Air le Mag n°36 février 2013
Air le Mag n°36 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 38,4 Mo

  • Dans ce numéro : Hansel & Gretel Witch Hunters !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
CULTURE INTERVIEW Père et fils, complices et complémentaires pour régler leurs comptes et sauver le monde. EN SALLES LE 20 FÉVRIER DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR, de John Moore CULTURE IN un moyen de montrer son appartenance à la classe Dans Piège de cristal, McClane s’assoit à l’avant d’une limousine. Vous avez suggéré que c’était populaire. De tels moments dans le scénario ont-ils toujours de l’importance à vos yeux ? B. W. : Plus maintenant. Je pense que pour ceux qui connaissent bien Die Hard, sans exclure les jeunes spectateurs que nous cherchons à attirer, McClane est un personnage fait de codes et de comportements. Je ne m’en éloigne jamais, et cela depuis le tout premier Die Hard. C’est un bonhomme que je n’ai pas envie d’éduquer davantage. Il est comme il est, fidèle à ses principes. Vous dites que votre personnage n’a pas vraiment changé. Qu’en est-il de vous ? B. W. : J’ai changé. Je ne suis plus le même homme, tant physiquement que spirituellement. Suis-je plus mûr ? Plus sage ? Je ne le sais pas. Je raconte toujours les mêmes blagues ! Je suis bien plus doux avec les personnes qui partagent ma vie, je me sens apaisé. Je ne m’encombre plus de détails comme avant. Je suis très lucide sur ce que je peux ou ne peux pas maîtriser. La différence avec McClane, c’est que lui pense pouvoir tout maîtriser, c’est un trait de caractère qui persiste en lui. Quand vous avez commencé à incarner McClane, vous n’aviez pas d’enfant. Vous en avez quatre à présent. Cela vous a-t-il changé professionnellement et personnellement ? B. W. : Sur un plan personnel, oui. Je regarde mon travail différemment et mesure davantage encore le temps que j’y passe depuis la naissance de mon dernier enfant. Mes trois autres filles, qui sont plus grandes, ont également besoin de moi et veulent que je sois présent, au quotidien. Je ne suis plus tout jeune et je veux que mes enfants profitent de moi au maximum. Ce n’est pas un constat morbide, mais il faut que l’on profite ensemble du moment présent. « Partir à l’étranger, ça rendait les personnages plus vulnérables, tels des poissons hors de l’eau… » « Partir à l'étranger, ça rendait les personnages plus vulnérables, tels des poissons hors de l'eau... » Peu de personnes connaissent comme vous une si longue carrière au sommet. Aviez-vous un plan de carrière ? B. W. : Pas vraiment. C’est difficile de planifier sa vie. Je sais à peu près bien ce que je ne veux pas en faire. J’ai un super boulot et énormément de chance, notamment celle d’être « regardable » dans des films ! Était-ce amusant d’envoyer McClane à l’étranger pour la première fois ? B. W. : C’est un vrai choix que nous avons étudié avec les producteurs. Partir à l’étranger, loin de Los Angeles et de New York, n’était pas une décision anodine. Ça rendait les choses plus floues, les personnages plus vulnérables, tels des poissons hors de l’eau, et c’est un peu ce qu’est mon personnage. Il rencontre des obstacles partout où il va, celui de la langue russe par exemple, qu’il ne parle pas. Mais il s’en débrouille. Bruce « Die H Quelles sont les qualités que vous recherchez chez un réalisateur ? B. W. : Savoir raconter des histoires. Un réalisateur doit avoir de nombreuses casquettes mais, parmi toutes ses fonctions, je n’en retiendrais qu’une : celle d’être un bon conteur. Y a-t-il des scènes à ne pas rater dans le dernier Die Hard ? B. W. : Bien sûr ! Celle où je passe sous un pont et que je suis attaqué par un F16, par exemple. Chacun a son propre point de vue sur ce qu’est une bonne scène d’action. Je laisse au spectateur le soin d’en décider. Qu’est-ce qui vous pousse à revenir encore une fois ? B. W. : Je suis toujours enchanté à l’idée d’être rappelé et de continuer à travailler. J’adore raconter des histoires. J’aime faire partie d’une équipe pour le faire. Nous y travaillons tous très dur. Nous avons eu beaucoup de chance jusque-là, tout cela est un peu magique ! PROPOS RECUEILLIS PAR LUCILE POPP 8 8 FÉVRIER 2013
terview Willis ard 5 » 20th Century Fox 9..-eis. mcclane arrive en russie. Loin de ses repères et de ses amis, il va devoir trouver ses marques. Mais ne vous inquiétez pas trop pour lui ! i,iii//BRUCE Wall, 1111 II BELLE JOURNÉE POUR MOURIR 20 FEVRIER... 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 1Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 2-3Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 4-5Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 6-7Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 8-9Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 10-11Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 12-13Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 14-15Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 16-17Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 18-19Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 20-21Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 22-23Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 24-25Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 26-27Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 28-29Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 30-31Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 32-33Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 34-35Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 36-37Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 38-39Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 40-41Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 42-43Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 44-45Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 46-47Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 48-49Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 50-51Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 52-53Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 54-55Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 56-57Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 58-59Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 60-61Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 62-63Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 64-65Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 66-67Air le Mag numéro 36 février 2013 Page 68