Air le Mag n°65 décembre 2015
Air le Mag n°65 décembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de décembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 56,9 Mo

  • Dans ce numéro : « Le Nouveau » au cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
RENCONTRE AVEC ELSAN F LES DEUX POTES SE FONT UN FILM DANS COMMENT C'EST LOIN, OREL ET GRINGE ONT VINGT-QUATRE HEURES POUR ÉCRIRE LE MORCEAU DE RAP QUE LEURS PRODUCTEURS ATTENDENT DEPUIS... CINQ ANS ! UNE COMÉDIE MUSICALE ET SOCIALE AUDACIEUSE SIGNÉE ORELSAN, EXPLICATIONS. Comment est née l'idée de Comment c'est loin ? Orelsan : L'idée vient de l'album concept Oraison et Gringe sont les Casseurs Flowters, qu'on a fait fan dernier et qui raconte la journée de deux mecs qui doivent faire une chanson. Comme l'album a reçu un bon accueil, on s'est dit que ça pourrait être marrant d'en faire un film. Quels sont les points communs entre vous et vos personnages ? Q. : Les personnages nous ressemblent, mais on a grossi te trait. Ce qui est vrai, c'est que j'ai travaillé dans un hôtel comme veilleur de nuit, qu'on traînait pas mal chez moi entre potes, qu'on avait des producteurs qui nous mettaient la pression par moments et qu'on a vécu des périodes de page blanche. En dehors de ça, toute la journée est inventée ! Gringe : Orelsan est, comme son personnage, une vraie locomotive. C'est un faux paresseux, qui est toujours en train d'entreprendre des choses sur le plan artistique. Moi, je suis un vrai fainéant, un suiveur ! Je me suis bien retrouvé dans le rôle du mec qui entretient des relations compliquées avec les meufs et qui préfère rester avec ses potes. Côté relation entre nous deux, il n'y a pas grand-chose de romancé : on est très proches aussi dans la vie réelle. Quels films ou réalisateurs t'ont inspiré ? O. : J'avais envie de faire un mix entre certains films français comme Marche d l'ambre, de Michel Blanc, ou Les Apprentis, de Pierre Salvadori, et le cinéma indépendant américain que j'aime beaucoup, en particulier celui des réalisateurs Noah Baumbach, Zach Braff, Kevin Smith ou encore Judd Apatow.
MENT OIN » mbre -tsan. -Lsan, the... Y a-t-il des pièges que tu as voulu éviter pour ce premier film ? O. : Le risque était de se laisser aller à un truc autocentré. Je ne voulais pas que les gens pensent qu'il s'agit d'une biographie ou d'un documentaire sur nous. Je ne voulais pas non plus faire une comédie musicale relu, ni une succession de clips. Comme la plupart de nos acteurs sont des potes et qu'on n'avait jamais joué La comédie, le danger était aussi de faire n'importe quoi ! L'autre piège inhérent à un premier film était d'en faire trop, de multiplier Les effets de caméra, filmer avec des drones ou mettre de la GoPro partout, par exemple. Christophe Offenstein, le coréalisateur, m'a bien aidé à me recentrer car, au début, j'avais élaboré des trucs un peu foufous ! Le film parle d'une jeunesse qui s'ennuie et a peur de réussir... G. : On raconte un entre-deux âges. Nos personnages ont vingtsept ans. Ce n'est pas une jeunesse qui s'ennuie mais plutôt une jeunesse qui évolue dans un environnement ennuyeux. C'est vrai que, s'il n'y avait pas eu la musique, on aurait pu vite s'enterrer dans le mode de vie qui est décrit dans le film. O. : On avait envie de raconter ça car on trouve qu'on ne voit pas beaucoup de jeunes qui nous ressemblent au cinéma. L'album des Casseurs Flowters et mes deux prédécents parlaient déjà de cet entre-deux âges. Ce film est une façon de clore cette période. Quelle est la morale de Comment c'est loin ? O. : Si tu as une passion viscérale, vis-la à fond sinon tu vas le regretter toute ta vie ! Comment vous êtes-vous retrouvés à jouer dans la mini-série Bloqués, sur Canal+ ? G. : Les créateurs de Bref ont aimé notre album et nous ont proposé de décliner le morceau Deux Connords dans un Abribus sous la forme d'une série où on joue deux mecs qui discutent de manière terre à terre dans un canapé. On a choisi de prendre Le parfait contre-pied de Bref, qui avait une tonalité hyper saccadée, en proposant une certaine nonchalance et de l'humour à froid. O. : Cri sait que ça ne mettra pas tout le monde d'accord car c'est beaucoup plus segmentant que Bref ! Êtes-vous déjà prêts à rempiler pour un second film ? G. : Carrément ! J'ai eu une espèce de déclic pendant le tournage. J'aime le rap, mais je me suis rendu compte que je préférais La comédie. J'adorerais en faire un taf. O. : Je suis pressé que ce premier film sorte et un peu stressé car j'aimerais qu'il ait suffisamment de succès pour pouvoir en faire un autre. Mais, avant ça, on va s'attaquer à nos projets d'albums solo. PROPOS RECUEILLIS PAR VALÉRIE NESCOP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 1Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 2-3Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 4-5Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 6-7Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 8-9Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 10-11Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 12-13Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 14-15Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 16-17Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 18-19Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 20-21Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 22-23Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 24-25Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 26-27Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 28-29Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 30-31Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 32-33Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 34-35Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 36-37Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 38-39Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 40-41Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 42-43Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 44-45Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 46-47Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 48-49Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 50-51Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 52-53Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 54-55Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 56-57Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 58-59Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 60-61Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 62-63Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 64-65Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 66-67Air le Mag numéro 65 décembre 2015 Page 68