Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anaa, un projet-pilote d'écotourisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
LES POISSONS-PERROQUETS AFFECTIONNENT LES ZONES CORALLIENNES RICHES, COMME ICI À RANGIROA./PARROTFISH FAVOR CORAL RICH ZONES, LIKE HERE IN RANGIROA. 84 À l’exception de quelques espèces bien reconnaissables, l’identification visuelle d’un poisson-perroquet peut être complexe car elle se base essentiellement sur les dessins et les couleurs, d’autant que ces dernières peuvent rapidement s’estomper à l’air libre. Mais les choses se compliquent quand on sait que ces couleurs évoluent considérablement tout au long de la croissance et de la maturité, devenant éclatantes par exemple chez les mâles adultes et reproducteurs. Et quand, de surcroît, on apprend que ce sont des poissons hermaphrodites (femelles pouvant se transformer en mâles selon le potentiel reproductif d’une population sur un territoire donné) et qu’il y a d’importantes disparités de couleurs entre mâles et femelles, on y perd volontiers son latin… Les pêcheurs polynésiens ne s’y trompent généralement pas. Ils ont subtilement géré toutes ces différences en attribuant à ces poissons un large répertoire de noms vernaculaires c’est à dire issus des langues qu’ils pratiquent (le tahitien, le paumotu et le marquisien pour ne citer que les plus courantes). Ces noms sont liés à la fois à la taille des spécimens et à leurs couleurs. Des appellations génériques sont toutefois fréquentes et peuvent englober plusieurs espèces. Ainsi, les pahoro désignent le plus souvent les individus immatures, marrons ou grisâtres, capturés dans les lagons, tandis que les spécimens de plus grande taille, colorés et bien plus convoités, sont quant à eux appelés uhu ou pa’ati. Ces derniers évoluent plus généralement à proximité du récif-barrière et sur sa pente externe. Les poissons-perroquets ont un comportement exclusivement diurne, très social pour les jeunes individus ; ils déambulent sans cesse au milieu des coraux en quête de nourriture, picorant par-ci par-là. Durant les périodes de reproduction (lune, marées…), on assiste à des regroupements conséquents à proximité des passes et sur le haut de la pente externe. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’ils peuvent se faire piéger en nombre dans les parcs à poissons. Enfin, à la nuit tombée, ces poissons se dispersent et se réfugient dans les multiples abris disponibles. Certains s’enveloppent alors d’un « cocon » durant quelques heures, ce qui les isole et les met ainsi à l’abri des prédateurs nocturnes. Facilement observables dans nos lagons ou dans l’océan et présentant une étonnante diversité de couleurs et de formes les poissons-perroquets sont indéniablement une des plus séduisantes richesses du monde marin de nos îles.
Apart from a couple of highly distinctive species, visually identifying parrotfish can be quite complex, because it is mainly based on color, a character that can rapidly disappearupon exposure to air. It gets even more complicated because the colors also change considerably over time, as the fish grows to maturity, reproductive males being the gaudiest. Additionally, we also know that these fish are hermaphroditic (females can transformthemselves into males depending on the reproductive potential of a population in a given habitat), equally there are striking differences in colors between the sexes, so it gets desperately confusing… Most Polynesian fishermen, however, are able to tell the difference ; subtly distinguishing between these fish that have a large diversity of common names in the local languages where they occur (that is Tahitian, Marquesan and Paumotu to name the most common), linked often to their size, species and color. Generic names are common and may often refer to several species lumped together. Thus, pahoro refers most often to immature individuals, of a brown or greyish color, caught in the lagoon, while larger specimens with more attractive coloring are called uhu or pa’ati. These fish are more generally found near the barrier reef and on its outer slopes. Parrotfish are active only during the day, the young are highly social ; constantly roaming across the NATURE coral heads looking for food, nibbling away here and there. During their reproductive periods (moon, tide phases …), large groups of them can be seen near the passes, or at the top of the outer reef face. It is at this time that they are most often caught in fish traps. Later in the day, as the light fades, these fish disperse, seeking places to hide out for the night. Some wrap themselves in a sort of « cocoon » for several hours, to conceal themselves from nighttime predators. Easily spotted in our lagoons and oceans, parrotfish come in an astounding variety of colors and shapes, making them undoubtedly one of the most seductive features of our islands’underwater riches. LE PERROQUET À BOSSE DANS SON COCON NOCTURNE THE STEEPHEAD PARROTFISH IN ITS NOCTURNAL COCOON. POUR TOUT SAVOIR SUR LES POISSONS DE NOS ÎLES, L’INDISPENSABLE «BIBLE» QUE CONSTITUE L’OUVRAGE DE PHILIPPE BACCHET, THIERRY ZYSMAN ET YVES LEFÈVRE, PUBLIÉ PAR AU VENT DES ILES/TO FIND OUT MORE ABOUT THE FISH OF OUR ISLANDS, THE REFERENCE WORK IN THE MATTER WAS WRITTEN BY PHILIPPE BACCHET, THIERRY ZYSMAN AND YVES LEFÈVRE, PUBLISHED BY AU VENT DES ILES. THiTL 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 114