Air Tahiti Magazine n°102 avr/mai/jun 2019
Air Tahiti Magazine n°102 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 36 Mo

  • Dans ce numéro : Rimatara, immensément séduisante.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
viA ritnt..4 eng 012W omet Patience, dextérité et talent sont les maîtres-mots des artisanes de Rimatara./pATience, dexterity and skillare key-words for RiMATAra’s craftspeople. 56 Une abondance qui ne met cependant pas à l’abri des caprices de la nature, car une fois coupées et récoltés manuellement à l’aide d’un long couteau, les longues feuilles vertes et dures doivent être mise à sécher pendant plusieurs semaines. Une durée qui varie selon la météo et avant que le soleil ne revienne en force ces derniers jours, la pluie et l’humidité se sont abondamment invitées sur l’île. D’ailleurs, dans le jardin du fare de nos hôtes, on s’active pour profiter du retour en force du soleil et étendre les grandes et belles feuilles. Une fois séchées, elles sont enroulées sur elles-mêmes. Une partie de la production est exportée sous cette forme afin de couvrir les besoins des artisans de l’archipel de la Société, mais aussi pour fournir les groupes de’ori Tahiti, la danse tahitienne, dont les superbes costumes végétaux font la part belle au tressage du pandanus. Une autre partie est destinée à la centaine d’artisans que compte l’île et parmi lesquelles figurent Raumearii, Rhycenda et Léa. Cette dernière nous montre comment elle réalise la découpe des feuilles de pandanus séchés en brins avec une simple épingle et, aussi, beaucoup de dextérité… Les feuilles sont découpées dans leur longueur en brins de dimensions variable suivant l’usage auquel ils sont destinés  : les plus larges pour des nattes, ceux plus petits pour la réalisation de vanneries, et les plus fins, de quelques millimètres, FUR TF11liTi sont généralement réservés aux chapeaux. C’est un travail long, difficile et méticuleux. À l’observer ainsi, on en réalise toute la valeur ! Léa abandonne temporairement le chapeau qu’elle est en train de réaliser pour nous emmener plus loin dans la propriété. Là, de grandes marmites chauffent sur des réchauds à gaz. Des rouleaux de pandanus sont « cuits » durant de longues journées avec des écorces d’arbres qui vont les teinter. Un colorant 100% naturel pour une filière qui peut se vanter d’être « bio », en quelque sorte ! Ici, pas de traitement chimique ni de mécanisation à outrance nécessitant des montagnes d’emprunts bancaires pour l’achat de matériel, mais seulement la nature avec son rythme et le travail humain. Savoir-faire et connaissances se transmettent par la pratique et l’observation au sein des familles élargies et des associations. Changement de lieu, mais nous retrouvons la même passion et le même travail au Centre des jeunes adolescent (CJA) d’Anapoto. Présentes dans de nombreuses îles, ces structures éducatives – 21 au total, regroupant 573 élèves – sont d’une grande importance pour une partie de la jeunesse du pays et particulièrement celle des archipels, accueillant dès 12 ans pour les plus jeunes, les élèves en difficulté scolaire – voire en décrochage – dans les filières « traditionnelles ». Il ne saurait être question de les livrer à eux-mêmes en dehors du fait qu’en France, la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans.
L Ltvtc(, 1 I. 1_‘ -4141‘v u1/4 k e e The exact drying time varies somewhat with the weather, and before the sun made its return there had been heavy rains on the island. In the garden of our host's fare there is work to be done, laying out the fine-looking long leaves in the full sunshine. Once dried, they are wound one on top of the other to make large rolls. One part of the production is exported, sold to craftspeople in the Society Islands as wellas ‘Ori Tahiti, traditional dance groups, whose plant-based costumes are made in a large part using pandanus. Another part is destined to be used by the hundred or so local craftspeople from the island, which includes Raumearii, Rhycenda and Léa. All three of whom are showing how the dried pandanus leaves are split into thin strips using a pin, and above all lots of dexterity…The leaves are cut lengthwise into strips of varying widths, depending on the object being made. The widest strips are used to weave floormats, the finest, just a few millimeters wide are used for basketweaving and hats. It is a long, complex and meticulous work. Watching them here, you realize how labor-intensive it is ! Léa momentarily abandons the hat she’s working on to show us around the property. Here, there are large pans boiling over a gas burner. Rolls of pandanus are being « cooked » for several days in water steeped with tree bark, to color them. This 100% natural dye is used by this art formthat could be considered « organic » ! Here no chemical products or heavy machinery is used, requiring financial investment or bank loans to get started and buy the raw materials, nature gives us what is needed and the rest is just the work of human hands. Of course there is knowledge and know-how passed down from generations, by carefully observing other members of the large families or associations that work together. A change of scene, but the same passion and same work, this time at Anapoto’s Centre des Jeunes Adolescent (CJA, Center for Young Adolescents). Present on a number of islands, these educational establishments (21 in total with 573 pupils) offer training in traditional skills. They are vitally important for a portion of the country’s youth, especially those in the outer islands and students struggling in schools or who have dropped out, students are welcomedthere from the age of 12 onwards. They would be left to their own devices, were it not the fact that schooling is obligatoryup to the age of 16 in France. ‘e, 111 1 AP.1-t1/4 e-\% xia0.eiiee) 1, 4\*(-(19I‘ Nie*) 141 "- 14'1..i.‘ 1(...elle.. r‘. 0 eN -N (4..r, 1/4,1 rk Photos  : Frederic Pons Pier affargue 41- I IL 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 124-125Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 126-127Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 128-129Air Tahiti Magazine numéro 102 avr/mai/jun 2019 Page 130