Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
Air Tahiti Magazine n°104 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 53,0 Mo

  • Dans ce numéro : Raiatea, une île originale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
GRAVURE ISSUE DE L’OUVRAGE AN ACCOUNT OF THE VOYAGES… PARU EN 1773 ET QUI RELATE LE PREMIER VOYAGE DE COOK À TAHITI EN 1769. ELLE MONTRE LA BAIE MATAVAI SUR L’ÎLE DE TAHITI MAIS SURTOUT PLUSIEURS TYPES DE VA’A, DES EMBARCATIONS DONT LES PERFORMANCES ET LES DIMENSIONS FIRENT GRANDES IMPRESSION SUR COOK./AN ENGRAVING FROM THE VOLUME AN ACCOUNT OF THE VOYAGES…PUBLISHED IN 1773, TELLING OF COOK’S FIRST VOYAGE TO TAHITI IN 1769. IT SHOWS MATAVAI BAY ON THE ISLAND OF TAHITI, BUT MORE PARTICULARLY VARIOUS DIFFERENT TYPES OF VA’A, THEIR DIMENSIONS AND PERFORMANCE MUCH IMPRESSED COOK. DR 48 HAWAIKI NUI VA’A, LA PLUS GRANDE COURSE DE PIROGUES DISPUTÉE EN POLYNÉSIE FRANÇAISE, VÉRITABLE EXPLOIT SPORTIF AUTANT QU’ÉVÉNEMENT CULTUREL, VIVRA SA 28 e ÉDITION AUX ÎLES SOUS-LE-VENT DU 30 OCTOBRE AU 1er NOVEMBRE PROCHAINS. L’OCCASION D’ÉVOQUER LE VA’A, CET EMBLÈME DE L’IDENTITÉ POLYNÉSIENNE, AUTREFOIS UTILISÉ POUR LA GUERRE OU LA PÊCHE ET DÉSORMAIS TAILLÉ POUR LA COURSE. RETOUR SUR SA RICHE HISTOIRE MAIS AUSSI SON ÉVOLUTION, CES EMBARCATIONS ÉTANT ENCORE LE PLUS SOUVENT FABRIQUÉES SUR LE FENUA. Si Vaiana, la légende du bout du monde, le grand dessin animé à succès de Disney sorti fin 2016, raconte le périple en mer de sa jeune héroïne accompagnée du demi-dieu Maui et s’il se déroule en bonne partie à bord d’une pirogue à voile, ce n’est pas pour rien tant les Polynésiens ont forgé leur identité autour de la navigation et tant leurs embarcations constituent en quelque sorte un prolongement d’eux-mêmes... Des embarcations qui ont su traverser les âges jusqu’à l’époque moderne, où elles sont parvenues à conquérir leurs lettres de noblesse, dédiées à des usages plus sportifs. L’EMBARCATION DU PACIFIQUE Et si le mot tahitien de va’a (vaka en marquisien) évoque toujours une pirogue, il recouvre en réalité plusieurs types d’embarcations, dont le modèle, affuté pour sillonner les océans comme les lagons, se rencontre dans l’ensemble des aires de souche culturelle austronésienne, cette vaste unité géographique conquise à partir des plaines de l’Asie orientale. Ces conquêtes maritimes, entreprises avec un autre type d’embarcation, les pahī, tipaerua, ou grandes pirogues doubles de voyage (dont la structure diffère fortement de celle des va’a), ont fini par aboutir au peuplement d’une grande partie du Pacifique par n:11. TilH.1"  : des populations qui fabriquaient et utilisaient des va’a, contribuant ainsi à y répandre ce modèle. Ce dernier a connu dans toute cette aire plusieurs déclinaisons, avec à chaque fois une appellation différente. Certaines présentent un balancier, double quelquefois, et sont mues uniquement par des rameurs auxquels ces balanciers permettent de conserver leur équilibre et de ne pas chavirer. D’autres sont quant à elles équipées de voilures plus ou moins étendues (ainsi, on distingue encore de nos jours les va’a motu taie et les va’a taie tau toru, toutes deux des pirogues à balancier et à voiles mais pourtant conçues différemment, avec un balancier et plus de voilure pour les premières et deux balanciers et moins de voilure pour les secondes). Si ce modèle d’embarcations a suivi un chemin aujourd’hui relativement identifié pour parvenir jusqu’en Polynésie – celui de ces migrations maritimes parties d’Asie -, il a requis au fil du temps des trésors d’ingéniosité pour se perpétuer. Avant l’arrivée des Européens, le métal n’était en effet pas utilisé dans le Triangle polynésien, notamment en Polynésie. Ce qui a impliqué, pour tous ceux qui conservèrent cette tradition austronésienne de la confection de pirogues, d’utiliser durant des siècles des outils en bois, en pierre taillée et en coquillage afin d’évider des troncs d’arbres entiers, ainsi transformés directement en embarcations.
HAWAIKI NUI VA’A, THE BIGGEST PADDLING COMPETITION IN FRENCH POLYNESIA, IS JUST AS MUCH AN EXCEPTIONAL SPORTING CHALLENGE AS IT IS A CULTURAL EVENT. THE 28 TH EDITION WILL BE HELD IN THE LEEWARD SOCIETY ISLANDS BETWEEN OCTOBER 30 TH AND NOVEMBER 1 ST THIS YEAR. IT IS AN OBVIOUS OPPORTUNITY TO TALK ABOUT VA’A, THIS EMBLEM OF POLYNESIAN IDENTITY, ONCE USED FOR FISHING AND WAR, TODAY MOSTLY BUILT FOR RACING. LET’S TAKE A GLANCE BACK OVER THE RICH HISTORY AND EVOLUTION OF THESE VESSELS THAT CONTINUE TO BE WIDELY CONSTRUCTED HERE IN FRENCH POLYNESIA. The Disney animated blockbuster Moana, (Vaiana, la légende du bout du monde in its French version), released in late 2016, tells the story of its young heroine’s epic ocean voyage, in the company of the demi-god Maui. Much of the action takes place on board a sailing canoe. This is no coincidence ; the Polynesian identity is deeply anchored in navigation and ocean-going vessels, which they consider to be an extension of themselves... These sea-craft have stood the test of time and remain common today, now used as sporting vessels. PACIFIC WATER TRANSPORT If the Tahitian word va’a (vaka in Marquesan) always brings to mind the outrigger canoe, in reality it covers a variety of different watercraft, whose silhouette, designed to navigate on lagoons as wellas the open ocean, is found in allareas of the Austronesian cultural zone, a vast geographic area colonized from the Southeast Asian continent. The initial maritime conquests were achieved using another type of boat, the pahī, tipaerua, or double-hulled voyaging canoe (whose MITCHELL LIBRARY – STATE LIBRARY OF NEW SOUTH WALES CULTURE structure differs strikingly from the va’a), which allowed a large part of the Pacific to be populated by these same people who built and used va’a, causing the use of this style of boat to spread. There has been some innovation, and the different types of va’a have different names. Some have one or even two outriggers, and are advanced by paddling, the outriggers serving to maintain balance and prevent overturning. Others have sails that can be more or less tautly hung (today it’s still possible to clearly distinguish the va’a motu taie and va’a taie tau toru, both are outrigger sailing canoes but designed differently, the former with a single outrigger and relatively large sails, the latter with two outriggers and smaller sails). This type of craft has followed a fairly well known route to get as far as French Polynesia – that of the eastwards migrations from the coast of Asia – perpetuated with increasing ingeniousness. Before the arrival of Europeans, metal was not used within the Polynesian Triangle, which includes French Polynesia. This meant that those wishing to continue the Austronesian tradition and build themselves a canoe over the centuries did so by simply hollowing out entire tree trunks, using only tools made from wood, stone and shell. AQUARELLE DE 1792 DE TOBIN REPRÉSENTANT L’ACTUELLE ZONE CÔTIÈRE DE PAPENOO. L’AUTEUR A PRIS SOIN DE REPRÉSENTER DEUX VA’A DONT UN À VOILE SANS DOUTE PARCE QU’ILS ÉTAIENT OMNIPRÉSENTS DANS LE QUOTIDIEN DES POLYNÉSIENS./A WATERCOLOR FROM 1792 BY TOBIN, DEPICTING THE COASTAL AREA CURRENTLY KNOWN AS THE PAPENOO. THE ARTIST HAS CAREFULLY INCLUDED TWO VA’A, ONE WITH A SAIL, MOST LIKELY BECAUSE THEY WERE OMNIPRESENT IN POLYNESIAN DAILY LIFE. mnrri 1-1.T1 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 104 oct/nov/déc 2019 Page 124