Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
Air Tahiti Magazine n°101 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anaa, un projet-pilote d'écotourisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
LES ENFANTS DU VILLAGE ONT RAPIDEMENT ADHÉRÉ AU PROJET D’AIRE MARINE ÉDUCATIVE ; ILS PORTENT AUJOURD’HUI TRÈS HAUT LA PROTECTION DU KIOKIO. THE VILLAGE CHILDREN QUICKLY GOT BEHIND THE EDUCATIONAL MARINE RESERVE PROJECT ; KEENLY PROTECTING THE FUTURE OF THE KIOKIO. 38 Ils installèrent notamment des églises sur les marae des villages existants et introduisirent la culture intensive du cocotier. Anaa était alors l’île la plus peuplée des Tuamotu, avec cinq villages pour une population approchant 2 000 habitants, lorsque le 8 février 1906 un cyclone et une houle particulièrement puissants firent une centaine de victimes et des dégâts matériels majeurs. L’île, qui subit un nouveau cyclone en 1983, est aujourd’hui peuplée de presque 500 habitants qui ont su réorganiser leur existence suite à cette hostilité occasionnelle des éléments naturels. Essentiellement regroupés dans le village principal de Tukuhora, ils ont intégré sobrement les apports contemporains  : Internet, téléphone portable et télévision par satellite… Mais ils poursuivent essentiellement des activités liées à la coprahculture et à la pêche, ce qui les mène à occuper temporairement et régulièrement les sites des anciens villages aujourd’hui abandonnés, mais où sont toujours entretenues les églises et où subsistent les vestiges d’anciennes structures traditionnelles (maite, marae…). Certains habitants ont aussi des activités complémentaires agricoles ou artisanales (paréos, sculpture, tressage, monoï…). Une dynamique éco-touristique originale est en émergence et a pour ambition de favoriser chez les visiteurs une expérience authentique de rencontre avec l’île, sa population, son histoire et ses sites naturels et culturels. La perspective de développer des activités touristiques qui soient écodurables et adaptées au rythme de vie de la population, est le fruit d’une conjonction de circonstances favorables. Il y a trois ans, la fondation The Island Initiative a lancé un projet pilote sur l’atollafin d’aider ses habitants à développer de nouvelles activités économiques. Cette fondation, basée en Angleterre mais créée par une Polynésienne, Hinano Bagnis, a pour objectif de promouvoir une plus grande autonomie des îles et atolls isolés en favorisant la gestion et la valorisation durable, par leurs populations, de leurs ressources propres. Un partenariat original a permis que la population d’Anaa accepte, par consensus, la mise en place d’un rahui – une restriction temporaire – sur le berceau de reproduction d’un poisson, le kiokio (ou bone fish, Albula glossodonta), au cœur d’une zone du lagon autrefois « espace royal ». Le consensus fut d’autant plus aisé à obtenir que cette étendue lagonaire est localisée dans l’Aire marine éducative (AME) de Anaa, récemment créée sous l’impulsion du directeur de l’école de Tukuhora, Jean-Pierre Beaury. Les élèves sont impliqués dans une démarche d’action citoyenne de protection et de gestion participative du milieu marin.
re-a-Roffleffflre-ri - - -.101— But they mostly make a living from the traditional pasttimes of coprah drying and fishing, which allows them to temporarily and regularly stay in the other abandoned villages, where only the churches have been rebuilt and maintained, but where you can also find the traces of ancient structures (maite, marae…). Some of the inhabitants also have a complementary activity, a craft (pareos, sculpture, weaving, monoï…) or agriculture. An unusual and dynamic eco-tourism is also emerging, creating an authentic way of experiencing the island, its population, its history, and its sites of natural and cultural interest. AN ECO-TOURISM PILOT PROJECT DESTINATION This idea of developing tourist activities that are ecologically sustainable and adapted the population’s existing way of life, is the result of serendipity. Three years ago, The Island Initiative foundation launched a pilot project on the atoll, to help the inhabitants develop new economic activities. This foundation, based in England but created by the Polynesian Hinano Bagnis, aims to create greater autonomy on islands and atolls, encouraging sustainable management and promotion, involving the local inhabitants and using their own resources. This innovative partnership, that was created with the consensus of the population of Anaa, has put in place a rahui – a temporary restriction – on the exploitation of a zone of the lagoon once called the «royal space» and the nursery grounds of a fish, the kiokio (Roundjaw bonefish or Albula glossodonta). Getting the atoll’s population to agree on this limitation of resource exploitation was made easier by the fact that it is also a zone that is part of Anaa’s Educational Marine Reserve (Aire marine éducative, AME), another fairly recent scheme, put in place as the initiative of Jean-Pierre Beaury, principal of Tukuhora’s school. The students are involved in a civic action which aims to protect and develop the participative management of their marine environment. Management practices are supported by scientific studies funded by the foundation, allowing a better understanding of the life-cycle of the kiokio in Anaa’s lagoon and its exploitation by the local population. This bonefish is indeed the island’s favorite eating fish, as wellas being one of the most sought after « trophy fish » for fly fishing enthusiasts across the world. The Island Initiative works together with Fly Odyssey, a travel agency specialized in fly fishing holidays around the world. Together they have created the « Anaa community fund », that grows with the contribution of every fly-fisherman that visits the island and is used to support local economic projects as wellas the scientific monitoring of the rahui’s impact, which is also assisted by Anaa’s school. LE « ANAA COMMUNITY FUND » SOUTIENT LA CRÉATION ET LE DÉVELOPPEMENT DE PLUSIEURS INITIATIVES ÉCONOMIQUES LOCALES. THE « ANAA COMMUNITY FUND » SUPPORTS THE CREATION AND DEVELOPMENT OF SEVERAL LOCAL ECONOMIC INITIATIVES. 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 101 jan/fév/mar 2019 Page 114