Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anaa, un projet-pilote d'écotourisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
DANS LES ÎLES, LES AGRICULTEURS VENDENT SOUVENT LEURS PRODUITS EN DIRECT./IN THE ISLANDS PRODUCERS OFTEN SELL THEIR PRODUCE DIRECTLY. 74 FA’A’APU ET CULTURES TRADITIONNELLES Avec l’installation du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), les années 1960 ont connu une modernisation des infrastructures et de l’habitat qui a en grande partie modifié, à Tahiti comme dans les autres îles, le mode de vie des habitants. Aujourd’hui l’île principale est ainsi urbanisée sur une partie notable de son littoral. Cette modernisation n’a cependant pas éliminé un certain nombre de pratiques horticoles anciennes. Pour leur consommation familiale, nombre d’habitants continuent de cultiver leur fa’a’apu (potager) où poussent tubercules (taro, igname, patate douce, manioc, etc.), herbes aromatiques, bananes papayes… Des produits que l’on peut retrouver sur les étals des marchés ou même en bord de route. Bon nombre de jardins privés accueillent encore ‘uru (arbres à pain) manguiers, avocatiers et autres arbres fruitiers saisonniers. Plusieurs communes ont également mis en place des « jardins partagés » au sein desquels est privilégiée une pratique d’agriculture plus ou moins « naturelle ». Les Marquises sont connues pour leurs plantations d’agrumes (oranges, citrons) en pleine nature tandis que dans l’archipel des Australes, des tarodières cultivées de manière traditionnelle fournissent des tubercules appréciés (taro, taroa, ufi). Certains périmètres sont même garantis cultivés en bio. 19iR THiT ÉMERGENCE D’UNE PRODUCTION LABELLISÉE BIO La production d'agriculture biologique certifiée, stricto sensu, est certes minoritaire, voire encore marginale. Néanmoins c'est un mode de production en croissance appuyée dans le monde tropical. En Polynésie française, elle ne prend progressivement sa place que depuis quelques années mais cette tendance, aujourd’hui soutenue par les pouvoirs publics, correspond à une demande de plus en plus en plus nette des consommateurs. Une offre « bio » tend ainsi à se constituer qui intéresse autant les ménages que les établissements scolaires ainsi que la restauration. L’agriculture biologique constitue en effet un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales soucieuses du respect des équilibres naturels. Dans cette perspective, celle-ci exclut l’usage des produits chimiques de synthèse et des organismes génétiquement modifiés (OGM) et limite l’emploi d’intrants. Elle utilise à la place compost et engrais verts, pratique la rotation des cultures et fait appel à des insectes auxiliaires. Pour encadrer cette pratique, une « Loi de Pays » sur l’agriculture biologique a été promulguée en 2011 par le gouvernement polynésien qui reconnaît la Norme Océanienne d’Agriculture Biologique (NOAB) et son logo, créés en 2008 par le Pacific organic & ethical trade community (POETcom), une ONG hébergée au sein de la Communauté du Pacifique.
THE FA’A’APU AND TRADITIONAL CROPS In the 1960s with the construction of the nuclear testing center, the Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), there was a rapid development of infrastructure and a modernization, that impacted the habitat and changed the lifestyles of the inhabitants of Tahiti as wellas those in the outer islands. Today a large part of Tahiti, the island capital is urbanized, particularly along the littoral zone. But this modernization has not, managed to entirely eliminate a variety of ancient horticultural practices. Many families continue to cultivate their fa’a’apu (vegetable plot) to feed their family, planting root vegetables (taro, yam, sweet potato, tapioca,etc.), aromatic herbs, bananas, papayas … fresh produce that can be found displayed at the markets or even by the side of the road. Many private gardens still have their own ‘uru (breadfruit), mango, avocado and other seasonal fruit trees. Several districts also provide « shared gardens » where a more or less « natural » agricultural practice is encouraged. The Marquesas are known for their citrus plantations (oranges, limes) in the countryside, while the Austral Islands are known for the production of their preferred root starches (taro, but also taruā, ufi). The taro fields are still cultivated in the traditional manner. Certain zones have even been NATURE certified organic. Currently, certified organic produce in the strict sense, remains a minor or marginal component of agricultural production. Nevertheless, it is a sector that is rapidly growing in the tropics. In French Polynesia, it has been progressively gaining popularity over the last few years, today, its development is supported by the local authorities, in response to the ever-increasing demand from consumers. Going « bio » is fashionable, and it is just as popular with households as with school canteens. Organic farming differs from regular farming because it relies on cultural practices that respect the balance of nature. Coming from this perspective, it prohibits the use of synthetic chemical products or genetically modified organisms (GMO) and uses a minimum of outside inputs. In their place it uses compost and green fertilizers, using techniques like crop rotation and beneficial insects, to avoid disease and pests. In order to regulate the practice, a territorial law was created addressing the practice of organic agriculture, recognizing the Oceanian NormOrganic Agriculture Norme Océanienne d’Agriculture Biologique (NOAB) and its logo, created in 2008 by the Pacific Organic & Ethical Trade Community (POETCOM), an NGO based within the Pacific region. In 2011 the French Polynesian Commission for Biological Agriculture was created along with a participatory guarantee system (système participatif de garantie, SPG), SPG Biofetia. CCP ru LOP Retirez de L'argent partout dans Les îles AVEC CASH ADVANCE OPT 9bentblIi 51B4diflünclaer Le* hes 7 Peniec pl-uridine « die salie de relrad lace !. Arc CauFF MYVILI OPT,.T-grsl 4e L'ai-pot dari, : leà &germes °PT des. Lee. ilbignées f relire hualile ln. I 0111Ge Jes Ppsles elielecommunicanors - I-olyr.tsic Ironcosc minér.opl.pf on 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 114