Air le Mag n°37 mars 2013
Air le Mag n°37 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,7 Mo

  • Dans ce numéro : G.I. Joe Conspiration - 3D, l'action entre dans une nouvelle dimension !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
INSTANT SPORTIF LUTTE LES ESSENTIELS INSTANT AURÉLIE BASSET « Je ne lâche rien ! » LA VESTE d’entraînement pour femme est fabriquée dans un tissu thermique léger qui vous apportera chaleur et confort où que vous soyez, en salle ou dans la rue. Nike Sphere Bomber, 120 €. TENUE DE LUTTE de compétition légère et fonctionnelle. Matière Climalite 80% polyester/20% élasthane. Coupe féminine Fomotion pour une meilleure performance. Séchage rapide. Adidas, 70 €. boutique-du-combat.fr 1,62m, 56 kg. www.fflutte.com la lu AURÉLIE BASSET Née le 13 mai 1989. Quelles sont vos ambitions à l’occasion des Championnats d’Europe de lutte à Tbilissi ? Aurélie Basset : J’espère revenir avec une médaille dans la catégorie des moins de 55 kilos. Je n’ai plus décroché de médaille internationale depuis 2009 et les Championnats d’Europe juniors. Et la compétition s’était justement déroulée à Tbilissi, en Géorgie. J’y vois donc un signe. Comme d’habitude, mes principales rivales seront les filles de l’Est. Mais j’ai mes chances. Pourquoi n’avez-vous pas participé aux Jeux olympiques de Londres ? A. B. : Il a fallu que je change de catégorie de poids. Avant, j’étais chez les moins de 51 kilos, mais cette catégorie n’est pas inscrite au programme olympique. J’ai donc dû gagner 4 kilos de muscle, et cela ne s’est pas fait en un jour. Pour Londres, je n’étais pas prête. J’ai encore besoin de mûrir physiquement, d’autant plus que le style de lutte change aussi de 51 à 55 kilos. SAC. Il dispose d’une poche en mesh à l’extérieur et d’une poche zippée sur l’extrémité. Conçu avec une poche intérieure amovible, un compartiment pour chaussures et trois compartiments séparés. Climacool Training Team Bag médium, Adidas, 40 €. CHAUSSURE UNISEXE Respecte la souplesse naturelle de l’avant-pied. Laçage asymétrique, qui épouse la forme du pied et améliore son confort et son maintien. Aggressor, Asics, 120 €. DR | Journaliste : Yannick Breton Pourquoi les filles de l’Est sont-elles si fortes en lutte ? A. B. : Ce sport fait partie de leur tradition sportive. Elles sont professionnelles pour la plupart alors que, moi, je dois conjuguer sport et études. Je suis en troisième année de kiné, et c’est forcément compliqué de mener ces deux défis de front. Mes journées sont très chargées à l’Insep [Institut national du sport, de l’expertise et de la performance], mais j’ai très envie de participer aux Jeux de Rio en 2016. En quoi est-ce compliqué ? A. B. : Pour réussir mes études de kiné, j’ai été obligée de doubler les trois années d’études. Au bout de la sixième année, j’aurai donc mon diplôme. Il y a peu de temps pour les loisirs. Pour moi qui aime faire les boutiques, c’est un petit peu frustrant [sourire]. 50 Où en est la lutte féminine en France ? A. B. : Elle n’est pas encore très développée. En janvier, lors des Championnats de France, nous n’étions qu’une quinzaine à concourir dans ma catégorie. Nous sommes encore loin des chiffres du judo. Le sport a toujours du mal à s’installer chez les femmes. Comment avez-vous commencé la lutte ? A. B. : Par hasard, à l’âge de neuf ans, près de chez moi, à Douai. L’une de mes amies pratiquait ce sport. J’ai voulu l’accompagner pour ne pas rester toute seule. Et cela m’a plu. J’ai continué alors que mon amie a arrêté [sourire]. Ensuite, j’ai intégré le pôle de Wattignies quand j’étais en seconde. Puis je suis entrée à l’Insep en 2008. J’y suis toujours. 50 MARS 2013
