Air le Mag n°35bis janvier 2013
Air le Mag n°35bis janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35bis de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 56,1 Mo

  • Dans ce numéro : découvrez les origines de Lara Croft.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
RENCONTRE AVEC RENCONT SURAJ SHARMA UN REGARD A FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE Suraj Sharma a été sélectionné à la suite d’un éprouvant casting regroupant plus de trois mille participants en Inde. Voici ce que le réalisateur Ang Lee a déclaré après avoir choisi Suraj : « Nous cherchions un jeune homme qui possède l’innocence pour captiver notre attention, la profondeur de caractère pour nous briser le cœur et le physique nécessaire pour incarner Pi au cours de son périple. Pendant son audition, Suraj a littéralement empli la pièce, il nous a communiqué à tous une force émotionnelle qu’il exprimait principalement à travers son regard. Sa faculté naturelle à adhérer à l’univers du récit est un trésor rare. » VOIR AUSSI LA CRITIQUE DE L’ODYSSÉE DE PI : chronique en page 11 L’aventure commence ! Suraj S « L’Odyssé SORTIE LE 19 DÉCEMBRE L’ODYSSÉE DE PI, d’Ang Lee 40 40 DÉCEMBRE 2012 - JANVIER 2013
RE IL A DIX-HUIT AVEC ANS ET TIENT LE PREMIER RÔLE DANS L’ODYSSÉE DE PI, LE CONTE DE NOËL HOLLYWOODIEN SIGNÉ ANG LEE. SURAJ SHARMA Y AFFRONTE L’OCÉAN À BORD D’UNE SIMPLE BARQUE, AVEC POUR UNIQUE haram e de Pi » Twentieth Century Fox « COÉQUIPIER » UN TIGRE DU BENGALE… SACRÉE AVENTURE ! Vous n’aviez jamais eu de rôle au cinéma avant de tourner ce film. Qu’avez-vous tiré de cette expérience ? Suraj Sharma : Je n’étais effectivement jamais allé sur un plateau de tournage. Et je pense n’avoir jamais autant appris. Beaucoup de choses étaient nouvelles pour moi. Les entraînements auxquels je me suis soumis en ont notamment fait partie… Tout cela a changé ma vie ! Comment Ang Lee (Le Secret de Brokeback Mountain, Tigre et dragon) vous a-t-il dirigé ? Vous sentiez-vous à l’aise avec lui ? S. S. : Ang et moi avions une relation très forte. Il est devenu une sorte de mentor pour moi. Je le trouve fantastique. Il sait parler aux acteurs d’une manière juste, peu importe ce qu’ils font ou ressentent. Il m’arrivait parfois d’être énervé face à certaines difficultés, mais il suffisait qu’Ang vienne me parler pour que ma colère s’évanouisse. Son but est de donner aux acteurs les moyens de se révéler à la caméra en surmontant leurs peurs. Ce qui est génial, c’est que je ne devais jamais « jouer » ou faire semblant. Ang est très avenant et il sait ce qu’il fait. Il rend les choses faciles. C’est le meilleur ! « Pi est un personnage complexe. Il est normal et, en même temps, pas tout à fait comme les autres. » Vous pratiquez notamment le kalaripayattu, un art martial du Kerala. Cela a-t-il été utile pour jouer des scènes physiques ? S. S. : Je pratique les arts martiaux depuis l’âge de neuf ans, et je pense que ça a aidé, oui. J’ai aussi suivi un entraînement avant et pendant le tournage car je ne savais pas nager. Maintenant, j’en suis capable ! On m’a également incité à pratiquer le yoga, la méditation, le stretching, la gestion du souffle et la gym pour développer mes muscles. Tous ces exercices m’ont permis de résister aux vagues et à la houle du bateau. Ma formation dans les sports de combat m’a servi de base, mais j’ai appris beaucoup d’autres choses grâce à ce film. L’histoire ressemble un peu à celle du film Seul au monde, avec Tom Hanks dans le rôle principal. Quelles histoires et quels personnages vous ont inspiré pour interpréter ce rôle ? S. S. : Elle est similaire dans le sens où Tom Hanks se perd au milieu de l’océan. À part cela, elle n’a rien à voir. Je me suis surtout inspiré des éléments présents dans le roman de YannMartel, L’Histoire de Pi. Ang et l’équipe technique m’ont été aussi d’une grande aide, car ils m’ont guidé, du début à la fin, pour dessiner les contours de mon personnage. Quelle a été la principale difficulté rencontrée pour incarner ce rôle ? S. S. : Pi est un personnage complexe. Il est normal et, en même temps, pas tout à fait comme les autres. Certaines scènes ont 41 de ce fait été très difficiles à jouer. C’était dur, mais Ang m’a permis de surmonter tout cela. Vous sentez-vous proche de Pi ? S. S. : Depuis le début du tournage, je me sens comme embarqué