Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anaa, un projet-pilote d'écotourisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 Diminué, il n’en poursuivit pas moins sa croisière autour du monde mais décida de l’abandonner en arrivant aux Marquises où il trouva son nouveau port d’attache, dans l’archipel le plus éloigné de tout continent. À Hiva Oa, son éloignement de la vie trépidante du spectacle et son horreur des paparazzi n’ont pas pour autant converti Jacques Brel à une vie d’ermite silencieux. Il y a installé sa bibliothèque, un orgue, un magnétophone et il chante et écrit. Mais s’il est musicien, c’est aussi un fin cuisinier. Il reçoit de rares amis célèbres venus lui rendre visite, à l’instar du chanteur Henri Salvador, et accueille également à sa table de nouvelles connaissances rencontrées sur l’île. Dès son arrivée, avec un humour non dénué d’ironie, il ne manque pas de dire qu’il veut « bouffer du curé », un point commun avec son futur voisin de cimetière  : Gauguin. Ce qui ne fait pas forcément bon genre sur une île dont la population est catholique à 90%. Mais il sympathise avec les sœurs de la congrégation Saint-Joseph de Cluny, installée à Hiva Oa depuis 1885, et qui tiennent une pension de jeunes filles. Ce qui est l’occasion pour Brel de commencer à s’impliquer pour la vie de la commune. La population apprécie particulièrement ses talents de pilote d’avion. Brel avait en effet une autre passion que la musique et la voile. Dès 1965, il obtint une licence de pilote et entama en 1970 une formation « multimoteurs » et « vol aux instruments ». En novembre 1976, il achète un bimoteur, un Beechcraft Twin Bonanza qu’il baptise Jojo, en souvenir de son vieil ami Georges Pasquier disparu en 1974. Pour pallier à l’isolement PICTORIAL PRESS LTD/ALAMY STOCK.JPG des populations locales, notamment sur les îles desservies seulement par la mer, il entreprend de livrer le courrier et les médicaments et assure régulièrement des rotations entre les îles de l’archipel pour y déposer du matériel et quelques passagers. « Quel que soit le temps », rappelle Serge Lecordier, ancien directeur du Comité du tourisme d’Atuona, « dans la plus pure tradition de l’Aéropostale, il s’envolait, indifférent aux imprévisibles tempêtes du Pacifique ; l’un de ses plaisirs favoris étant d’aller se poser sur Ua Pou, sur une piste excessivement dangereuse » *, une piste étroite et en pente où les avions ne se posent qu’en venant de la mer, et décollent vers la mer, quelle que soit la direction du vent. Parfois, il se rend aussi à Tahiti (située à 1 500 km), un vol de plus de cinq heures avec ce type d’avion, pour effectuer des évacuations sanitaires. UN DERNIER GRAND SUCCÈS AVANT SON ULTIME VOYAGE Jacques Brel, malade, a découvert en l’île de Hiva Oa un lieu où il souhaitait « souffer », loin de l’agitation dans laquelle il s’était engagé à corps perdu pendant des années, présent sur scène comme si sa vie en dépendait. Avec sa dernière compagne, Maddly Bamy, actrice rencontrée en 1971 lors du tournage d’un film de Claude Lelouch, L’Aventure c’est l’aventure, il s’installe dans une maison située non loin du cimetière du village d’Atuona où est enterré le peintre Paul Gauguin.
In Hiva Oa, far from his stressful life as a stage performer and his horror of the paparazzi, Jacques Brel did not actually live like a hermit. He brought his library, his organ, a tape recorder, he sang and continued to write music. He was not just a talented musician, but also an excellent cook. He hosted dinners for the odd famous friends that came to visit him, such as Henri Salvador, as wellas new friends he encountered on the island. From the moment he arrived, he said with a touch of his ironic humor, that he wanted nothing to do with the clergy, a point he had in common with his future cemetery neighbor : Gauguin. An attitude that didn’t necessarily go down well on a small island where the population was madeup 90% of fervent Catholics. But in the end, he did make friends with the Catholic sisters and congregation of Saint-Joseph de Cluny, established in Hiva Oa since 1885, and which ran a girl’s boarding school. It allowed Brel to get involved with the local community. He also actively helped Hiva Oa’s inhabitants discover the wonders of cinema, organizing screenings in Atuona’s village square, for a price four times cheaper than in Tahiti. To do this he worked with a cinema operator in Papeete, importing two 35 mm projectors as wellas popular films on reels. The population also appreciated his skills as a pilot. Brel had yet another passion, other than music and sailing. In 1965, he got his pilot’s license and was trained to use flight instruments and pilot multi-engine planes in 1970. In November 1976, he bought a twin-engine, a Beechcraft Twin Bonanza that he 3 dit.. PHOTONONSTOP/ALAMY STOCK PHOTO 3 é d CULTURE christened Jojo, in memory of an old friend Georges Pasquier, who had died in 1974. To combat the seclusion of the local populations, particularly those living on islands with only a sea-link, he started delivering post, medicines and shuttled between the islands in the archipelago, delivering goods and the odd passenger. « He’d fly whatever the weather », Serge Lecordier reminisces, former head of Atuona’s Tourism Committee, « in the best traditions of Airmail, unconcerned by unpredictable Pacific storms ; one of the things he loved best was going to Ua Pou, where the landing was particularly hairraising », the airstrip being narrow and built on a slope, the planes landing and taking off over the ocean, regardless of the wind’s direction. Now and then he would also go to Tahiti (1,500 km away), more than five hours of flight in his smallaircraft, taking patients to the hospital in Tahiti. A LAST MEMORABLE SUCCESS BEFORE HIS FINAL JOURNEY An ailing Jacques Brel found Hiva Oa to be a place where he could find space to « breathe », far from the frenzied lifestyle that had totally absorbed him for years, performing on stage as if his life depended on it. Alongside his final companion, Maddly Bamy, an actress he met in 1971 while filming Claude Lelouch’s L’Aventure c’est l’aventure (The Adventure is the Adventure), he settled in a house situated near Atuona’s cemetery, and the grave of the famous painter Paul Gauguin. !. f.r, Ilie eu, cet +kr 7.- _r L - 5') 54 I Tr1HiTi 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 114