Air le Mag n°37 mars 2013
Air le Mag n°37 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,7 Mo

  • Dans ce numéro : G.I. Joe Conspiration - 3D, l'action entre dans une nouvelle dimension !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
CULTURE JEUX VIDÉO MARS… et ça repart ! StarCraft II. CULTURE J Avant d’évoquer les très nombreuses sorties du mois de mars, un mot sur la fermeture actuelle de nombreuses sociétés. Touché par la crise économique, le monde du jeu vidéo traverse une passe difficile. Le dernier gros coup dur vient de la « mort » de l’éditeur américain THQ. Tous leurs projets, ou presque, ont dû changer de propriétaire. Prévus à l’origine pour ce mois-ci, Metro : Last Light et Company of Heroes 2 pourraient ainsi bien voir sélec leur sortie décalée. À l’heure où l’on écrit ces lignes, l’incertitude plane encore. Heureusement, tout le monde ne connaît pas les mêmes soucis. Aucun problème à l’horizon, par exemple, pour deux énormes exclusivités, à savoir Gears of War : Judgment pour la Xbox 360 et God of War : Ascension pour la PlayStation 3. Il s’agit là de deux spin-off de franchises très populaires qui constituent clairement des valeurs sûres à défaut de garantir de l’originalité. Lui aussi uniquement disponible sur la PS3 de Sony, Sly Cooper : Voleurs à travers le temps se pose comme un jeu de plate-forme et d’action plaisant à la direction artistique soignée. Un retour engageant pour une série qui avait disparu des radars depuis 2005. Toujours aux abonnés absents, la PS Vita voit sa concurrente la 3DS accueillir deux jeux sympathiques. D’une part, Mirror of Fate, le nouvel épisode de la fabuleuse série Castle vania, d’autre part, Luigi’s Mansion 2, qui marque le retour aux affaires de l’acolyte de Mario dans un jeu qui mise beaucoup sur son ambiance. Notons enfin le come-back de la série orientée action Army of Two avec un troisième volet toujours très bourrin et de Naruto à travers Shippuden : Ultimate Ninja Storm3, un titre qui propose des combats dans l’univers du célèbre manga de Masashi Kishimoto. PIERRE-ALEXANDRE CONTE SORTIE LE 12 MARS STARCRAFT II : HEART OF THE SWARM Et maintenant… place aux Zergs ! Avant tout, un petit rappel s’impose. La société américaine Blizzard a choisi de découper StarCraft II, son jeu de stratégie en temps réel, en trois épisodes dont les trames narratives se font suite. Chacun d’entre eux s’attache à l’une des factions mythiques de la série. Après les Terrans dans Wings of Liberty, c’est au tour de la race insectoïde des Zergs, visuellement peu avenante, d’être mise en avant à travers le deuxième volet baptisé Heart of the Swarm. La campagne solo raconte la quête de Kerrigan, qui cherche autant à asseoir son autorité sur l’essaim en récupérant ses pouvoirs qu’à se venger du terrible Arcturus Mengsk. Elle se compose de vingt missions entièrement scénarisées, dotées d une cinématique absolument époustouflante. Comme son aîné, StarCraft II : Heart of the Swarmpossède donc un vrai intérêt à être parcouru en solitaire. Bien entendu, le jeu dispose aussi d’un mode multijoueur très développé, qui reprend les éléments de Wing of Liberty tout en en étendant assez largement le contenu. Cet épisode propose par exemple un tout nouveau système d’entraînement qui permet aux novices de comprendre les bases du fonctionnement d’une partie à plusieurs. Il permet aussi de rejouer un match enregistré quel que soit le moment où on le reprend. Sachez tout de même, et c’est important, qu’il faut posséder StarCraft II : Wings of Liberty pour profiter de Heart of the Swarm, qui en est une extension. L’investissement vaut en tout cas le coup car il s’agit là du meilleur jeu de stratégie en temps réel du marché. 36 STARCRAFT II : HEART OF THE SWARM PC. BLIZZARD ENTERTAINMENT. DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 12 ANS. PRIX : 39,99 €. Blizzard Entertainment | Irrational Games/Take-Two Interactive 36 MARS 2013
EUX VIDÉO BIOSHOCK INFINITE Au-delà des nuages Sorti en 2007, le premier BioShock avait fortement marqué les esprits. L’aventure emmenait le joueur au cœur de la cité sous-marine de Rapture pour un voyage envoûtant. Les principales qualités du jeu résidaient dans sa capacité à immerger complètement le joueur dans son univers singulier et dans sa narration, d’une rare intelligence. Avec BioShock : Infinite, le studio de développement Irrational Games tente de nous embarquer à nouveau pour une virée inoubliable. Cette fois, on se retrouve propulsé au-delà des nuages pour atterrir sur Columbia, une ville flottante aux deux visages. Si la population semble heureuse et apaisée, le héros Booker DeWitt va rapidement découvrir une cité malade, gangrenée par le patriotisme exacerbé de ses habitants, rongée par une religion ultra-prégnante. Comme d’habitude, Irrational Games fait montre d’une réelle volonté d’apporter une réflexion, un regard critique sur diverses problématiques auxquelles les sociétés, anciennes comme tion contemporaines, sont confrontées. Le studio américain se permet en plus d’aborder des sujets épineux comme le racisme. Plus concrètement, BioShock : Infinite se joue à travers une vue subjective classique et propose de participer à de nombreux combats. Des affrontements au cours desquels on peut se servir d’armes, mais aussi de divers pouvoirs. La particularité du jeu tient également à la possibilité d’utiliser un grappin permettant notamment de se déplacer via des rails aériens. Intelligent, rythmé, agréable à prendre en main, pourvu en prime d’une direction artistique sublime, ce nouveau BioShock est sans conteste l’un des titres majeurs de l’année. SORTIE LE 26 MARS BIOSHOCK : INFINITE XBOX 360, PS3, PC. IRRATIONAL GAMES/TAKE-TWO INTERACTIVE. DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 18 ANS. PRIX : 69,99 € (CONSOLE), 49,99 € (PC). 37 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :