Air le Mag n°37 mars 2013
Air le Mag n°37 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,7 Mo

  • Dans ce numéro : G.I. Joe Conspiration - 3D, l'action entre dans une nouvelle dimension !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
CULTURE JEUX VIDÉO époques. Ainsi, les joueurs ont pu construire une cité au temps final, le succès n’est pas vraiment au rendez-vous, leur Cities XL CULTURE J UN VOYAGE INCESSANT DANS LE TEMPS Si le modèle SimCity propose de gérer une ville contemporaine, nombre de studios de développement ont essayé de se démarquer de ce redoutable concurrent en explorant d’autres de la Rome antique grâce à la série Caesar, jouer les urbanistes de l’Égypte pharaonique dans Pharaoh ou encore établir des colonies en Amérique à travers Anno 1503. Évidemment, le dépaysement est total, et le fonctionnement même du jeu s’en trouve à chaque fois changé. Les mécaniques qui régissent les parties sont donc différentes. Cela va de soi, on ne gère pas de la même manière New York et Alexandrie. À titre d’exemple, il est bien plus complexe d’approvisionner la population en eau via un réseau d’aqueducs dans Caesar que de construire une pompe hydraulique qui automatise la tâche dans SimCity. À l’inverse, les problèmes énergétiques ne sont pas les mêmes de nos jours et à l’époque de Jules César. Souvent, les city builders prenant place dans une époque reculée intègrent par ailleurs une composante militaire, contrairement à leurs alter ego contemporains. C’est le cas dans les épisodes de Caesar, qui vous permettent de lever une armée afin d’aller régler leur compte aux peuples voisins. Plus original, Tropico s’éloigne du concept de construi base des city builders pour vous placer dans la peau d’un dictateur qui doit gérer une île tropicale, en pleine guerre froide. Un titre plein d’humour qui vous apprend qu’il n’est pas si aisé que cela d’être un bon tyran. UN AVENIR EN POINTILLÉ av Aussi étrange que cela paraisse, les studios de développement ne sont pas nombreux à avoir opté pour un contexte moderne. Il faut dire que concurrencer la série de Will Wright n’est pas donné à tout le monde. Une petite boîte française nommée Monte Cristo Multimedia tente tout de même sa chance en 2009. Si, au permet au genre d’entrer de plain-pied dans le XXI e siècle. Le jeu demande les en effet d’interagir avec d’autres city joueurs, eux aussi maires d’une cité, pour échanger biens et services. Une vision moderne du city builder fort séduisante. Depuis, cette idée de monde persistant et de villes interconnectées a fait son chemin et est aujourd’hui reprise par SimCity, version 2013. Après quasiment dix longues années d’absence, la série est enfin de retour. Et elle intègre le fait de pouvoir partager ses ressources avec d’autres joueurs. En reprenant les bonnes idées de la concurrence et en profitant de la popularité du nom de la licence autant que du manque ressenti par les fans, SimCity a mis toutes les chances de son côté pour séduire le plus grand nombre. Le jeu de Maxis marquera-t-il le renouveau d’un genre en perte de vitesse ? L’espoir est permis. Dans SimCity, il ne suffit pas de construire des immeubles, il faut anticiper les éventuels incendies ou les catastrophes naturelles… PIERRE-ALEXANDRE CONTE Electronic Arts 34 34 MARS 2013
EUX VIDÉO Ville universitaire ou tournée vers l’industrie pétrolière ? Dans SimCity, la spécialisation que vous choisissez influe sur l’apparence, l’ambiance et la personnalité de la ville. LE TOP 5 s ta vie ec la série SimCity revient qui mise sur son concept builders SIMCITY TROPICO 4 Après une longue période passée loin des projecteurs, À l’instar de ses ancêtres, Tropico 4 est un titre à part avec un épisode en forme de reboot. Sur le principe, rien n’a changé. Vous êtes toujours le maire d’une ville moderne, que vous devez construire au préalable. Le fond comme la forme bénéficient toutefois de l’apport d’un nouveau moteur qui permet à la simulation d’être encore plus poussée. Très joli visuellement, doté d’un système de jeu minutieusement conçu intégrant notamment des fonctionnalités multijoueur, parfaitement accessible pour les novices, SimCity est bel et bien la nouvelle référence du city builder. PC. MAXIS - ELECTRONIC ARTS. singulier. Vous voilà en effet une nouvelle fois placé dans la peau d’un dictateur qui exerce son pouvoir sur une île tropicale. Plus que sa partie gestion, qui est solide à défaut d’être innovante par rapport à celle du troisième volet, c’est surtout l’humour ravageur du jeu qui fait mouche et qui constitue son principal argument. Avec son ambiance unique et sa direction artistique plutôt sympa, Tropico 4 s’en sort avec les honneurs. PC. HAEMIMONT MULTIMEDIA - KALYPSO MEDIA. CITIES XL 2012 Avec son édition 2012, Cities XL propose sa version la plus complète. En tant que maire d’une ville contemporaine, vous devrez tout gérer, des transports aux loisirs en passant par les taxes et la pollution. Grâce à des centaines de bâtiments disponibles et à la variété des cartes, libre à vous de construire une station de ski ou une station balnéaire. Vous pourrez d’ailleurs bâtir plusieurs cités et les spécialiser dans différents domaines afin de mettre en place des échanges permettant à chacune de se développer. Une vraie alternative à l’ogre SimCity. PC. MONTE CRISTO MULTIMEDIA - FOCUS HOME INTERACTIVE. THE SETTLERS 7. À L’AUBE D’UN NOUVEAU ROYAUME Il ne s’agit pas à proprement parler d’un pur city builder, mais d’un titre intégrant des éléments tirés de ce genre et d’autres le rapprochant plus d’un jeu de stratégie en temps réel. Le joueur peut ériger de nombreux bâtiments, mais il doit surtout exploiter au mieux les ressources récoltées. Le tout en Europe, au début de la Renaissance. Joli et addictif, The Settlers 7 promet de longues heures de jeu à travers une campagne solo scénarisée et des modes escarmouche et multijoueur prenants. PC. BLUE BYTE SOFTWARE - UBISOFT. ANNO 2070 Après des années passées à explorer le passé, la série Anno fait un bon en avant conséquent et atterrit dans le futur, en 2070 pour être précis. Un saut dans le temps qui s’accompagne d’un parti pris : si cet épisode propose, comme ses prédécesseurs, d’établir une colonie sur une île, il se concentre cette fois sur l’écologie. Vous aurez en effet la possibilité de construire deux cités, l’une totalement « verte », l’autre centrée sur l’industrie. Chacune possède bien entendu ses inconvénients et ses avantages. Un jeu particulièrement réussi et pour le moins ancré dans l’actualité. PC. RELATED DESIGNS - UBISOFT. 35 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :