Air le Mag n°98 avril 2018
Air le Mag n°98 avril 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de avril 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 70,4 Mo

  • Dans ce numéro : le plein de catch sur la chaîne AB1 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ELLE DIT TOUT Réalité augmentée Explications page 4 DANS CE MONDE D’HOMMES… Elle refuse que sa fille regarde La Petite Sirène et Cendrillon. Trop sexistes ! On se voit la BA de Cœurs ennemis ? 20 IL(S)/ELLE/20 Que celui qui n’est jamais tombé in love de Keira Knightley lève la main. Personne ? Normal ! La « petite » Anglaise a su réunir les troupes depuis PIRATES DES CARAÏBES, le film qui lui a donné sa notoriété. Seize ans plus tard, Air le mag est allé à la rencontre de cette jeune maman pleine d’énergie. Texte  : Amandine Scherer DU CŒUR À EN REVENDRE Avril 2019 Tit
DIS(ENT) TOUT reQui dit Keira Knightley dit forcément rencontre à Londres. À l’hôtel Dorchester, dont le nom semble faire écho à toute une partie de sa filmographie, Keira, lumineuse et habillée façon première de la classe, entre dans la pièce. Et, là, le temps s’arrête. Et elle demande, tout naturellement  : David Appleby - Twentieth Century Fox ; Noun Project Picto « En tant qu’actrice, j’ai la chance de pouvoir pleurer à peu près dans chacun de mes films. » Keira Knightley  : C’est moi, ou il fait super-froid dans cette pièce ? Juste avant votre arrivée, je crevais de chaud… K. K.  : Ils essayent de vous tester ! (Rires.) Ce film, Cœurs ennemis, a été écrit pour vous. Qu’est-ce que ça fait ? K. K.  : Vraiment ? C’est la première fois qu’on me le dit. C’est cool ! Qu’avez-vous découvert sur cette partie de l’histoire, l’après-Seconde guerre mondiale en Allemagne ? K. K.  : J’avais joué dans des dizaines de films autour de la Seconde Guerre mondiale. J’en ai vu des centaines en tant que spectatrice. Mais aucun d’eux ne parlait de cette période d’après-guerre où tout était à reconstruire. C’est ce qui m’a donné envie d’y participer. Vous avez dit que les larmes étaient venues très naturellement sur le tournage, car vous étiez en mode « maman épuisée ». Merci de la part de toutes les mamans d’en parler ! K. K.  : C’est vrai que, en tant qu’actrice, j’ai la chance de pouvoir pleurer à peu près dans chacun de mes films, ce qui n’est pas valable dans toutes les professions. Ma fille fait ses nuits, aujourd’hui… ma vie a changé. 21 J L §§§§§§ BRAVO, L’ÉTAT CIVIL ! Son prénom est dû à une faute de frappe à la naissance. Elle aurait dû s’appeler Kiera. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :