Air le Mag n°38 avril 2013
Air le Mag n°38 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : Oblivion, Tom Cruise part à la rescousse de la terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
CULTURE JEUX VIDÉO Lego City : Undercover CULTURE J LA FAMILLE DES JEUX LEGO S’AGRANDIT. APRÈS DES TOUT UN MONDE À EXPLORER ÉPISODES INSPIRÉS DE STAR WARS OU DE HARRY POTTER, PLACE À UN TITRE COMPLÈTEMENT ORIGINAL, PROPOSANT UN MONDE OUVERT FAÇON GTA : LEGO CITY : UNDERCOVER. SON CONCEPTEUR, LE STUDIO TT FUSION, NOUS A OUVERT SES PORTES. Le studio TT Games nourrit depuis de longues années l’ambition de créer un projet complètement original, ancré dans le monde des Lego mais doté d’un scénario et d’un univers propres. Alors, en 2010, lorsque Nintendo toque à la porte du studio anglais pour lui proposer de travailler sur sa future console, la Wii U, les membres de TT Games n’hésitent pas une seconde. L’occasion de donner corps à leurs envies était enfin arrivée. Le projet est alors confié à la filiale nommée TT Fusion. DES CLICHÉS POUR BIEN RIGOLER Près de trois ans plus tard, le résultat est sous nos yeux. Il s’agit de Lego City : Undercover, l’histoire du détective Chase McCaine, qui débarque dans une ville américaine fictive mais empruntant des éléments architecturaux à San Francisco et New York. Son but : coffrer la terreur du coin, Rex Fury. Vous avez deviné, c’est ce flic un brin égocentrique que vous allez incarner. D’emblée, il apparaît évident que TT Fusion a placé son jeu sous le signe de l’humour. Dans Lego City : Undercover, le ton reste léger. Les personnages sont des caricatures vivantes : le flic prétentieux, le commissaire autoritaire, la femme blonde ne respirant pas l’intelligence, tous les clichés sont là. Chaque dialogue, chaque événement est l’occasion de lancer une vanne. Les situations, même les plus tendues, ne se terminent jamais de manière dramatique. Lego City : Undercover a beau être une parodie appuyée du Grand Theft Auto de Rockstar Games, il se destine autant aux adultes qu’aux enfants. TT FUSION : MAIS QUI SONT-ILS ? Le studio TT Fusion est situé en Angleterre, dans la charmante bourgade de Wilmslow, à quelques kilomètres au sud de Manchester. Il appartient depuis 2007 à l’entité Traveller’s Tales Games (TT Games). Spécialisé dans les jeux Lego, le groupe, qui emploie plus de cent cinquante personnes, a reçu de multiples prix, en particulier pour les épisodes inspirés de l’univers de Star Wars. Près de cinquante millions d’exemplaires de leurs jeux ont été vendus à travers le monde. 38 EN VILLE, JE FAIS CE QU’IL ME PLAÎT ! L’un des principaux atouts du jeu réside dans son monde ouvert. À l’intérieur de la gigantesque ville de Lego City, vous êtes entièrement libre de vos déplacements et de vos actions. Cela signifie concrètement que vous n’êtes pas obligé d’accomplir les missions liées au scénario. Vous pouvez choisir d’aller aux quatre coins de la cité à tout moment, en voiture ou à pied. Évidemment, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, il y a toujours quelque chose à faire : des dizaines de missions secondaires sélec sont à remplir, et un grand nombre d’éléments sont à collectionner. On peut ainsi essayer de récupérer toutes les voitures ou tous les costumes du jeu. Avec sa forêt, son île prison, son centre-ville ou sa proche banlieue, Lego City affiche en tout cas une belle variété d’environnements. JE CASSE POUR MIEUX RECONSTRUIRE Lego City : Undercover étant une exclusivité Wii U, TT Fusion a pu concentrer ses efforts pour essayer d’exploiter au mieux les forces de la machine. À commencer par le GamePad, cette manette en forme de tablette tactile. Elle permet, par exemple, de scanner les environnements à la recherche de criminels ou de briques, d’afficher des vidéos ou encore de consulter la carte de la ville à tout moment. En plus de ces fonctionnalités, on retrouve dans le jeu les mécaniques habituelles des productions Lego, à commencer par le système de destruction-reconstruction, souvent utilisé durant les phases d’énigme : on casse des objets pour en créer d’autres. Par ailleurs, on peut aussi changer le costume de Chase McCaine, ce qui a pour conséquence de lui donner accès à de nouvelles capacités. Une fois déguisé en prisonnier, il peut ainsi forcer les serrures de certaines portes et accéder à de nouveaux endroits. Si Lego City : Undercover ne possède pas l’aura des licences conçues en interne chez Nintendo comme Mario ou Zelda, il a au moins le mérite de proposer une aventure originale et bourrée d’humour. Et ça, on ne peut pas dire que ça court les rues en ce moment sur Wii U. PIERRE-ALEXANDRE CONTE Pierre-Alexandre Conte | TT Games | Lego | Nintendo 38 AVRIL 2013
EUX VIDÉO tion TT Fusion prépare d’autres jeux pour Lego. Toujours vert et costaud, Hulk (vous l’avez reconnu) sera de la prochaine aventure, Lego Marvel Super Heroes. Envie d’offrir une nouvelle voiture à votre jeu vidéo ? Les Lego designers la montent en briques d’abord. De vrais petits génies du bricolage ! LES LEGO, DU RÉEL AU VIRTUEL Lorsqu’il s’agit d’intégrer un nouvel élément à leur production, les développeurs de TT Fusion suivent un processus bien particulier. Prenons une voiture, par exemple. Des photos du véhicule que les équipes créatives veulent voir modéliser dans le jeu sont transmises à des Lego designers, qui sont chargés de construire l’engin avec de vraies pièces de Lego. En quelques minutes, le tour est joué ! S’ils constatent que l’opération est faisable et que la voiture a de l’allure, elle est ensuite reconstituée à partir d’un logiciel qui simule chaque brique de Lego. Un contrôle est à nouveau effectué pour vérifier qu’un enfant peut, s’il le souhaite, construire chez lui la voiture à partir de vraies briques. Certains éléments, comme le commissariat, sont reproduits à partir de jeux Lego déjà vendus dans le commerce. SORTIE LE 28 MARS LEGO CITY : UNDERCOVER, TT GAMES/NINTENDO. WII U. DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 7 ANS. PRIX : 59,99 €. 39 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :