Air le Mag n°34 novembre 2012
Air le Mag n°34 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : Kad et Olivier sauveront-ils l'Amérique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
MODE D’EMPLOI millions C’EST LE NOMBRE DE PERSONNES ÂGÉES de 15 à 64 ans en situation de handicap au sens large, selon la dernière enquête menée en 2007. Sources : Adapt et Dares. LE REGARD SUR LE HANDICAP ÉVOLUE. LENTEMENT. DU 12 AU 18 NOVEMBRE, LA SEMAINE POUR L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EST L’OCCASION D’EN PARLER. QUELQUES PISTES POUR ALLER DE L’AVANT ET TROUVER UN JOB À VOTRE MESURE. En France, environ une personne sur vingt de la tranche d’âge 15-64 ans est reconnue travailleur handicapé. Pour cette catégorie, décrocher MODE un emploi n’est pas une mince affaire. Selon D l’Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Adapt), leur taux de chômage a augmenté de près de 14% en 2011, alors que la hausse est de 5,3% pour l’ensemble de la population active. UN LONG CHEMIN À PARCOURIR « Le handicap reste un monde étrange pour beaucoup d’employeurs », note Marie-Pierre Vandaële, conseillère en insertion professionnelle pour l’Adapt (voir interview page ci-contre). Pour que cela bouge, la loi impose par exemple aux entreprises de plus de vingt salariés de compter parmi leur effectif au moins 6% de travailleurs handicapés ou de verser une contribution financière à l’Agefiph, l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle de cette catégorie. Du coup, petit à petit, le regard porté sur les personnes handicapées change. Toutefois, même si les préjugés à leur encontre diminuent, il reste du chemin à parcourir pour voir lever tous les freins. Vers la fin des préjugés Handicap PREMIÈRES ÉTAPES VERS L’EMPLOI Pour commencer, la personne handicapée doit saisir la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) afin d’obtenir la reconnaissance de sa qualité de travailleur handicapé, le sésame pour bénéficier des mesures d’aide à l’insertion professionnelle : aide à l’orientation, entrée dans des entreprises adaptées, etc. La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est l’interlocuteur privilégié pour mener à bien cette démarche. Autre étape incontournable : s’inscrire à Pôle emploi. Selon le type de handicap, le nouvel inscrit est orienté vers Cap emploi, organisme dont l’objectif est d’aider dans leur recherche d’emploi les personnes handicapées, et parfois vers la mission locale pour ceux qui ont moins de vingt-six ans. UNE SÉRIE D’AIDES À NE PAS NÉGLIGER Un accompagnement tout au long du parcours d’insertion est souvent indispensable. Les mesures proposées par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) aussi : aides financières notamment, services spécifiques d’accès à l’emploi. Exemple : Appui projet, un dispositif d’orientation avec une période d’immersion en entreprise qui permet de valider le projet professionnel. Enfin, certaines offres d’emploi diffusées via l’Agefiph ou Cap emploi s’adressent exclusivement aux travailleurs handicapés. De quoi défricher. VICTOR DAMERVAL 54 54 NOVEMBRE 2012 Gianpaolo Pagni pour Air le mag
MPLOI RECHERCHE t D’EMPLOI : COMMENT PARLER HANDICAP ? Les démarches de recherche d’emploi restent les mêmes qu’on soit en situation de handicap ou non. On écrit CV et lettres de motivation à l’identique et on se prépare à l’entretien de recrutement de la même façon. Un point fait la différence : quand et comment évoquer le handicap ? Doit-on le préciser dès le CV ou attendre l’entretien pour en parler ? CV + LETTRE DE MOTIVATION Objectif numéro un : décrocher un entretien d’embauche. Pour cela, CV et lettre de motivation ont pour objet de mettre en avant vos atouts. « Il n’est pas toujours conseillé à ce moment-là de faire apparaître la mention « travailleur handicapé » », note Marie-Pierre Vandaële. Mais, dans ce cas, l’employeur non informé peut se montrer surpris au moment du rendez-vous. « Cela permet au moins de le rencontrer, poursuit-elle. Au cours de l’entretien, on peut convaincre le recruteur qu’on est la bonne personne pour le poste. » Le handicap est visible et entraîne un problème de mobilité ? « Il suffit alors d’indiquer sur le CV « Reconnu travailleur handicapé » ou « Personne en mobilité réduite », afin de préparer l’interlocuteur », précise l’experte. Autre possibilité : mentionner de manière naturelle que vous êtes membre d’une association en lien avec le handicap ou que vous pratiquez un handisport. L’ENTRETIEN D’EMBAUCHE Il n’est pas nécessaire de raconter son handicap ni sa vie. Cela relève de votre intimité. En revanche, l’employeur a besoin de savoir, par exemple, s’il est difficile pour vous de rester debout ou s’il devra répéter les consignes. Faire des suggestions simples et concrètes pour aménager le poste de travail ou le process peut aider à lever les dernières réticences. Mieux vaut également bien connaître les différentes aides et les dispositifs publics (voir page 56) dont pourra profiter votre employeur en vous embauchant. En amont, renseignez-vous sur l’entreprise et son activité et sur les éventuels accords internes en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Entraînez-vous à parler de vous, de votre parcours et de votre projet professionnel. « La confiance en soi compte beaucoup. » 55 QUELQUES RECOMMANDATIONS DE MARIE-PIERRE VANDAËLE, conseillère en insertion professionnelle pour l’Adapt, à Mondeville (Calvados). QUELLES SONT LES SPÉCIFICITÉS DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS ? Marie-Pierre Vandaële : Le handicap recoupe une multitude de réalités. On peut être déficient physiquement ou intellectuellement. Cela peut remonter à la naissance ou survenir à la suite d’un accident de la route. Mais ça peut aussi être temporaire ou contextuel : un coiffeur devenu par exemple allergique aux produits utilisés dans son métier peut se retrouver en situation de handicap et devoir se réorienter professionnellement. L’essentiel est d’avoir conscience de son handicap. COMMENT MENER À BIEN SA RECHERCHE D’EMPLOI ? M.-P. V. : Quelle que soit sa situation, pour faire aboutir sa recherche d’emploi, la confiance en soi compte beaucoup. Il faut savoir ce qu’on est capable de faire et avoir défini clairement le métier visé. Le seul sujet qui intéresse l’employeur, ce sont les ressources ou compétences dont dispose le candidat. Sont-elles en adéquation avec le poste à pourvoir ? EXISTE-T-IL UNE MANIÈRE DE FAVORISER SON INSERTION ? M.-P. V. : Il faut repérer comment on se sent le plus à l’aise pour parler de son handicap. Pour cela, un accompagnement peut être très utile. Par ailleurs, on doit être au clair sur les activités et les tâches du métier ciblé, pour être en mesure d’expliquer en quoi le handicap n’est pas un frein à son exercice. Tester le métier auparavant, grâce à une période en entreprise, permet de mieux cerner ses spécificités. De peur de rester assises toute la journée, certaines personnes souffrant d’une pathologie du dos n’osent pas s’orienter vers un métier administratif. C’est méconnaître le secteur. On peut, par exemple, organiser son travail afin de pouvoir se lever au moins une fois par heure. Pas la peine d’ajouter des obstacles là où il n’y en a pas. www.agefiph.fr : aides et services pour les personnes handicapées et les employeurs ; indispensable. www.capemploi.net : chargé de l’insertion professionnelle des personnes handicapées, l’organisme propose des offres d’emploi. www.handirect.fr : informations pratiques, actualité emploi et santé, droits et obligations ; un moteur de recherche permet d’accéder à plus de six mille articles. www.bloghandicap.com : une Web TV consacrée au handicap. C’EST LE TAUX D’EMPLOI des personnes handicapées. Il est de 65% pour l’ensemble des actifs. Sources : Adapt et Dares. 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 1Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 2-3Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 4-5Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 6-7Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 8-9Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 10-11Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 12-13Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 14-15Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 16-17Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 18-19Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 20-21Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 22-23Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 24-25Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 26-27Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 28-29Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 30-31Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 32-33Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 34-35Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 36-37Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 38-39Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 40-41Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 42-43Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 44-45Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 46-47Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 48-49Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 50-51Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 52-53Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 54-55Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 56-57Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 58-59Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 60-61Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 62-63Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 64-65Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 66-67Air le Mag numéro 34 novembre 2012 Page 68