Agenda SPORT SPORTIF tte Avez-vous été confrontée au regard des autres parce que vous pratiquiez ce sport de combat ? A. B. : Cela arrive encore, hélas. Les gens sont toujours surpris d’apprendre que je fais de la lutte parce qu’ils imaginent toujours des gros gabarits peu athlétiques. C’est un sport complet. Il faut du cardio pour être à la fois rapide et endurant. Mais il exige aussi beaucoup de souplesse et de finesse musculaire. Quels sont vos points forts ? A. B. : Je ne lâche rien. Je refuse de perdre. Je vais jusqu’au bout. Pour progresser, je voudrais réussir à me montrer plus entreprenante. La lutte m’aide dans la vie de tous les jours. Grâce à elle, je ne baisse jamais les bras. À quel âge doit-on commencer la lutte ? A. B. : Il n’y a pas d’âge, mais le plus tôt est le mieux. Il existe des cours de « baby lutte » dès l’âge de six ans. C’est un beau sport que je conseille aux plus jeunes, car ses valeurs sont belles. PROPOS RECUEILLIS PAR Y.C. Guillaume Landry pour Air le mag | andyparant.com | DR LES 22 ET 26 MARS STADE DE FRANCE FOOTBALL ÉLIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE Instants de vérité pour l’équipe de France qui accueille successivement la Géorgie et l’Espagne au Stade de France dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Les hommes de Didier Deschamps devront impérativement gagner contre la Géorgie le 22 mars avant le match au sommet contre l’Espagne le 26. Peuvent-ils dominer les champions d’Europe et du monde après le surprenant match nul de cet automne à Madrid et espérer finir en tête de leur poule ? Toute la France du football est suspendue à cette question. EN SAVOIR + : WWW.FFF.FR 51 DU 20 AU 22 MARS TIGNES FREESTYLE X GAMES Pour la quatrième année de suite, Tignes accueille les célèbres X Games, épicentre du ski et du snowboard freestyle. Au programme, huit épreuves (superpipe et slopestyle – ski et snow board – hommes et femmes) sont proposées, sachant que toutes sont désormais inscrites à l’agenda des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014. Blessé l’an dernier, le Français Kevin Rolland devrait en être l’un des plus sérieux animateurs. EN SAVOIR + : XGAMES.TIGNES.NET LE 17 MARS MELBOURNE FORMULE 1 GRAND PRIX D’AUSTRALIE Sebastian Vettel peut-il devenir le troisième pilote de l’histoire à remporter un quatrième titre consécutif de champion du monde après Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher ? C’est l’un des enjeux de cette nouvelle saison de Formule 1 qui débute par le Grand Prix d’Australie à Melbourne. En 2013, au volant de sa Lotus-Renault, Romain Grosjean espère être, lui, le premier Français à gagner un Grand Prix depuis Olivier Panis en 1996. Après trois podiums en 2012, le rêve n’est plus tout à fait inaccessible… EN SAVOIR + : WWW.GRANDPRIX.COM.AU DU 3 AU 10 MARS FRANCE CYCLISME PARIS-NICE À quatre mois du centième Tour de France de l’histoire, le peloton fait ses gammes à l’occasion de la soixante et onzième édition de Paris-Nice, traditionnel rendez-vous d’ouverture de la saison du cyclisme international. La « course au soleil », comme on l’a baptisée, souvent à tort en raison de conditions atmosphériques parfois très hivernales, avait été remportée en 2012 par Bradley Wiggins, qui allait ensuite enfiler un historique maillot jaune. Le dernier Français à avoir inscrit son nom au palmarès est Laurent Jalabert en 1995, 1996 et 1997. EN SAVOIR + : WWW.LETOUR.FR 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :