Air le Mag n°38 avril 2013
Air le Mag n°38 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : Oblivion, Tom Cruise part à la rescousse de la terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
AIR DU TEMPS• avec des salariés, des jeunes gens avec des personnes plus âgées, des femmes avec des hommes, etc. », explique notre interlocuteur. C’est AIR DU situation de précarité. « La durée d’occupation étant temporaire, il n’est dans l’intérêt de personne de loger des gens quelques mois pour les remettre « Un « parfait » résident temporaire, c’est quelqu’un qui a envie d’habiter dans un lieu atypique et qui n’a pas peur de déménager… » ainsi que Fred, styliste anglo-néerlandais de vingtcinq ans, s’est retrouvé en colocation avec Alain, Pour faire partie de l’aventure Camelot, il faut donc ensuite à la rue », commente Olivier Berbudeau. serveur de quarante-cinq ans, dans une ancienne montrer patte blanche. En plus de devoir disposer maison de retraite des Yvelines. d’un hébergement au moment de l’inscription et de produire une attestation de relogement, les résidents temporaires doivent être majeurs, sans DES LOCATAIRES TRIÉS SUR LE VOLET Attention, pas question de voir derrière cette initiative une solution au mal-logement : la résidence posséder un numéro de sécurité sociale ainsi enfants ni animaux, garantir un revenu régulier et temporaire ne s’adresse pas aux personnes en qu’une assurance responsabilité civile et multirisque habitation. Ils doivent ensuite se conformer à un règlement intérieur. N’en déplaise aux teufeurs qui s’imaginent déjà organiser des fiestas dans leur 200 m², il leur est interdit de recevoir plus de trois personnes, afin de préserver la tranquillité des habitants. Idem pour les amateurs de dîners aux chandelles : les bougies sont bannies, sécurité oblige. Mauvaise nouvelle également pour ceux qui se sentiraient l’âme d’un décorateur : pas question de repeindre ni d’accrocher affiches, tentures ou tableaux sur les murs. Dernière chose à savoir : L’hébergemen Camelot et le propriétaire peuvent à tout moment visiter l’immeuble pour contrôler les installations ou travailler à la destination future du bâtiment. bon plan ou De grands espaces communs à se partager et une chambre, de dimensions variables, pour chaque colocataire. Ici, l’un des hébergements temporaires proposés par Camelot aux Pays-Bas. 46 46 AVRIL 2013
TEMPS le tout pour un prix très au-dessous de celui du marché locatif. Ceux qui ne rempliraient t temporaire : LES AUTRES BONS PLANS LOGEMENT faux plan ? Temporaire et sélective, l’occupation de locaux vacants n’est pas forcément la solution idéale pour les étudiants, qui cherchent pour la plupart un logement financièrement abordable mais avant tout pérenne. L’option campus pourra peut-être mieux leur convenir : les résidences universitaires du Crous vont de la chambre individuelle meublée au T2, Camelot | DR UNE EXPÉRIENCE À TENTER Plus de contraintes qu’une coloc classique, mais le jeu en vaut souvent la chandelle, à écouter Fred : « Durant mes études aux Pays-Bas, j’étais résident temporaire dans une ancienne école que je partageais avec une seule colocataire. C’était génial ! Quand je suis arrivé à Paris, j’ai été agréablement surpris de voir que le dispositif existait en France. Je me suis donc immédiatement inscrit. » « Il répondait à tous nos critères, avait un dossier sans antécédents négatifs et connaissait bien le concept. C’était pour nous le candidat idéal », explique Olivier Berbudeau, qui privilégie le relogement des résidents déjà « castés ». Entre la studette parisienne que notre styliste louait alors une fortune et le 200 m² situé à vingt minutes de Paris, il n’a pas hésité une seconde. « Si je devais dresser le portrait-robot du « parfait » résident temporaire, je dirais que c’est quelqu’un qui gagne sa vie mais qui ne souhaite pas tout mettre dans son loyer, qui aime la vie en communauté, qui a envie d’habiter dans un lieu vraiment atypique et qui n’a pas peur de déménager », conclut Olivier Berbudeau. Alors, bon plan ? À vous de voir selon vos envies et les moyens dont vous disposez. SANDRA FRANRENET * fr.cameloteurope.com, rubrique « Logements disponibles ». pas les critères peuvent aussi se rapprocher des résidences universitaires privées (Estudines, Fac-Habitat, Nexity Studéa, Studélites…). Seul bémol : les loyers sont équivalents à ceux d’une location classique. Quitte à payer le prix fort, la colocation permet quant à elle de faire baisser la note, de disposer d’un espace plus grand et de briser la monotonie de la vie en solo. Si, malgré cela, le montant des loyers du parc privé constitue une contrainte trop importante, il reste l’option « logement intergénérationnel ». Le principe : une personne âgée héberge un étudiant ou un apprenti gracieusement ou pour une somme modique. En échange, ce dernier s’engage à être présent plusieurs soirs de la semaine et éventuellement à rendre quelques services. Autres solutions intéressantes : les foyers de jeunes travailleurs et les maisons d’étudiants. Dans le premier cas, il s’agit d’un système de pension ou de demi-pension réservé aux jeunes de seize à trente ans en situation d’emploi, de formation ou en cours de scolarité ou d’études (pension : de 250 à 500 euros par mois avec petit-déjeuner et fourniture et entretien des draps, etc.). Dans le second cas, il s’agit de chambres individuelles ou doubles (300 à 400 euros par mois). À savoir : ces maisons sont souvent réservées aux jeunes femmes. Alors, pas de panique ! Un logement vous attend sûrement près de chez vous. ET SUR LE WEB ? Colocation : www.annonces-colocation.fr ; www.colocation.fr ; www.kel-coloc.com. Intergénérationnel : www.logementintergeneration.org ; www.ensemble2generations.fr ; www.leparisolidaire.fr. Foyers de jeunes travailleurs : www.unhaj.org. 47 Maisons d’étudiants : www.unme-asso.com. 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :