Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 53,0 Mo

  • Dans ce numéro : Raiatea, une île originale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
54, ; oti.i.1 ; 72— Sous l’impulsion des autorités françaises, qui décidèrent en 1881 le retour des festivités traditionnelles qu’elles avaient longtemps interdites, en les associant à des courses et autres parades organisées dans le cadre des célébrations de la fête nationale, le 14 juillet, les va’a devinrent un moyen de se mesurer sur le plan sportif. Les autorités remirent ainsi au goût du jour les pratiques ancestrales des défis entre guerriers, sous une forme plus « civilisée » - moins belliqueuse en tout cas -, celles de courses de pirogues à rame ou à voile très réglementées. Mais ce sont les années 1950 qui virent véritablement l’émergence des courses modernes ; des courses rapidement dominées par les seules pirogues à rame. Le nombre variable de rameurs que les embarcations étaient susceptibles d’accueillir (un, trois, six, quatorze ou seize) a aussi permis d’instituer des catégories autour desquelles se déclinèrent désormais des épreuves diversifiées, disputées en haute mer ou en lagon, sur une journée ou plusieurs, en une ou plusieurs étapes et avec ou sans passage de relais. De nos jours, si les équipages, qui défendent encore le plus souvent les couleurs d’un district, d’une commune ou d’une grande entreprise du Fenua, sont adulés comme des champions, les pirogues elles-mêmes font l’objet de tous les soins et de toutes les convoitises. Spécialement taillées pour la course, la plupart d’entre elles sont aujourd’hui réalisées en matériaux composites, fibre de verre moulée ou carbone n:11. Tr1H.T  : - traditionnelles... 4. illeri.* 4111bwi%'(seulement pour les V1). Leur coût est de ce fait assez onéreux (jusqu’à 450 000 Fcfp/3 771 € pour un V1). Si ces nouveaux matériaux ont largement supplanté le bois dans la confection des pirogues elles-mêmes, ce dernier (pūrau et salu salu de Fidji assemblés) semble avoir encore de beaux jours devant lui, requérant toujours des savoir-faire traditionnels, pour toutes les pièces accessoires, à commencer par les pagaies. Celles qui sont fabriquées en bois sont en effet encore bien souvent préférées aux rames en matériaux composites, jugées trop flexibles et engendrant des tendinites aux dires de nombreux rameurs, qui les plébiscitent toutefois pour les courses de V1. Enfin notons quand même que toutes les pirogues ne sont pas vouées à la course  : nombre d’entre elles sont encore utilisées à notre époque de manière bien plus utilitaire, pour la pêche, notamment dans les îles éloignées de Tahiti. Et si elles sont, dans ce cas, construites de façon à être bien plus lourdes pour pouvoir affronter les grosses vagues, elles sont surtout motorisées, sécurité et confort obligent. Ainsi, les va’a qui ont su sans cesse au fil des siècles s’inventer et se réinventer semblent avoir eux aussi encore de beaux jours devant eux à l’heure où les nostalgiques s’efforcent même de faire renaître les courses de pirogues à voiles Virginie Gillet LE GRAND RETOUR DU VA’A AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ POLYNÉSIENNE S’EST FAIT PAR LE SPORT AVEC DES COURSES QUI DÉCHAINENT LES PASSIONS. LE VA’A S’EST MÊME IMPOSÉ COMME LE SPORT « NATIONAL »./THE BIG COMEBACK OF VA’A IN POLYNESIAN SOCIETY OCCURRED THROUGH ITS SPORTING PROWESS AND THE POPULARITY OF THRILLING RACES. VA’A CAN BE CONSIDERED TO BE THE ‘NATIONAL’SPORT IN FRENCH POLYNESIA. PHOTOS  : G. BOISSY ;
Peripherally, the odd sailing canoe used to navigate on lagoons in the Austral and Leeward Society Islands survived for a while, because of the size of the lagoons and their isolation from Tahiti, which had become Polynesia’s nerve center, the heart of colonial power as wellas religious conversion. The French authorities decided to re-introduce the traditional festivities that had long been banned in 1881 ; this included various competitions and a parade to celebrate Bastille Day, the French national holiday on July 14. There were va’a races, which transformedthe ancient tradition into a means of demonstrating sporting prowess. In this way the colonial authorities helped to bring back and evolve the practice that had once been used as a way for warriors to measure their strength. This was a new, more civilized (or at least less openly aggressive) and very strictly regulated formof the traditional paddling races. However, it was not until the 1950s that the contemporary paddling races we see today were born. These types of races became rapidly dominated by paddled canoes, with varying numbers of team members (one, three, six, fourteen or sixteen). Different categories and types of races also developed,either held within the lagoon or on open water, over a single day or several, with different stages and with our without substitutions allowed. Today, the paddling teams that most often represent a district, commune or large business from the fenua, are worshipped as sporting heroes, and their racing canoes are of cutting edge CULTURE designs, and painstakingly prepared for the race. Especially built for the purpose, most of them are today made from composite materials, molded in fiber-glass or carbon fiber (for the individual or V1 category). They can be extremely costly, a top quality V1 can set you back 450 000 Fcfp/3 771 € . These new manmade materials have more or less replaced wood in the production of the hull, but wood (laminated pūrau and salu salu from Fiji) continues to have a bright future in canoe making, maintaining traditional skills used to produce the accessories, most specifically the oars. Wooden paddles continue to be preferred over those made from composite materials, as many paddlers feel that the latter are too flexible, and can cause tendon problems. Wooden paddles are always chosen for V1 competitions. Finally it’s worth noting that not all canoes are made for racing. Many continue to be used for much more practical purposes, mostly fishing, especially on islands that are far from Tahiti. Such canoes are much sturdier in build, to standup to the waves, and they all have a motor today, for security and comfort. It seems that va’a, which has never ceased inventing and reinventing itself over the centuries, has many happy years ahead of it, particularly at a point in time when traditional sailing canoe races are starting to come back into fashion. Thanks in particular to the efforts of those seeking to revive traditional navigation skills. Virginie Gillet DANS LE VA’A DE COMPÉTITION, LES FORMES LES PLUS COURANTES SONT LES COURSES DE V6 (VA’A À SIX RAMEURS) OU, COMME ICI, DE V1 (VA’A INDIVIDUEL). THE MOST COMMON FORMS OF VA’A COMPETITION ARE FOR V6 (6-PLACE VA’A) OR, AS HERE V1 (INDIVIDUAL VA’A). 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 124