Air le Mag n°39 mai 2013
Air le Mag n°39 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 75,8 Mo

  • Dans ce numéro : fast & furious 6, une équipe toujours plus explosive !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
MODE D’EMPLOI MODE D’JOBS D’ÉTÉ Pas de temps à perdre ! TROP TARD POUR DÉCROCHER UN JOB D’ÉTÉ ? N’EN CROYEZ RIEN ! EN MAI ET JUIN, IL RESTE DE NOMBREUSES OPPORTUNITÉS PROFESSIONNELLES À SAISIR. TOUR D’HORIZON. DÉCROCHER UN JOB IN EXTREMIS Des postes restent à pourvoir jusqu’à la dernière minute. « C’est surtout vrai pour ceux qui nécessitent une qualification, à l’instar des missions à responsabilité du secteur de l’animation », indique Isabelle Guérif, du service communication du Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ). Mais pas seulement. Des entreprises préfèrent attendre le plus longtemps possible afin de connaître précisément leurs besoins avant d’embaucher pour l’été. Autre exemple, « les emplois plus ou moins qualifiés comme ceux de la manutention se décrochent parfois au dernier moment », poursuit Isabelle Guérif. C’est aussi le cas dans d’autres secteurs comme l’hôtellerie, la restauration, le tourisme, la vente, l’agriculture ou l’agroalimentaire. Attention, les recruteurs préfèrent souvent les candidats prêts à travailler au moins deux mois. Vacances, j’oublie tout… sauf quand il s’agit de travailler. La période estivale se révèle idéale pour arrondir ses fins de mois et ajouter quelques lignes précieuses à son CV. Ne ratez par cette occasion. Si nombre d’employeurs ont déjà composé leurs équipes pour les mois à venir, toutes les places ne sont pas pour autant pourvues. Loin de là. NE PASSEZ PAS À CÔTÉ DES PETITES ENTREPRISES, TRÈS DEMANDEUSES ! Des milliers d’emplois pour tous les goûts et tous les profils restent à saisir à travers toute la France. Osez sortir des sentiers battus. Tentez par exemple votre chance hors des grandes entreprises ou des enseignes les plus connues. Bien des petites entreprises regrettent de ne pas recevoir autant de propositions de la part d’étudiants. En conséquence, elles rencontrent des difficultés pour compléter leurs équipes pour affronter l’été. Il faut donc être attentif à toutes les offres de dernière minute. Parmi les jobs les plus populaires, le métier d’animateur de colonie de vacances ou de centre de vacances arrive en première place et offre un grand nombre de débouchés. De même, l’emploi de serveur reste l’incontournable de la saison. LES VRAIS BONS PLANS, ÇA EXISTE ! Que ce soit à la plage, en ville ou à la campagne, entreprises, associations ou collectivités sont en quête d’étudiants pour des tas de jobs, dont certains que vous ne connaissez peut-être pas encore. Ceux qui prospectent dans les règles de l’art n’ont de ce fait pas à craindre de s’ennuyer au cours des mois à venir. Certains jobs d’été offrent même la sensation d’être en vacances tout en travaillant. En effet, vendre des glaces sur la plage et profiter des pauses ensoleillées pour se baigner, on a vu pire. Qui plus est, cette riche expérience est l’occasion de se créer un premier réseau professionnel qui peut se révéler utile pour la suite. Les job 54 VICTOR DAMERVAL 54 MAI 2013
Pour éviter de vous retrouver à travailler quinze heures par jour pour un salaire en cas d’accident, vous n’êtes pas couvert et vous vous exposez à de graves ennuis. EMPLOI QUE DIT LE DROIT DU TRAVAIL ? de misère, restez vigilant. Un job d’été est un emploi comme les autres, soumis aux mêmes règles du droit du travail.• Âge légal : 16 ans. L’employeur peut toutefois obtenir sous certaines conditions une autorisation de l’inspecteur du travail pour embaucher un mineur âgé de 14 ans. Afin d’éviter de lourdes formalités, les employeurs préfèrent souvent recruter des adultes.• Durée légale du travail : 35 heures hebdomadaires.• Contractualisation : l’employeur doit vous proposer de signer un contrat à durée déterminée (CDD) ou un contrat de travail saisonnier. Ne vous laissez pas piéger par les sirènes du travail au noir. C’est illégal et risqué : • Rémunération : le salaire minimal d’un job d’été est au moins égal au smic (9,43 euros brut de l’heure au 1 er janvier 2013), sauf si vous êtes nourri et/ou logé ou si la convention collective en vigueur dans l’entreprise est plus avantageuse. À moins que le recruté ne possède six mois de pratique professionnelle dans le domaine d’activité, le montant sera minoré de 20% pour un jeune de moins de 17 ans et de 10% s’il est âgé de 17 à 18 ans.• Indemnité de congés payés : vous percevez une indemnité égale à 10% de la totalité des salaires perçus. Le point sur la législation du travail, les contrats ou les risques que fait encourir le travail au noir : www.travail-solidarite.gouv.fr s d’été ET SUR LE WEB ? www.jobdete.com : des offres d’emploi à saisir dans tous les domaines. jobs-stages.letudiant.fr : les pages du site du groupe L’Étudiant consacrées à la recherche d’un job d’été. www.studyrama-jobs.com : entre infos clés et offres d’emploi, ce site vous aide à trouver le job saisonnier idéal. « J’ai décroché mon job d’été grâce au Web ! » À la recherche d’un job d’été en mai dernier, Karima, Lyonnaise de vingt-deux ans, a trouvé un emploi de téléconseillère pour une période de deux mois. « Même s’il y a moins de choix quand on cherche à la dernière minute, il y a encore des places à prendre. Des postes restent à pourvoir car certains embauchés ne font pas l’affaire ou ne se plaisent pas dans leur job », remarque-t-elle. Il est vrai que lors des premiers jours, les désistements et les abandons de poste sont monnaie courante. Karima a adressé sa candidature via le site de Pôle emploi et a décroché son job à distance grâce au Web. « Un SMS m’a été envoyé avec les coordonnées de l’employeur, que j’ai contacté directement par courrier », poursuit-elle. Ayant fait ses preuves, Karima a été recrutée cette année encore par la même entreprise et pour une période de trois mois. Simon Roussin (agent : La Superette) pour Air le mag 2 millions C’EST À PEU PRÈS LE NOMBRE D’EMPLOIS SAISONNIERS comptabilisés en France. 55 Source : Pôle emploi et ministère du Travail et de l’Emploi. 3% C’EST LE POURCENTAGE DES OFFRES DE JOBS D’ÉTÉ qui proposent une rémunération brute supérieure à 10 euros par heure. Source : Pôle emploi et ministère du Travail et de l’Emploi. 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :