Air le Mag n°98 avril 2018
Air le Mag n°98 avril 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de avril 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 70,4 Mo

  • Dans ce numéro : le plein de catch sur la chaîne AB1 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
ILS NOUS ONT BLUFFÉS Votre domaine ? Depuis quand ? C’est où ? Vous êtes qui ? Ronan et Basile Vous avez quel âge ? 23 et 25 ans. Vous aimez quoi ? Les motos, les autos, les potos et le partage. McDo LES A REPÉRÉS Suivez-les Le Facebook commun de Ronan (moto) et Basile (auto) @healauto rà 62 D IL(S)/ELLE/NOUS MC A A 3 -r _ri- 7wL Dpc L’un est fan de motos, l’autre d’autos. Dans un garage partagé, chacun développe sa propre entreprise. Eh oui  : l’union fait la force ! Texte  : Yanis Hachemi. Photos  : Alex Bonnemaison pour Air le mag Il faut tomber dedans petit pour réussir dans la mécano ? Basile  : Pas forcément… ma famille n’avait rien à voir avec ça. Ronan  : Et moi, mon père est motard et mécanicien moto… Ça doit vraiment être un truc de famille ! Vous vous êtes connus comment ? R.  : En apprentissage, à Joué-lès-Tours. Moi en mécanique moto, Basile en auto. On était du même niveau  : on passait nos heures d’ateliers séparés, mais la majorité de nos heures de cours ensemble. Comment vous en êtes arrivés à lancer Heal Auto Moto ? R.  : Comme plein de projets, ça a commencé autour d’une pizza et d’un verre, entre amis. (Rires.) On s’est lancés à la fi n des études, avec seulement 1000 balles en poche. Les premiers mois n’ont pas été très faciles… B.  : On s’est confrontés à la réalité. On manquait d’info, on était trop jeunes pour tou- 62 cher certaines aides, on a perdu nos droits Pôle emploi… Aujourd’hui, on ne se verse pas de salaire et on ne peut pas encore embaucher, mais on a quitté nos statuts d’autoentrepreneurs pour créer de vraies entreprises. On gagne des clients chaque année et notre CA (chiffre d’affaires) nous permet de couvrir les frais. Partager son toit, ça a du bon ? R.  : On divise certains coûts… mais pas que ! Certains clients de Basile deviennent les miens et vice versa. Et puis, dans le métier, on a toujours besoin d’une autre paire de mains ! Qu’est-ce qu’on vous souhaite, pour la suite ? B.  : De pouvoir prendre un apprenti. On a eu des maîtres super, alors on essaie de faire pareil avec nos stagiaires. R.  : Et ils ne sont pas là pour passer le balai ! Avec eux, on partage tout ce qu’on sait. D’ailleurs, ils reviennent souvent nous voir… Vous aussi, venez, vous connaissez l’adresse. Avril 2019 Tit
re A(ONT) BLUFFÉ(S) CONSEILS DE PRO Beaucoup imaginent que la voie professionnelle est moins efficace que la voie générale. En réalité, l’apprentissage permet d’acquérir un vrai réseau et de prouver aux recruteurs que vous avez déjà mis les mains dans le cambouis. Ces années de formation sont très précieuses pour convenir au marché du travail. Profitez de toutes vos expériences pour développer votre réseau. Si vous vous donnez à fond pendant vos stages, vos maîtres de stages et les collaborateurs de l’entreprise se souviendront de vous le jour venu ! 63 63 « On s’est lancés à la fin des études, avec seulement 1000 balles en poche. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :