Air le Mag n°94 novembre 2018
Air le Mag n°94 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 34,6 Mo

  • Dans ce numéro : Starlink, une aventure spaciale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
INSPIREZ-VOUS ! Depuis quelques années nos données sont sous le feu des projecteurs. Et, à l’heure où les entreprises sont nombreuses à avoir entamé leur transformation numérique, la data s’immisce dans tous les corps de métiers. Même les plus traditionnels… Texte  : Yanis Hachemi & Benoît Piraux Illustration  : Baptiste Stéphan pour Air le mag Nul d’entre vous n’a pu échapper au phénomène du big data… Au cœur de nos vies quotidiennes, les mégadonnées que nous produisons en permanence et qui circulent sur Internet sont riches de sens pour qui sait les analyser. Et ça, les entreprises l’ont bien compris ! A, B, C DONNÉES ! Reprenons les bases… Le volume d’informations numériques que nous produisons est incommensurable. D’ailleurs, il double tous les deux ans. Comme explications à ce phénomène, il y a, d’abord, la multiplication des objets numériques que nous créons et utilisons un peu plus chaque jour. On estime à 10 milliards le nombre d’objets connectés dans le monde*. Si vous calculez bien, cela veut dire qu’il y a plus d’objets connectés sur Terre que… d’humains. En outre, le phénomène big data est intimement lié aux réseaux sociaux, qui ont placé entre les mains de monsieur Tout-le-Monde le pouvoir de créer de la donnée. À condition d’avoir un téléphone ou un ordinateur, bien sûr. 58 58 101 010 101 1010 0101 1 1010 0101 01010 10101 01010 En septembre 2017, le journaliste Nicolas Martin animait dans son émission La Méthode scientifique un débat autour du big data**. On y apprenait, entre autres, qu’il nous faut désormais deux jours seulement pour produire l’équivalent en données de ce que nous avons engendré depuis notre apparition sur Terre jusqu’en 2003. Plus étonnant encore  : plus de 90% des données numériques ont été générées au cours des deux dernières années**. Stockées, traitées et analysées, ces données se transforment en une mine d’informations pour les entreprises, qui cherchent à mieux les comprendre pour adapter leurs offres et leurs produits aux besoins réels des consommateurs. Et, très souvent, le résultat est bluffant ! LA TRANSFORMATION DES MÉTIERS En 2018, aucun secteur d’activité n’est épargné par la donnée. Que ce soit pour faire des économies, optimiser leur activité ou pour mieux cerner leurs clients, les entreprises ont adopté la data en se numérisant. Pour traiter ces données, de nouveaux métiers ont vu le jour, comme les data analysts, recrutés pour traduire des masses de données et Novembre 2018
ci conseiller les entreprises dans leurs stratégies. Les data miners, eux, sont des « fouineurs » capables de trouver une aiguille dans la botte de foin que représente Internet. Ces métiers, très prisés sur le marché de l’emploi, sont en perpétuelle évolution. Une étude conjointe de Dell et de l’Institut du Futur prévoit d’ailleurs que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore. Le résultat ? Les services et les produits évoluent. Vite ! Aujourd’hui, vous pouvez choisir votre chauffeur sur BlaBlaCar, faire votre choix sur Trivago en lisant les avis laissés par les autres internautes, ou shopper sur Asos en étant guidé par une publicité personnalisée. Chez Orange, LCL ou IKEA, un chatbot se fait votre assistant personnel pour vous guider dans vos achats. Plus étonnant encore, les experts data de Sephora ont créé des « profils olfactifs » basés sur des tests de personnalité pour mieux vous conseiller. Et ce n’est là qu’un exemple. Vous aimez House of Cards ? C’est sans doute parce qu’elle repose sur les données des millions d’abonnés Netflix, qui ont été traitées et analysées pour créer une série sur mesure. La donnée est partout, direz-vous ? Évidemment. Et, d’ailleurs, elle s’est déjà invitée dans les métiers les plus traditionnels. « 90% des données numériques ont été générées au cours des deux dernières années. » VIEUX MÉTIER, NOUVEAUX USAGES Vous l’aurez compris  : il y a un lien fort entre data et digital. Qui dit numérique, dit données. Et les entreprises les plus traditionnelles semblent, elles aussi, être entrées dans la course du digital. Si, au siècle dernier, il était coutume d’aller faire ses courses chez l’épicier du coin, il est possible aujourd’hui de faire ses courses dans un magasin Auchan sans employé, muni d’un téléphone relié à son compte Amazon. L’agriculture, apparue – petit rappel – au Néolitique vers - 8 000 en Mésopotamie, génère aujourd’hui quantité d’informations agricoles relevées par capteurs. Les métiers traditionnels, à leur rythme, entrent dans l’ère du big data et trouvent de nouveaux usages pour se réinventer. Et, très franchement, ça donne à rêver ! 59 59 *L’Actualité  : bit.ly/revolutiondata **France Culture  : bit.ly/chiffresdata PAS TOUCHE À MA DATA ! Le 25 mai 2018, beaucoup d’entreprises présentes dans les sphères numériques ont tremblé. En cause  : la RGPD – ou Règlement général sur la protection des données. Le constat derrière ce cadre de protection européen est simple  : certaines données d’utilisateurs revêtent un caractère personnel, et leur libre circulation, comme leur exploitation, peut poser problème. Il peut s’agir d’un nom, d’une photo, d’une adresse, d’un enregistrement vocal, d’un e-mail, d’une orientation religieuse ou politique… L’internaute doit exprimer un consentement écrit clair avant l’utilisation de ses données. Il gagne aussi un droit à l’oubli, ainsi que plusieurs autres protections. Pas étonnant de voir des « Data Protection Officer » et autres gardiens de la donnée apparaître dans les entreprises… 1000 MILLIARDS € C’est la valeur qu’atteindront les données personnelles des consommateurs en Europe en 2020, d’après le Boston Consulting Group. À la clé, la création de 137 000 emplois autour de la donnée, rien qu’en France. Noun Project Picto



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 1Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 2-3Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 4-5Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 6-7Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 8-9Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 10-11Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 12-13Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 14-15Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 16-17Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 18-19Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 20-21Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 22-23Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 24-25Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 26-27Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 28-29Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 30-31Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 32-33Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 34-35Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 36-37Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 38-39Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 40-41Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 42-43Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 44-45Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 46-47Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 48-49Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 50-51Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 52-53Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 54-55Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 56-57Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 58-59Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 60-61Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 62-63Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 64-65Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 66-67Air le Mag numéro 94 novembre 2018 Page 68