Air Tahiti Magazine n°103 jui/aoû/sep 2019
Air Tahiti Magazine n°103 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°103 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 41,3 Mo

  • Dans ce numéro : Manihi, l'île bleue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
La place de è l'oiseau l’oiseau clans dans la culture polynésienne pelytegrnne Le paille en queue ou phaéton était l’incarnation du dieu de la création Ta’aroa./The tropicbird or phaeton was thought to be the incarNATion of the god Ta’aroa. 88 FiR TRI-liTi gbets. Jean Max Galmar Dans chaque numéro de notre magazine, en partenariat avec la Société d’Ornithologie de Polynésie (S.O.P.) - Manu, œuvrant à la protection des oiseaux de Polynésie française, nous proposons un éclairage sur l’avifaune et les espèces menacées de nos îles afin de découvrir et de prendre conscience de l’importance de cette richesse de notre patrimoine naturel. Avec ses 118 îles dispersées sur une superficie aussi vaste que l’Europe, la Polynésie française offre des habitats variés essentiels pour la survie d’un grand nombre d’oiseaux parmi les plus menacés du monde. Des ouvrages relatifs à la société polynésienne pré-européenne nous font découvrir l’existence passée d’une diversité d’oiseaux au sein de ces îles, la plupart étant malheureusement désormais disparus, en raison de la chasse, de la prédation par les animaux introduits et de la disparition de leur habitat. À cette époque, les Polynésiens étaient étroitement liés à leur environnement naturel. Ils y portaient une écoute attentive et notamment aux comportements des oiseaux. S’ils chassaient certains volatiles pour leurs protéines très appréciées, ils accordaient énormément d’attention à d’autres espèces connues pour prédire l’avenir. Par exemple, le cri du Coucou de Nouvelle-Zélande ('ārevareva) annonçait une menace au guerrier, le Fou à pieds rouges (ua’ao) prévenait de l’approche d’un danger. Quant au Monarque de Tahiti ('ōmāma’o), il annonçait aux personnes devant servir de sacrifices aux dieux qu’il leur fallait s’enfuir. Les oiseaux étaient souvent considérés comme des alliés, avertissant tous ceux qui les entendaient de se préparer à un événement imminent. Cette faculté de prédiction ainsi que leur capacité à voler, et donc à pouvoir passer du monde des hommes au monde sacré, donnaient aux oiseaux une place privilégiée dans le domaine du divin. Certains étaient même considérés comme l’incarnation d’un dieu qui leur était propre. Pour ne citer que quelques exemples, le Martin-chasseur vénéré (Ruro) représentait le dieu du soleil Ra, le phaéton (tava’e ou pētea) était l’incarnation de celui de la création Ta’aroa tandis que la frégate (‘ōtaha) était l’émanation de celui de la guerre et de la fertilité, ‘Oro. Les plumes avaient également leur importance. Elles intervenaient notamment dans la confection de costumes des grands prêtres. Elles habillaient aussi les guerriers et les chefs. Certaines avaient une grande valeur, comme les plumes rouges, couleur caractéristique de tout ce qui était sacré. Elles étaient très recherchées pour décorer les parures des chefs et on pensait même qu’elles emmagasinaient le pouvoir des dieux, le mana. Le cas de voyageurs des îles Cook venant en Polynésie française pour rechercher celles du Lori de Kuhl (‘ura), disparu chez eux, est un cas bien documenté.
With its 118 islands scattered across an area the size of Europe, French Polynesia provides a variety of habitats that are essential for the survival of a large number of extremely threatened birds. Works about pre-European Polynesian society give an insight into a past where there were many more bird species living in our islands, many of them have since been driven extinct, because of hunting, predation by introduced animals or the destruction of their habitat. In the past, the Polynesians lived close to nature, they observed the behavior of birds, the hunted certain species for their meat that was considered a delicacy and they paid great attention to other species as a way of predicting the future. For example, the New Zealand cuckoo ('ārevareva)’s call signaled a threat of attack to the warriors, the Red-footed booby (ua’ao) warned of approaching danger. As for the Tahitian Monarch ('ōmāma’o), it called to those who were earmarked as human sacrifices for the gods, so that they should run and hide. Birds were often considered to be allies, alerting NATURE The importance of birds in Polynesian culture In each edition of our magazine, in partnership with the Polynesian Society of Ornithology (Société d’Ornithologie de Polynésie, S.O.P.) - Manu, that works to protect French Polynesia’s birds, we spotlight the avifauna and endangered species from our islands in order to raise awareness of the value and diversity of our natural heritage. all who heard them to prepare for an imminent event. Their capacity of predicting the future and their ability to fly, and therefore pass between the world of men and the world of gods, gave birds a special place within the realm of the divine. Certain of them were even considered to be incarnations of certain gods. For example, the Society kingfisher (Ruro) represented the sun god Ra, the Tropicbird (tava’e or pētea) was the incarnation of Ta’aroa, god of creation, while the Frigatebird (‘ōtaha) was the embodiment of the god of fertility and war, ‘Oro. Feathers were also very important. In particular, they were used to make the costumes worn by high priests. They were also worn by warriors and chiefs. Some were of great value, like red feathers, red being the color of all things sacred. They were highly sought after for decorating the chief’s outfits and they were thought to be imbued with the power of the gods, mana. The case of Cook islanders travelling to French Polynesia in search of feathers from the Kuhl’s lorikeet (‘ura), that had gone extinct there is well documented. Le martin-chasseur vénéré ou Ruro représentait le dieu du soleil Ra./The Society kingfisher or Ruro represented the sun god Ra. T Ghestemme



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 103 jui/aoû/sep 2019 Page 124