Air Tahiti Magazine n°100 oct/nov/déc 2018
Air Tahiti Magazine n°100 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : destination Ua Huka, terre de contrastes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
64 Le fa’a’amu dans la société polynésienne contemporaine Reste les motivations économiques, qui ne sont évidemment pas à sous-estimer, notamment à notre époque où l’on constate une persistance de ces pratiques. Publiée en mars 2018 par l’Institut territorial de la statistique, une étude portant sur les pratiques du fa’a’amura’a constatait qu’aujourd’hui encore près de 11% des femmes de 35 ans et plus ont déjà confié un enfant en fa’a’amu. Cette étude, qui constate encore également de grandes disparités selon les archipels, tord dans la foulée le cou à une idée préconçue qui voudrait que ce soit surtout les adolescentes et les lycéennes qui confient leurs enfants en fa’a’amu. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et confirment que ces pratiques concernent en réalité principalement des femmes de 40 ans et plus, déjà mères de plusieurs enfants. Si cette coutume devient de plus en plus marginale, elle reste toutefois relativement stable dans sa fréquence si on considère la formidable baisse de la natalité enregistrée par la société polynésienne au cours des dernières décennies, où l’on est passé de 7 enfants par femme dans les années 50 à 2 enfants par femme en 2012. Concrètement, si la proportion de femmes de plus de 40 ans ayant donné un enfant à fa’a’amu est restée quasiment stable autour de 12-11% des années 1990 au début des années 2010, les femmes plus jeunes confient de moins en moins leurs enfants. Les femmes des îlesdu-Vent confient aussi moins leurs enfants en fa’a’amu que le I reste des Polynésiennes, originaires d’archipels où la situation économique s’est le plus dégradée ces dernières années. Ce sont aussi celles qui ont le plus d’enfants qui présentent la plus forte propension à les confier, même si la majorité d’entre elles n’en confient pas plus d’un. Plus rare de nos jours, mais restant néanmoins très ancrée dans la société polynésienne, la coutume de l’enfant fa’a’amu demeure essentiellement un principe de coopération familiale, mêlant sans doute bien souvent considérations affectives et considérations économiques. Expression de la solidarité familiale et communautaire, il permet d’éviter les réels abandons d’enfants. Sur le plan psychologique, il pourrait aussi permettre à certains enfants de se sentir désirés et investis sur le plan affectif par des parents adoptants pour lesquels ils sont objets de projets, lorsque leurs propres géniteurs n’ont pas manifesté ce désir ni témoigné de ce même investissement. Non exempte d’aspects négatifs, certains noteront aussi que les enfants concernés par la coutume du fa’a’amura’a se retrouvent en forte proportion dans les chiffres de la délinquance juvénile. Aujourd’hui étudiées et documentées, les conditions de la « réussite » d’un projet d’adoption apparaissent comme « reposant presque toujours sur une demande d’adoption émanant de parents receveurs, le plus souvent en âge d’être parents, qui souhaitent accueillir des enfants très jeunes » (d’après l’étude déjà citée de l’ISPF). Souvent questionné dans sa persistance et dans ses variations, le fa’a’amu de la société polynésienne du futur reste peut-être encore à inventer, à une époque où l’enfant est devenu le cœur du sujet. Virginie Gillet
The fa’a’amu in contemporary Polynesian society There are also strong economic motivations for the custom, that are clearly non-negligible, particularly today, and the practice clearly persists. In March 2018 French Polynesia’s institute of statistics (isPF) published a large report on the practice of fa’a’amura’a, noting today that nearly 11% of women aged 35 and over have given a child in fa’a’amu. This study, that also noted a huge disparity in the practice between archipelagos, dismisses the preconceived idea that suggested it was predominantly adolescent school students who gaveup their children in fa’a’amu. The figures tellanother story, clearly showing that the custom mostly concerns women of 40 years and over, who already have several children. if this practice is becoming more and more unusual, its prevalence remains stable when taking into account the plummeting birth rates that Polynesian society has been experiencing in the last few decades, slumping from an average of 7 children per woman in the 1950s to 2 children per woman in 2012. Naturally, if the proportion of women over 40 having given childrenup in fa’a’amu has stayed more or less stable, around 11-12% from the 1990sup until 2010, there will be less young women giving at least one of their children away, because there are less women under 40 today. however, women living in the Windard islands are CULTURE less likely to have givenup a child for fa’a’amu than the rest of Polynesia, the archipelagos where the economic situation has gotten steadily worse over the last few years. it is women who have the most children that are most likely to have given a child, even if most only given one of them. less common today, but nevertheless present in Polynesian society, the tradition of fa’a’amu essentially is a type of family cooperation, that often surely results from a combination of emotional and economic considerations. it is a manifestation of family and community level solidarity, helping to avoid real cases of child abandonment. on the psychological level, it could also allow certain children to feel wanted and valued on an emotional level by their adopted family, when their own parents have not manifested this desire or emotional investment. Not exempt from negative aspects, some note that children of fa’a’amura’a are more often found among juvenile delinquents. Today, studied and documented, the conditions for a « successful » adoption appear to « rely almost always on a request for adoption coming from the adopting parents, more usually of parenting age, who wish to care for a very young child » (according to the previously cited study by the isPF). often under scrutiny because of its persistence and diversity, the future of fa’a’amu in Polynesian society is likely to evolve, as the child itself becomes the focus of the practice. a virginie gillet FIliR Ti=11-111-i 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 124-125Air Tahiti Magazine numéro 100 oct/nov/déc 2018 Page 126