Air le Mag n°99 mai 2018
Air le Mag n°99 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°99 de mai 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : Pokemon, détéctive Pikachu !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
INSPIREZ-VOUS L r Le printemps est là, l'été arrive et, pourtant, toujours la même question en boucle dans votre tête  : ai-je fait le bon choix ? Avis à tous les étudiants désorientés ! En mai, vous ferez ce qui vous plaît. Texte  : Yanis Hacherai. Illustration  : Faunesque pour Air le mag vec les récentes réformes de l'enseignement supérieur et l'élargissement massif de l'offre de formations proposée dans ce cycle, nombreux sont les étudiants à se sentir laissés pour compte. Sans forcément parler des oubliés de Parcoursup, beaucoup ont tout simplement le sentiment d'être à la mauvaise place. Si c'est votre cas, soyez sans crainte et respirez un bon coup  : les erreurs de parcours sont monnaie courante, et vous n'aurez pas à les payer toute votre vie. NOTA BENE, SVP À l'heure où les entreprises sont nombreuses à être phobiques des étudiants « sans expérience » — le comble !, beaucoup font le choix d'intégrer, dès la première année d'études, des formations très spécialisées, rassurés par leur proximité avec le monde professionnel. Que ce soit en école ou en université, ces formations très ciblées sont aussi, et par définition, cantonnées à un secteur d'activité... Mais rarement à un seul métier, rassurez-vous. Prenons l'exemple d'un étudiant en bac+1 en médecine. S'il découvre qu'il s'évanouit devant une goutte de sang, il pourra toujours obtenir une équivalence dans une spécialité avec moins d'hémoglobine, ou dans le paramédical, par exemple... Autre exemple  : un étudiant en école de journalisme aura toujours l'occasion de se spécialiser par expertise (sport, news, people...) ou par support (TV, radio, prurit...). En revanche, ces deux étudiants auront du Mai 2019
mal à intégrer une école de commerce en master sans avoir jamais touché à l'économie Vous l'aurez compris  : avant de vous engager dans une formation spécialisée, soyez sûr que c'est bien dans ce secteur que vous vous voyez évoluer. Last but not least  : que vous soyez en BTS électricité ou en première année de prépa, dans les deux cas, votre dossier restera votre meilleur atout dans ce projet de réorientation. Alors, au boulot, et que les notes soient bonnes ! UN P'TIT PAS DE CÔTÉ Primo, l'erreur est humaine. Deuzio, tout le monde a le droit de changer d'objectif en cours de route. Et ça, l'enseignement supérieur a dû l'intégrer pour améliorer l'insertion des étudiants. C'était en 1997. Beaucoup d'entre vous n'étaient pas encore nés, que déjà, le ministère de l'Éducation, de la Recherche et de l'Enseignement s'inquiétait de vous voir quitter le système supérieur par peur de vous sentir cloisonné... On remercie donc nos aînés, Tout le monde a le droit de changer d'objectif en cours de route. et l'arrêté du 9 avril 1997, qui ont rendu les réorientations universitaires beaucoup plus simples et fluides. Comment ? En créant les « passerellese, qui permettent encore aujourd'hui de passer d'un cursus à un autre en conservant son niveau, grâce au système d'équivalence. Les conditions ? Elles sont assez simples. Généralement, l'université exige que vous puissiez rattacher une à deux matières (ou UE, unités d'enseignement) de votre année précédente à la formation que vous souhaitez rejoindre. Ainsi, un étudiant en première année de prépa littéraire n'aura aucun mal à rejoindre à l'université une L2 de LEA, d'histoire, de philosophie ou encore... d'anglais. De même qu'un étudiant en 1.2 de droit économie gestion n'aura aucun mal à prétendre à un M1 en communication. Si vous souhaitez intégrer une école plutôt qu'une fac, là encore, c'est possible. Chaque école aura la libre appréciation de votre capacité à intégrer sa formation en cours de route, avec ou sans remise à niveau. Et, vu comme ça, vous direz, on peut se réorienter partout et à tout âge. On peut même tout recommencer... L'important est de faire ce qui vous plaît. 59 Créés en 1988, Ies ECTS - ou European Credit Tra ris fer System - sont une pépite pour tous les étudiants en recherche de réorientation, ou... de nouveauté. eur principe ? Chaque semestre universitaire donne droit à 30 crédits, qui se valorisent dans toute l'Union européenne. Au bout d'une licence, vous aurez accumulé 180 ECTS, qui vous permettront de rejoindre un Mi (dans la même formation, ou pas !) en Italie, en Allemagne ou en Pologne, par exemple. L'objectif est, évidemment, de faciliter la mobilité des étudiants en Europe et de favoriser les synergies professionnelles entre Ies pays membres de l'UE. De quoi vous donner l'envie d'aller voir si l'herbe est plus verte chez nos voisins européens... Go, go, go ! INFO SUPP Si vous cherchez davantage d'informations, rendez-vous sur l'un des sites référents (Studyrama, L'Étudiant, Onisep, Diplomeo...). Tous proposent des dossiers bien fournis, adaptés aux différents profils (bac +1, +2...) et aux différents projets d'orientation. il Noun Proj ect Picto



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :