est une femme qui a une mission. Elle souhaite activement que les objets dont elle a la garde au British Museum soient rendus plus accessibles aux populations du Pacifique, d’où ils sont originaires. Julie a pris le poste prestigieux de commissaire d’objets Océaniens au British Museum en 2015. L’un de ses premiers projets était une petite exposition centrée sur le ti’i A’a. Ce fut un événement exceptionnel car la statue, comme bon nombre des 7 millions d'objets conservés au musée, est généralement gardée dans les RiR TFIHiTi réserves à l’abri des regards. Ancienne étudiante de Steven Hooper (érudit renommé des arts du Pacifique, petit-fils du célèbre collectionneur James Hooper, dont le Musée de Tahiti a récupéré plusieurs de ses objets polynésiens), Julie s’est vue confiée la rédaction d’une courte brochure pour accompagner l’exposition. Or, si de nombreux articles à propos de cette statut existaient déjà dans des revues spécialisées, on n’avait que peu d’informations sur la façon dont la communauté de Rurutu voyait l'objet. En surfant sur le Net, elle découvrit un blog anglophone au sujet de l’île et elle en profita pour contacter des membres de la communauté. C'est la première fois qu’elle a l’occasion de visiter cette petite île de l'archipel des Australes. Pendant la semaine prévue, elle va rencontrer un large éventail de personnes, conseillers, anciens de l'île, membres de l'église protestante, artistes locaux et même le grand public, afin de partager et d’échanger photos et informations concernant les objets conservés dans les musées britanniques. Certains de ces objets ont plus de 250 ans, à l’image d'un morceau de tapa décoré, recueilli par l'expédition de James Cook en août 1769, lorsqu'il ancra brièvement au large de Rurutu à bord du Endeavour, en route vers la Nouvelle-Zélande. D'autres objets ont été recueillis par des missionnaires britanniques ou autres marchands de passage dans les îles Australes, au début du XIX e siècle, en chemin vers la Nouvelle-Zélande et l’Australie.
Photo de A’a, l'original qui est conservé au British Museum, Londres/A photo of the original A’a housed at the British Museum, London. The ATR swoops lazily out of the powder blue sky, dropping down onto the tarmac. The small tractor idles as it waits to collect the luggage and freight. Ladies in flowery prints and flamboyant hats gossip raucously while mischievous young children scamper back and forth. Departing visitors drowning in flower leis await their flight. It is an ordinary enough scene here at Rurutu airport. However, today is special, Julie Adams is arriving, the culmination of several years of joint efforts. Meet Julie L'arrivée très attendue de Julie Adams à Rurutu accueillie par les membres de l'Association Te Aru Ora/Julie Adams’much awaited arrival, greeted by members of the Te Aru Ora Association. culture Not your stuffy old museum curator, solely concerned with preserving the precious objects in her collection, Julie Adams is a woman on a mission. She actively wants to make the objects under her care at the British Museum more accessible to the Pacific populations where they were collected. Julie took the prestigious position as curator of Oceanian objects at the British Museum in 2015, one of her first projects was a small exhibition that focused on the ti’i A’a. It was an exceptional event as the statue, like many of the 7 million objects Visite du marae Tararoa/Visiting Tararoa marae. housed at the museum, is usually kept in the reserves. A past student of Steven Hooper’s (renowned Pacific art scholar, grandson of the famous collector James Hooper, the museum in Tahiti having acquired many of his Polynesian objects), Julie was commissioned to write a small book to accompany the exhibition. While much had already been written about this statue in scholarly journals, there was little documented knowledge of how the community in Rurutu viewed the object. Surfing the net, she came across a blog about the island in English, and through this reached out to community members there. This is her first opportunity to visit this small island in the Austral archipelago. During her week-long stay she will meet a wide array of people, councilors, island elders, members of the Protestant church, local artists and the general public, in order to share images and exchange information about objects housed in British museums. Some of these objects are over 250 years old, such as a piece of decorated tapa cloth collected by James Cook’s expedition, when it briefly anchored off Rurutu in the Endeavour, on the way to New Zealand in August 1769. Julie admire une robe fleurie confectionnée pour qu'elle la porte à l'église. Julie admires a flowery dress made for her to wear to church.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 105 jan/fév/mar 2020 Page 116