Air le Mag n°37 mars 2013
Air le Mag n°37 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,7 Mo

  • Dans ce numéro : G.I. Joe Conspiration - 3D, l'action entre dans une nouvelle dimension !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
MODE D’EMPLOI Étudier ou bosser, MODE D’FAUT-IL CHOISIR ? POUR ARRONDIR LEURS FINS DE MOIS, BEAUCOUP DE JEUNES CUMULENT COURS ET PETITS BOULOTS. 70% DES ÉTUDIANTS JONGLERAIENT AINSI ENTRE AMPHIS ET JOBS. ALORS, BON PLAN ? PETIT BOULOT DEVIENDRA GRAND « Les secteurs qui recrutent le plus d’étudiants sont l’hôtellerie et la restauration, rapide en particulier, le bâtiment, la vente, l’agriculture, l’animation, des secteurs en tension ou qui recrutent des salariés pour des missions limitées, saisonnières ou ponctuelles, notamment pour soutenir les équipes », note Valérie Cohen-Scali, auteure de Travailler et étudier (PUF). correctement job et études. Heureusement, l’OVE note que la plupart des professeurs font preuve de compréhension car ils ont conscience que de plus en plus d’étudiants travaillent tout en suivant les cours et en préparant leur examen. étudier et travaille UN MONDE S’OUVRE À VOUS Parmi ceux qui ont un job, beaucoup témoignent de leur envie de Quand certains préfèrent opter pour quelques heures de travail participer au financement de leurs études sans pour autant y être par-ci par-là, d’autres occupent un emploi à mi-temps, voire plus. Mais attention à doser correctement le temps consacré à un emploi, recommande l’Observatoire de la vie étudiante (OVE). Cet organisme considère qu’au-delà de seize heures de travail par semaine, exercé parfois tard le soir, tôt le matin ou de manière hachée dans la journée, le risque de pénaliser ses études augmente fortement. Il faut donc veiller à concilier contraints. D’autres apprécient le sentiment d’estime de soi que leur procure leur job. Ils se réjouissent aussi de gagner en autonomie et en indépendance. Pas besoin, par exemple, de demander 15 euros à ses parents pour se payer une place de concert. « Non seulement les jeunes financent une part de leurs études, mais, en plus, ils accèdent à des loisirs qu’ils ne pourraient pas s’offrir autrement », argumente Valérie Cohen-Scali. Mais exercer une ILS SONT LÀ POUR VOUS AIDER En premier lieu, vous devez identifier les pistes professionnelles qui vous intéressent le plus et qui collent à votre profil. Réfléchissez suffisamment tôt afin d’essayer de trouver les activités qui vous intéressent a minima et ce qui semble stratégique pour votre avenir. C’est déterminant ! Pour cela, vous pouvez demander l’appui d’un conseiller : les missions locales et les PAIO (permanences d’accueil, d’information et d’orientation) peuvent vous aider à rédiger votre CV ou à mettre en valeur votre parcours. Dans les universités, les SCUIO (services communs universitaires d’information et d’orientation) vous informent afin de vous permettre de construire votre projet professionnel. Par ailleurs, des petites annonces vous sont proposées sur place. De son côté, Pôle Emploi propose dans certaines régions des offres de jobs chez les particuliers et dans les entreprises. Il met également en place des ateliers d’aide à la recherche d’emploi ainsi que des rendez-vous comme les baby-sitting datings ou des journées de recrutement. Attention, les postes ne sont pas toujours visibles car les employeurs ne précisent pas forcément leurs besoins ponctuels de main-d’œuvre. Les recrutements s’opèrent souvent par relations, grâce au bouche-à-oreille. Pour identifier plus facilement les jobs à pourvoir, vous devez donc communiquer le plus possible sur votre recherche. AVANT DE DÉMARCHER 1. Repérez l’intérêt que vous portez à l’activité ou aux missions ciblées. 2. Rédigez votre CV en indiquant vos qualités, vos capacités, ce que vous avez déjà réalisé… 3. Aiguisez votre argumentaire : quel est le moteur de vos études ? Quel lien y voyez-vous avec le job recherché ? 4. Identifiez tous les avantages que procure un job d’étudiant en dehors de la rémunération. 5. Réfléchissez à votre organisation et à votre disponibilité réelle. 54 54 MARS 2013 Marie Assénat (agent : Valérie Oualid) pour Air le mag
EMPLOI 16 heures C’EST LA DURÉE DE TRAVAIL hebdomadaire à partir de laquelle un étudiant risque d’être en échec. Source : Observatoire de la vie étudiante, Insee. 50% C’EST LE POURCENTAGE D’ÉTUDIANTS FRANÇAIS qui travaillaient régulièrement en 2010. Ils étaient 4% de plus qu’en 2006 et 10% de plus qu’en 1997. Source : Observatoire de la vie étudiante, Insee. d’enrichir son CV et de convaincre à terme un UN TEST GRANDEUR NATURE L’analyse de Valérie Cohen-Scali, auteure de Travailler et étudier, publié aux Presses universitaires de France. « Travailler en tant qu’étudiant permet de mettre à l’épreuve ses choix d’orientation. C’est une sorte de test grandeur nature : vous vérifiez si la réalité du métier ou du secteur d’activité correspond à ce que vous vous représentiez. Par ailleurs, ces premières expériences professionnelles se valorisent facilement. C’est notamment un excellent moyen r en même temps recruteur de sa motivation. Peu importe si le job n’est pas toujours très bien payé, ce qui compte, c’est que vous ayez exercé une activité et que vous en ayez tiré des enseignements. Autre avantage : un job peut compenser des semi-échecs vécus au cours de ses études. Au travail, on a souvent le sentiment d’apprendre, et cela vient alimenter la formation. Être en prise directe avec le monde professionnel est l’occasion de donner du sens à ses études et de mieux profiter des apports des cours. Enfin, quelques-uns vivent tellement mal leur job d’étudiant qu’ils découvrent ce qu’ils ne veulent surtout pas faire plus tard. Cela peut même inciter à continuer les études le plus longtemps possible… » activité professionnelle en étudiant comporte d’autres avantages, celui notamment de découvrir l’univers professionnel. « Il y a une dimension formative de ce type d’expérience, même si le métier n’est pas souvent en rapport avec le projet professionnel ou la formation suivie », poursuit Valérie Cohen-Scali. Monde du travail, vie en équipe, hiérarchie… C’est en explorateur que vous plongez dans cet univers aux multiples facettes. C’est aussi l’occasion pour vous de mieux vous connaître, de découvrir vos compétences et vos capacités, de développer votre autonomie et surtout de prendre confiance en vous. Et cela, quels que soient le contexte ou les activités proposées. Un bon moyen pour vous de préparer la suite. VICTOR DAMERVAL ET SUR LE WEB ? www.letudiant.fr : vous pouvez consulter la rubrique « Jobs, stages, emploi » du site de L’Étudiant. De nombreuses offres classées par régions et par domaines d’activité sont en ligne. jobetudiant.fr : sur ce site généraliste d’offres d’emploi, vous trouverez un blog et plein de petits boulots. www.studyrama.com : de nombreux conseils liés à l’emploi et des offres en ligne. 55 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :