Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 53,0 Mo

  • Dans ce numéro : Raiatea, une île originale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
74 LES MUTATIONS DE COLORATION DE LA P.MARGARITIFERA ET LEURS LIENS AVEC LA COULEUR DES PERLES. AVEC DE HAUT EN BAS ET DE GAUCHE À DROITE DES PERLES DE COULEUR DORÉE, CHAIR ORANGE, ALBINOS ET AUBERGINE./DIFFERENT P.MARGARITIFERA COLOR MUTATIONS AND THEIR LINK WITH PEARL COLORATION. FROM TOP TO BOTTOM AND LEFT TO RIGHT, GOLDEN, FLESH PINK/ORANGE, ALBINO AND EGGPLANT. LE LIEN INTIME ENTRE COULEUR DE COQUILLE ET COLORATION DES PERLES Parmi l’ensemble des paramètres définissant la qualité d’une perle de culture (qualité de surface, taille, forme et lustre), il en est un qui présente une grande diversité et un grand intérêt, permettant de surpasser celle des espèces concurrentes du genre Pinctada (P. fucata et P.maxima)  : la couleur, spécifique à P.margaritifera ! Les espèces concurrentes ne peuvent rivaliser avec les couleurs foncées, à pigmentation verte, bleu, aubergine ou plus complexe, comme la perle dite « peacock » semblable à l’arc-en-ciel. En revanche, P.margaritifera est capable de produire les couleurs claires et pastel. spécifiques des espèces concurrentes, comme la perle dorée, prisée du marché international et fruit de génération de sélections génétiques chez les donneuses de P.maxima. La sélection de l’huître donneuse de greffon est un préalable indispensable à cette diversité de coloration. En effet, c’est elle qui transmet, oriente et détermine la couleur de la perle. La donneuse doit présenter une bande colorée au niveau de la face interne de sa coquille, plus ou moins importante. Cette bande est la zone de contact avec le manteau minéralisateur de l’huître perlière. Plus la bande est intensément colorée, plus le potentiel du manteau, du greffon et des cellules qui le composent sera élevé vis-à-vis du dépôt des pigments sur la perle en formation. Pour preuve, il suffit de coller un implant synthétique au niveau de cette bande colorée pour obtenir R:Ink TrIH.T  : un « mabé » aux tonalités de celles de la coquille (l’implant est recouvert en fait de couches de nacre générées par le manteau du mollusque). Véritable bijou, le mabé doit subir plusieurs étapes de transformation avant d’être monté en joaillerie. Les huîtres qui présentent une bande grisâtre (la majorité) sont utilisées classiquement en tant que receveuses. Bien évidemment, les choses seraient trop simples et faciles s’il suffisait de choisir les donneuses les plus colorées (rares à l’état naturel) pour avoir la garantie d’une perle intensément colorée… L’environnement de culture contribue à complexifier le processus en assombrissant les couleurs, par exemple lorsque les huîtres greffées sont soumises à des températures saisonnières élevées (30 °C ou plus), cultivées en profondeur (supérieure à 10 mètres sous la surface, où la richesse en nutriments est moindre), ou bien encore perturbées par des densités d’élevage contre-nature trop importantes. VERS LA SÉLECTION ET LA PRODUCTION DE LIGNÉES DE COULEUR… C’est tout naturellement que la recherche déployée par l’Ifremer (Institut français pour la recherche et l’exploitation de la mer) avec le soutien de la DRM (Direction des ressources marines) s’est orientée vers la sélection de lignées de donneuses de greffons parmi toute la diversité de colorations offerte par l’espèce en Polynésie. PHOTOS  : CHIN LONG KY
AN INTIMATE LINK BETWEEN SHELL AND PEARL COLOR Among the various parameters that determine the quality of a cultured pearl(surface quality, size, shape and luster), the presence of a great diversity of colors is a unique attribute of this species, P.margaritifera, and is highly sought after, setting it clearly apart from the pearls produced by other oyster species in the genus Pinctada (P. fucata and P.maxima). These rival species cannot compete with the dark colors, green, blue, eggplant tones, or more complex combination that formthe ‘peacock’pearl, which shimmers like a rainbow. However, P.margaritifera is also capable of producing the pale pastel colors, which are the specialty of our competitor species, an example being the golden pearlthat is much appreciated by the international market, and the result of genetic selection of P.maxima donor lineages. The selection of the donor oyster is the key, the crucial prerequisite for color diversity. It is the graft that is the main determinant of the color of the pearlproduced. The donor must have color bands, of variable size, along the inside of its shell. This band is the zone of contact with the pearloyster’s mineral producing mantle. The more intensely colored the band, the more potential the mantle has of producing an interesting pearlwith different pigments when it is grafted. Proof of this can be had by sticking a synthetic implant to this colored band, EXCEPTIONNELLES PERLES DE TAHITI PEACOCK, UNE COULEUR PARMI LA LARGE GAMME DE CELLES EXISTANTES. UNE DIVERSITÉ FASCINANTE…/THE EXCEPTIONAL PEACOCK TAHITIAN PEARL, ONE OF THE LARGE RANGE OF DIFFERENT COLOR VARIETIES THAT EXIST. FASCINATINGLY DIVERSE…1'NATURE and creating a « mabe » or blister pearlwhich has the same hues a the shell (the implant is covered by layers of nacre produced by the mollusk’s mantle). An attractive jewel, the mabe requires considerable work before it can be mounted and used in jewelry. Oysters that have a greyish band (the majority) are classically used as recipient shells. Of course, it would be far too easy if all you needed to do was find the most colorful donor shells (that are rare in the wild) to get an intensely colored pearl… Different factors of the environment where the oyster grows complicate the process, often dulling the colors. Such factors include high seasonal temperatures (30 °C or over), growing shells too deep (over 10 meters below the surface, where less nutrients are available), or even over-crowding (the oysters can be disturbed by an unnaturally high density of neighbors). TOWARDS THE SELECTION AND PRODUCTION OF COLOR VARIETIES… Quite naturally the research carried out by Ifremer (The French Institute for Research and Exploitation of the Sea) and supported by the DRM (Department of Marine Resources) has been focused on the selective breeding of donor lineages that can provide grafts of all the color variants the this species can produce here in French Polynesia.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 124