dans un voyage très lié à celui de Pi. Ma vie est en train de changer. Mes ambitions quotidiennes sont restées en suspens. Je me sens proche de Pi, beaucoup plus que je ne l’étais au début de l’aventure. L’acteur français Gérard Depardieu incarne un chef cuisinier cannibale. Il est effrayant, non ? S. S. : Son rôle de cuisinier est effrayant, mais il est extrêmement intéressant. Nous avons un peu discuté entre les scènes, en attendant que les caméras soient installées. C’est un excellent acteur. Il m’a donné quelques conseils. Comment votre famille a-t-elle réagi quand vous lui avez annoncé que vous alliez jouer le personnage principal d’un blockbuster hollywoodien ? S. S. : Elle était à la fois très excitée, mais aussi nerveuse, car consciente du défi à relever. Mes parents sont heureux de cette opportunité qui s’offre à moi. Ils m’ont dit de foncer et de faire de mon mieux. Mon père m’a soutenu en assistant à certaines scènes de tournage. Je lui en suis extrêmement reconnaissant. Ang Lee a déjà reçu plusieurs récompenses pour son travail. À l’heure qu’il est, de nombreux journaux américains disent que le film pourrait être en compétition pour les Oscars 2013. Y croyez-vous ? S. S. : [Rires.] Depuis le début, je n’ai aucune idée de ce qui va m’arriver plus tard. J’essaye de ne pas me mettre sous pression. Tout ce que je sais c’est que le film sera bien, mais j’espère surtout qu’il sera vraiment à l’image de ce que désirait Ang. C’est tout ce qui importe. Quels sont vos projets après cette aventure ? S. S. : Je ne sais pas encore si je continuerai dans cette voie et si je veux devenir acteur. Je vais toujours à l’université et je mène une vie normale. Pour le moment, mon but est d’obtenir mon diplôme. Pour le reste, on verra plus tard. PROPOS RECUEILLIS PAR MANON RIBAT UN LIVRE QUI FASCINE LE CINÉMA L’Histoire de Pi, du Canadien YannMartel, a été publiée en 2001 et a remporté le prix Booker l’année suivante. Le livre s’est vendu à quatre millions d’exemplaires à travers le monde et a attiré de nombreux prétendants pour une adaptation cinématographique. On compte parmi eux les réalisateurs Jean-Pierre Jeunet (Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain), Alfonso Cuarón (Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban) et Night Shyamalan (Sixième Sens). 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 1Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 2-3Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 4-5Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 6-7Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 8-9Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 10-11Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 12-13Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 14-15Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 16-17Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 18-19Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 20-21Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 22-23Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 24-25Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 26-27Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 28-29Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 30-31Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 32-33Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 34-35Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 36-37Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 38-39Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 40-41Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 42-43Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 44-45Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 46-47Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 48-49Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 50-51Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 52-53Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 54-55Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 56-57Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 58-59Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 60-61Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 62-63Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 64-65Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 66-67Air le Mag numéro 35bis janvier 2013 Page 68