Air le Mag n°39 mai 2013
Air le Mag n°39 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 75,8 Mo

  • Dans ce numéro : fast & furious 6, une équipe toujours plus explosive !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
PROFIL RECHERCHÉ ELLES ONT PLEIN D’IDÉES PROFIL RE LES MINUS Petits mais déjà costauds ! JULIE VERLEY ET ALEXANDRA BUTRUILLE, TRENTE-HUIT ET QUARANTE ANS, ONT OSÉ ALLER JUSQU’AU BOUT DE LEURS ENVIES. AUJOURD’HUI, LEURS « MINUS », CAHIERS D’ACTIVITÉS MALINS ET RIGOLOS POUR LES ENFANTS, FONT DES PETITS. Qu’est-ce qui vous a donné envie de lancer ces cahiers d’activités pour enfants et parents, les Minus ? Alexandra Butruille : Julie avait déjà réalisé un livre de naissance pour les éditions Actes Sud. De mon côté, j’avais envie de rédiger des cahiers. On a mis nos idées en commun car on souhaitait qu’elles ne nous échappent plus. Nous avons imaginé des histoires, du type « Rosalie a peur des araignées » ou « Jeanne rêve d’être une artiste » … Le tout sous la forme de cahiers de petit format qu’on peut glisser dans une poche ou un sac et qu’on dégaine facilement où que l’on soit. Julie Verley : Ces histoires sont l’occasion de moments complices car les enfants peuvent les découvrir en compagnie des adultes : parents, grands-parents, cousins, etc. Dans la salle d’attente d’un médecin, par exemple, plutôt que de passer son temps à envoyer des SMS pendant que les enfants s’ennuient, on sort les Petits Minus, et tout le monde s’amuse et se parle. INITIATIVE FRANCE, UN RÉSEAU POUR VOUS ACCOMPAGNER Alexandra et Julie sont d’accord : quand on monte une boîte, il faut se faire accompagner par un réseau spécialisé. À cela, plusieurs raisons. « C’est d’abord pour ne pas se sentir seuls face aux aléas de la création d’entreprise », lance Alexandra. Pour leur part, elles ont fait appel au premier réseau associatif de financement des créateurs d’entreprise, Initiative France. Ce réseau compte 230 plates-formes qui vous accompagnent afin de faire passer votre projet de l’idée à la réalité, jusqu’à sa réussite économique. En 2012, 16 100 entreprises et 37 100 emplois ont été créés ou maintenus grâce à leur action. Vous pouvez aussi être parrainé par un chef d’entreprise ou un cadre expérimenté tout au long de la démarche. Grâce à Initiative France, les deux porteuses de projet ont pu également bénéficier d’un prêt d’honneur de 12 500 euros. Ce prêt, sans garantie ni caution personnelle, est en général sans intérêt. Il leur a permis de renforcer leurs fonds propres et d’obtenir ainsi le financement bancaire complémentaire et indispensable. « C’est un énorme coup de pouce pour nous », se réjouit Alexandra. L’obtention de ce prêt d’honneur a l’avantage de crédibiliser le projet auprès des différents interlocuteurs. Elle exige en effet une solide préparation et le montage d’un dossier qu’il faut ensuite argumenter devant un jury. Un exercice bien utile pour renforcer votre conviction quant à la pertinence de votre projet ! 60 Ouvrir une maison d’édition aujourd’hui, il fallait oser, non ? J. V. : C’est vrai que le secteur du livre ne va pas très fort en ce moment, même si l’édition jeunesse se porte plutôt mieux titr que les autres genres. Nous avons cependant une particularité : nous avons choisi d’éditer des cahiers d’activités. Ce type d’ouvrages connaît une belle croissance depuis quelque temps. Comment se répartit le travail entre vous ? J. V. : On fait tout par nous-mêmes. Dans cette maison, nous sommes nos propres auteurs, diffuseurs, commerciaux, etc. A. B. : Julie s’occupe du graphisme et des illustrations. Ma partie, c’est plutôt la gestion et la commercialisation. Ensemble, nous avons couché sur le papier notre projet, réalisé les prototypes dont on a testé nous-mêmes l’accueil dans des ateliers de lecteurs. En parallèle, nous avons cherché les fonds nécessaires, monté le business plan et l’étude de marché. J. V. : La répartition s’est faite sur la base de nos expériences passées. Alexandra était directrice de clientèle, puis elle a lancé une boîte d’alimentation pour bébés, Good Goût. Moi, j’étais directrice artistique dans une agence de pub. Le lancement de votre maison d’édition est récent. Où en êtes-vous aujourd’hui ? A. B. : Nous avons commencé notre activité en septembre 2012, il est donc encore un peu tôt pour savoir si les ventes seront à la hauteur. Néanmoins, les premières tendances sont prometteuses. Les points de vente se multiplient, et l’accueil est très bon. Tous les espoirs sont permis. PROPOS RECUEILLIS PAR VICTOR DAMERVAL POUR EN SAVOIR PLUS : WWW.MINUS-EDITIONS.FR Éric Flogny pour Air le mag 60 MAI 2013
CHERCHÉ e Julie Verley et Alexandra Butruille/Créatrices de Minus Éditions. 61 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :