Air Tahiti Magazine n°102 avr/mai/jun 2019
Air Tahiti Magazine n°102 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 36 Mo

  • Dans ce numéro : Rimatara, immensément séduisante.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
90 Enfin, une autre source qui semble sur le point de se tarir, qui l’est peut-être déjà, est l’ivoire végétal, celle des graines de tagua  : celles-ci proviennent de palmiers ayant été introduits en Polynésie française à la fin du XIX e siècle par les Allemands, qui en eurent le quasi monopole en Amérique du Sud (Colombie, Équateur), jusqu’au percement du canal de Panama en 1914. Ils en avaient planté aux Samoa et dans leurs exploitations à Moorea et aux Marquises (domaines saisis dès le début de la guerre de 14-18, ces rares palmiers étant ensuite tombés dans l’oubli). Les collectionneurs à l’affût Aujourd’hui, des dents de cachalot circulent bien entendu « sous le manteau », provenant parfois d’animaux échoués et morts dans telle ou telle île, parfois de commerce sans doute moins légal. L’importation de tagua, compte-tenu des risques phytosanitaires, est interdite, sauf conditions spéciales***. Malgré toutes ces contingences, il n'est plus permis de douter que l’ivoire a fait son grand retour ; il suffit de se rendre dans les galeries de Papeete pour s’en convaincre. Les pièces qui ne font souvent qu’y passer sont d’une exceptionnelle beauté, les amateurs et collectionneurs toujours à l’affut de la rareté, s’en rendant très vite acquéreurs****. Mieux que leurs aïeux ! L’un de ceux-ci, qui conserve jalousement plus de 150 pièces, nous a ouvert, sous le sceau de la confidentialité, sa collection d’où nous avons tiré quelques-unes des photos illustrant cet article. Tagua, cachalot, phacochère, toutes les pièces sont amoureusement gardées, le travail de sculpture étant le fait d’une demi-douzaine d’artistes, tous Marquisiens. À Ua Pou, à Nuku Hiva, à Ua Huka, à Hiva Oa, jusqu’à Fatuiva, mais aussi et surtout à Tahuata, des doigts experts s’emploient, en s’inspirant des pièces collectionnées dans les musées, à restaurer cet art du travail de l’ivoire qui avait disparu dans l’éclatement de la société marquisienne au milieu du XIX e siècle. Force est de reconnaître qu’en se libérant des motifs strictement traditionnels et des seules copies de pièces anciennes, les artisans d’aujourd’hui surpassent désormais leurs aïeux, en création comme en habileté. Daniel Pardon *** L’importation de graines de tagua (Phytelephas aequatorialis ou P.Macrocarpa) doit faire l’objet d’un permis d'importation et d’un certificat phytosanitaire répondant à des normes précises. **** L’exportation de pièces en ivoire, notamment de cachalot, ne peut se faire qu’après l’obtention d’un permis CITES. FIiR TFINi Ti i e
but despite this, certain Polynesian military personnel, after serving in mainland France, imported objects not controlled by CITES (warthog teeth, for example), while others, soldiers posted in Africa before 1989, brought with them elephant ivory (bracelets, small tusks, knick-knacks…). The renewal of this art didn’t help the situation of the Marquesas’feral pigseither, pig-hunters now had access to guns in order to more easily procure the excellent meat, but also harvest the fine recurved teeth possessed by the wild boars. Finally, yet another more humane source of ivory also appears to be in decline it is a plant source, the ivorynut, also called tagua, produced by a palm-tree introduced to French Polynesia in the 19 th century by the Germans, who had a monopoly on them in South America (Colombia, Ecuador),up until the Panama Canal was finished in 1914. They also planted these rare palms in Samoa and during their operations in Moorea and the Marquesas (lands they had seized at the beginning of WWI, afterwards these rare palms were more or less forgotten). Collectors’items Today, whale teeth are traded covertly, coming from dead stranded animals found on one island or another, there may also be some illegal trade. Importing tagua, given the phytosanitary risks, is not allowed, except under special conditions. ***. Despite all these issues, it has to be acknowledged that Marquesan ivory is making a big come back ; you need only visit one of the art galleries in Papeete to see this. The objects don’t often stay on display for long and are of exceptional beauty, they are scoopedup by avid collectors that are always on the lookout for such rarities****. Better than their forefathers ! One such collector, who has jealously accumulated more than 150 objects, allowed us access to his collection, on condition of anonymity, the photos that illustrate this article come from this collection. Tagua, spermwhale, warthog, all the pieces are lovingly preserved, the handiwork of half a dozen artists, all Marquesan. On Ua Pou, Nuku Hiva, Ua Huka, Hiva Oa, as far as Fatuiva, but also and above all Tahuata, expert fingers work this fine material, inspired by objects found in museums, reviving the art of ivory work that had disappeared when the Marquesan society self-combusted in the mid-19 th century. However, it must be said that by freeing themselves from the strictly traditional motifs and reproductions of ancient objects, the artists today now surpass their ancestors, in both their creativity and skill. Daniel Pardon ***The importation of tagua (Phytelephas aequatorialis or P.Macrocarpa) seeds requires an importation permit and a phytosanitary certificate that correspond to strict norms. **** Exportation pieces of spermwhale ivory is not allowed without a CITES permit. v. LA CAVE DE TAHITI Papeete Fare Tony 40 42 61 51 le La Cave de Tahiti L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 124-125Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 126-127Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 128-129Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 130