Air le Mag n°40 juin 2013
Air le Mag n°40 juin 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 64,6 Mo

  • Dans ce numéro : Man of Steel... Superman s'envole vers les sommets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
CULTURE INTERVIEW/HUIT ANS APRÈS SERIAL NOCEURS, OWEN WILSON ET VINCE VAUGHN SE RETROUVENT POUR LE NOUVEAU FILM DE SHAWN LEVY, UNE FABLE SUR L’OPTIMISME MAIS AUSSI UNE PUB GÉANTE POUR GOOGLE, L’ENTREPRISE OÙ NOS DEUX HÉROS TENTENT DE SE FAIRE UNE PLACE. EXPLICATIONS. Avez-vous « l’esprit Google » que vous évoquez dans le film ? Vince Vaughn : Avoir l’esprit Google signifie être ouvert, curieux, optimiste. Je pense que tout le monde possède ces qualités enfouies au fond de soi. La difficulté est d’y laisser libre cours. Il est souvent plus facile de se barricader contre ce que l’on ne connaît pas. Owen Wilson : L’idée du film est de montrer qu’il y a toujours une possibilité de rebondir à condition de s’ouvrir à la nouveauté, quitte à se mettre en danger. Il faudrait enseigner cela à l’école ! Pourquoi avoir choisi Google comme décor du film ? V. V. : Google est une entreprise où l’ambiance est réellement géniale et qui ne cesse de croître. Bill et Nick, qui n’ont plus rien à perdre mais tout à gagner, se disent : allons tenter notre chance chez les meilleurs ! O. W. : La première fois que Vince et moi avons visité Google, nous ne voulions plus partir ! On se sentait comme Eddie Murphy dans le film Un fauteuil pour deux, quand on lui présente job, appartement et fringues et qu’on lui dit : « Tout est à toi ! ». Ils ont vraiment des fauteuils pour faire la sieste, les restaurants et des bars à jus tous les cent mètres… Ça paraît totalement fou et anarchique, mais à la fin de la journée le travail est fait. Quel est votre rapport aux nouvelles technologies ? V. V. : Je ne suis pas un dingue de nouvelles technologies, mais j’aime surfer sur Internet pour m’informer. Comme tout le monde, j’imagine. O. W. : Proche du néant ! Mon premier ordinateur a été un iPad, que j’ai depuis quatre ans seulement. Je ne m’étais pas rendu compte qu’on pouvait poser des questions à Google ! Je devrais peut-être me mettre à Twitter maintenant… CULTURE IN Vince Vaughn/ « Les stag 16 16 JUIN 2013 VOIR AUSSI LA CRITIQUE DES STAGIAIRES : chronique en page 13. VINCE VAUGHN
TERVIEW OWEN WILSON Owen Wilson iaires » TM et 2012 Twentieth Century Fox Film Corporation\ « Il faut savoir s’ouvrir à la nouveauté ! » SORTIE LE 26 JUIN LES STAGIAIRES (THE INTERNSHIP), de Shawn Levy Qu’en est-il des autres réseaux sociaux, comme Facebook ou Instagram ? O. W. : Facebook ne m’intéresse pas. Mais Instagram, pourquoi pas ? J’aime bien l’idée de partager des photos… V. V. : C’est une manière comme une autre de délivrer des messages aux gens. Mais je ne suis personnellement pas intéressé par le fait de donner « la leçon du jour » via Internet. Le film parle du fossé qui existe entre les générations. Vous sentez-vous parfois dépassés ? O. W. : Le seul moment où je me sens vieux, c’est quand je m’entends parler comme mes parents ! Le reste du temps, j’ai plutôt tendance à me rajeunir : j’ai quarante-quatre ans et j’ai l’impression d’en avoir à peine trente-deux ! V. V. : Ce n’est pas vraiment une question d’âge mais de mentalité. Le film suggère que l’on peut être à la fois jeune et se comporter comme un dinosaure, selon l’univers d’où on vient. À chacun d’être suffisamment curieux pour rester à la page. 17 PROPOS RECUEILLIS PAR CLAIRE LEFEBVRE 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :