Air le Mag n°39 mai 2013
Air le Mag n°39 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 75,8 Mo

  • Dans ce numéro : fast & furious 6, une équipe toujours plus explosive !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
CULTURE MUSIQUE CULTURE Un Lazer qui va électriser les foules AVIS À TOUS LES BOOTY SHAKERS : le phénomène Major Lazer s’apprête à déferler sur la France ! Né du cerveau délirant des producteurs Diplo et Switch (M.I.A., Santigold…), c’est à la fois un projet musical détonant qui puise son inspiration dans le dancehall, le hip-hop, le dubstep et l’électro, un personnage de fiction à l’histoire extravagante (un genre de G.I. Joe jamaïquain programmé pour combattre les forces du mal) et une danse sexy, le daggering. Après Guns Don’t Kill People, qui avait embrasé les foules et même Beyoncé (Pon de Floor) en 2009, Major Lazer revient dévaster les sound systems à grands coups de beats surpuissants et de groove mutant. Furieusement dansant et généreux en featurings (Bruno Mars, Santigold, Vampire Weekend, Peaches, Shaggy, Wyclef Jean…), ce Free the Universe, aux rythmes tropicaux, sent bon la fête et la débauche ! Préparez-vous à jumper ! Pour les entendre en live dès ce mois-ci, direction Marseille : le 11 mai, ils passeront au Cabaret aléatoire de la Friche la Belle de Mai ! MAJOR LAZER, FREE THE UNIVERSE, BECAUSE MUSIC. ÉLECTRO REGGAE On lui doit la chanson et il a trente ans. Les remarqués clips Blue Jeans sélection Road movie ÉLECTRO LA CRÉATIVITÉ TOUS AZIMUTS Woodkid s’appelle en vrai YoannLemoine POP Doux débuts C’est la nouvelle coqueluche anglaise des teenagers fleur bleue. Musicienne, auteure et compositrice autodidacte de vingt ans, Gabrielle Aplin s’est fait connaître sur YouTube avec ses reprises inspirées de Katy Perry, Coldplay ou Carly Rae Jepsen avant de cartonner avec sa version tendre et envoûtante de The Power of Love, de Frankie Goes to Hollywood, numéro un des charts singles en fin d’année qui comptabilise aujourd’hui sept millions de vues ! Armée d’un premier album prometteur (English Rain) et de sa voix de velours, la demoiselle s’apprête à faire chavirer les cœurs des Français. Un vent de fraîcheur bienvenu ! GABRIELLE APLIN, ENGLISH RAIN, EMI. Nightcall, tube envoûtant de la BO du film Drive. Lui, c’est Kavinsky, sorte de personnage de comics immédiatement reconnaissable avec son look Teddy – jean et baskets –, lunettes de soleil et cigarette au bec. Au volant de sa Ferrari Testarossa, le nouveau chouchou de la French touch trace sa route à toute allure avec Outrun, premier opus génial produit par Sebastian. Avec ses treize titres (mais seulement sept inédits) aux basses lourdes et au synthé entêtant, le Français tisse la bande-son idéale d’un road trip nocturne version Retour vers le futur avec comme moteur les années 1980. Explosif ! KAVINSKY, OUTRUN, MERCURY. RAP FRANÇAIS Nouvelle dimension On avait quitté les Psy4 de la rime avec Les Cités d’or, troisième album certifié disque d’or. Cinq ans plus tard, l’heure des retrouvailles a sonné pour Sya Styles, Vincenzo, Alonzo et Soprano, qui sortent 4 e dimension, album instinctif et sincère alimenté par le parcours de chacun. Tour à tour, le crew évoque ses origines (Lever tôt), alerte sur la violence dans les rues de Marseille (Crise de nerfs), s’interroge sur la destinée (Enfants soldats) ou fait bouger les foules (Lâcher de pits)…, sans oublier de s’adresser aux nouveaux adeptes du rap français (Ton quartier nous connaît), qui ne devraient pas tarder à rejoindre les fans de la première heure. PSY4 DE LA RIME, 28 4 E DIMENSION, DEF JAM. de Lana Del Rey ou Take Care de Drake et Rihanna, c’est lui. Que ce prodige de l’image se révèle prodige de la chanson est assez inattendu. Et pourtant, le premier album de Woodkid est une authentique et belle surprise. Là un piano, ici des cuivres et des percussions, là-bas un violon… Sans compter cette voix franche et mélodieuse, proche de celle d’Antony Hegarty. Une singularité affirmée, un univers maîtrisé : ce premier album vaut le détour. Pressés de l’écouter en live ? Plusieurs festivals l’accueillent en mai : le 17 il sera à Saint-Brieuc, le 24 à Laval et le 25 à Marseille… WOODKID, THE GOLDEN AGE, LABEL GUM. 28 MAI 2013 DR
CULTURE MUSIQUE MUSIQUE MAI LAN Bonbons pop Mai Lan 2- Touche-à-tout La chanteuse est aussi à l’aise dans ses baskets que dans son nouveau statut de célébrité de la pop. Après le stylisme (elle a créé la marque +BezemyMailan+ avec une amie) et les studios d’enregistrement, elle fait maintenant ses premiers pas sur scène. « Mon appréhension était énorme, j’avais à peine osé chanter devant ma mère avant ça ! J’avais peur de manquer de coffre, de manquer de voix », avoue-t-elle. L’angoisse des débuts laisse finalement place à de nouveaux plaisirs : « Le contact immédiat avec le public est génial. Je découvre aussi plein de villes de France et leurs spécialités ! » Mai Lan déborde d’énergie, des projets et des envies naissent au fil des rencontres. Après un duo très chic avec le rappeur Oxmo Puccino, la chanteuse rêve de réaliser des doublages de films d’animation ou encore d’écrire des histoires… Lisa Roze MAI LAN MAI LAN 3ème Bureau/Wagram UNE BASE ACOUSTIQUE PRONONCÉE, DES CHŒURS, UNE PRISE DE VOIX INTIMISTE… MAI LAN DÉCRIT SA MUSIQUE COMME UN ART DÉLICIEUX, GUSTATIF ET SPONTANÉ. SAVOURONS-LA SANS MODÉRATION. 1- Sensible et cultivée La sortie en août dernier de son premier album a déstabilisé. Difficilement classable, la musique de Mai Lan sillonne le paysage musical français, de la pop acidulée aux inspirations rap. « Chaque morceau appartient à un style tellement différent que c’est presque impossible de les faire entrer dans des catégories », reconnaît-elle. Petite, elle a dansé sur la vague hip-hop et grandi avec du rap américain dans ses écouteurs. Pour réaliser son premier album, Mai Lan s’entoure d’êtres chers capables de comprendre son univers. Max Labarthe, réalisateur et autre compositeur de l’album, est avant tout « un ami d’enfance, on travaille en ping-pong, on échange sur tout », précise la chanteuse. Mai Lan fait vrai. Une vraie jeune femme cultivée aux inspirations diverses et passionnantes. Elle écrit en anglais, chante en français et fredonne même en portugais pour la chanson cachée en toute fin d’album. Elle veut construire une intimité avec son public : « Mon album, c’est plusieurs petites histoires mystérieuses qui ont plein de sens possibles. Chacun comprend les paroles comme il le veut. » 29 3- Moderne et épanouie Mai Lan est épanouie jusqu’au bout des pointes. Pouvoir s’exprimer en tant qu’artiste, c’est aussi pour elle vivre pleinement sa féminité : « Mon album est un peu comme une pochette de bonbons. Je m’y lâche complètement, c’est très féminin. » La chanteuse n’oublie pas non plus de rester connectée avec son public et aborde Twitter ou Facebook comme des moyens de communication efficaces avec les jeunes générations, dont elle parle avec amour et admiration : « Quand on est enfant, on a le droit de tout rêver. Quand on grandit, on peut commencer à construire ce à quoi on a rêvé. La vingtaine, c’est l’âge où tout est possible ! » Pour elle, c’est aussi le cas de la trentaine ! JUSTINE WALLAERT 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :