Air le Mag n°38 avril 2013
Air le Mag n°38 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : Oblivion, Tom Cruise part à la rescousse de la terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Nicolas « Jack le chasse RENCONTRE AVEC RENCONT SORTIE LE 27 MARS JACK LE CHASSEUR DE GÉANTS, de Bryan Singer 40 VOIR AUSSI LA CRITIQUE DE JACK LE CHASSEUR 40 DE GÉANTS : chronique en page 14. AVRIL 2013
RE AVEC NICHOLAS HOULT part tutoyer les géants ZOMBIE SEXY DANS WARM BODIES OU CHASSEUR DE GÉANTS INTRÉPIDE, NICHOLAS HOULT N’A VRAIMENT PEUR DE RIEN. À VINGT-QUATRE ANS, IL ENCHAÎNE FILMS ET HÉROS AVEC BRIO. 2013 S’ANNONCE UNE ANNÉE CHARGÉE POUR LE JEUNE BRITANNIQUE. POUR LUI, LA FIN DES HARICOTS, CE N’EST PAS POUR DEMAIN ! géants de l’histoire. Quand ils descendent sur la Terre pour combattre les humains, leur chef les appelle en ces termes. C’était Jack le chasseur de géants commence par la formule « Fee-fi-fo-fum » lu par Jack enfant. Les Français connaissent mal l’histoire de Jack et le haricot magique. Que signifie donc cette phrase ? Nicholas Hoult : Ce sont quatre mots qui n’ont pas de sens, prononcés par le géant dans ce vieux conte, c’est une sorte de Hoult gimmick qui indique que le géant arrive, en annonçant avec sa grosse voix : « Fee, Fi, Fo, Fum. I smell the blood of an Englishman… » [en gros, « Ça sent la chair fraîche d’Anglais »]. L’innovation du scénario, c’est d’avoir attribué ces noms à quatre des ur une idée vraiment de maligne, et il y en géants » a beaucoup dans le script qui rafraîchissent l’histoire et ménagent des surprises. Bryan Singer, qui vous a dirigé dans X-Men, a-t-il pensé à vous d’emblée pour le rôle de Jack ? N. H. : Il pensait à moi mais, malgré tout, l’équipe a fait beaucoup Warner Bros. Pictures | 2013 New Line Productions, Inc. All rights reserved. d’auditions pour trouver les bons acteurs. J’ai été choisi à l’arrivée. J’en étais heureux car j’adore Bryan Singer. Sur le plan technique, il est remarquable, et Jack est une histoire fantastique. Je suis moi-même très client de ce genre de films ! C’est votre premier rôle de héros. Avez-vous aimé ça ? N. H. : J’ai adoré ! Mais ce n’est pas un héros conventionnel. C’est un petit paysan pauvre, il ne connaît rien des usages de la cour, il n’a aucune expérience de la guerre et encore moins de l’amour. C’est aussi un rêveur qui veut vivre une grande aventure, mais il ne peut pas s’y engager tout seul ! Il apprend à s’adapter aux événements et à faire ses preuves sur le tas. L’entraînement physique a-t-il été rude pour ce film ? N. H. : Oui, il fallait être en forme ! Toutes les scènes n’étaient pas filmées en motion capture, et nous tournions beaucoup en décor réel. J’ai dû, entre autres, apprendre à faire du cheval. Pour les scènes où nous sommes attrapés par les géants, par exemple, nous étions harnachés et soulevés dans les airs par des filins. Pour l’ascension du haricot géant, Bryan Singer avait fait construire un mur d’escalade spécialement pour nous entraîner. Eleanor Tomlinson, qui joue la princesse dont vous êtes amoureux, était, à dix-neuf ans, la plus jeune sur le plateau… L’avez-vous parrainée ? N. H. : Eleanor a beau être une très jeune actrice, elle est déjà expérimentée : elle est très pro, intelligente et maligne. Elle a su tirer le maximum de son personnage et faire d’Isabelle une héroïne, avec du caractère, qui veut vivre sa vie comme elle 41 l’entend. Je veillais sur elle, mais c’était réciproque. Il existait une belle camaraderie sur le plateau, avec Stanley Tucci, qui joue le méchant sir Roderick, et Ewan McGregor, le chef de la garde royale. Je pense que cela transparaît à l’écran. Vous avez également incarné un zombie romantique dans le film WarmBodies, sorti le 20 mars. Vous avez enchaîné avec le tournage du quatrième Mad Max… N. H. : Oui, le tournage vient de se terminer, j’ai passé sept mois dans le désert de Namibie dans un rôle de guerrier tatoué. Des projets pour 2013 ? N. H. : Je prépare Young Ones, un film d’anticipation. Je vais aussi tourner dans Birdsong, pour Rupert Wyatt, l’histoire d’un soldat britannique qui tombe amoureux d’une Française pendant la Première Guerre mondiale. Ensuite, je reprends le rôle du docteur Hank McCoy dans X-Men : Days of Future Past, dirigé par Bryan Singer. Vous vous spécialisez dans les rôles de héros… N. H. : Pouvoir alterner des films commerciaux à gros budgets et des petits films indépendants, c’est l’idéal pour moi. Quels rôles auriez-vous envie d’essayer à l’avenir ? N. H. : J’aimerais jouer dans de bonnes comédies. Et entrer dans la peau de méchants me plairait bien aussi ! PROPOS RECUEILLIS PAR DOMINIQUE VALOTTO 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :