Air le Mag n°33 octobre 2012
Air le Mag n°33 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 61,8 Mo

  • Dans ce numéro : Nous York, cinq français à New York.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
INSTANT SPORTIF KARATÉ : LES ESSENTIELS CEINTURE tissée et tressée en fibres de coton pour une résistance optimale. Conçu pour le karatéka junior. À couper à la longueur désirée. DÉCATHLON, 3 €. KIMONO ADULTE. Le kimono en coton traditionnel épais avec une coupe étudiée pour les katas, coupe ample pour favoriser le passage des techniques. Toile « grain de riz ». Veste : 420 g/m 2. Pantalon : 205 g/m 2. YONAKA, GO SPORT, 36,99 €. MITAINES. Conçues pour protéger les poings, les doigts et les poignets du karatéka. Mousse polyuréthane pour une bonne absorption des chocs. Doublure intérieure en polyamide pour assurer le confort du pratiquant. DÉCATHLON, 16,95 €. PROTÈGE-TIBIA + PIED. Mousse injectée. Le dessus est réalisé dans une nouvelle matière, ultrarésistante. Nouvelle forme ergonomique pour un confort et une sécurité optimaux. Articulation fonctionnelle avec jonction pied-jambe. ADIDAS, GO SPORT, 39,99 €. PROTÈGE-PIED KARATÉ. Mousse PVC pour une bonne absorption des chocs. Bande élastique auto-agrippante pour un parfait maintien du pied. DOMYOS, DÉCATHLON, 19,95 €. DR | Journaliste : Yannick Breton INSTANT LOLITA DONA L’instinctive Du 21 au 25 novembre, les Championnats du monde de karaté auront lieu à Paris. Que représente cette compétition dans votre parcours sportif ? Lolita Dona : C’est un événement extraordinaire et une sorte d’aboutissement pour toute la famille du karaté français. Deux mois avant le début des compétitions, Bercy était déjà annoncé complet pour le week-end. C’est une chance formidable qui nous est offerte de pouvoir évoluer devant notre public et nos familles. Dans ma catégorie des moins de 61 kg, je vise le titre, après mon succès il y a quelques mois aux Championnats d’Europe. Je pense que c’est également un objectif jouable lors de la compétition par équipes. En septembre, j’aurais dû faire un stage à La Bourboule avec mes camarades de l’équipe de France, mais un lumbago m’en a empêchée. Tout devrait être oublié en novembre. Vous voyez-vous comme une favorite ? L. D. : Il faut éviter d’être trop confiant. Une erreur de concentration, et tout peut s’envoler. C’est un sport où tout va très vite. En 2010, lors des Championnats du monde à Belgrade, j’ai perdu en finale à cause d’un excès de relâchement. Je ne l’ai pas oublié. Quels sont vos points forts ? L. D. : Je pense que c’est la détermination et mon karaté instinctif, explosif. Le karaté n’est pas un sport olympique. Est-ce une déception pour vous ? L. D. : Évidemment. Quand vous regardez les Jeux de Londres, où des sports de combat comme le judo et le taekwondo étaient représentés, vous vous dites qu’il y a comme une petite injustice, d’autant que le karaté est très populaire en France, mais aussi à travers le monde. De plus, à cause de cette absence, nous n’avons pas la médiatisation que nous méritons. C’est pourquoi ces Championnats du monde sont tellement importants. le ka Comment le karaté est-il entré dans votre vie ? L. D. : Dès l’âge de huit ans, à La Bourboule, d’où je suis originaire. J’y ai eu un entraîneur, Dominique Dabert, qui a beaucoup compté dans mon parcours. Ensuite, je suis partie au centre fédéral de Montpellier, où je suis restée six ans. Votre mari, Davy Dona, fait également partie de l’équipe de France de karaté. Est-il facile de partager la vie d’un sportif de haut niveau quand on l’est soi-même ? L. D. : Nous nous sommes rencontrés lors d’un stage de l’équipe de France, et cette relation est 50 50 OCTOBRE 2012
SPORTIF LOLITA DONA Née le 18 avril 1984. 1,63 mètre, 60 kg. www.ffkarate.fr évidemment un avantage pour notre pratique du karaté. Nous nous comprenons complètement. Il y a de l’entraide lorsque l’un a plus de mal que l’autre. Avec lui, c’est facile de dire les choses. Il sait ce par quoi je passe. raté et de sportive de haut niveau ? En juillet 2007, vous avez donné naissance à un petit garçon, Kenzy. Est-il facile de concilier vos deux rôles de mamanL. D. : Cette naissance m’a fait un bien fou. Elle a rendu ma carrière de sportive plus facile, dans le sens où mon fils m’a permis de relativiser. En compétition, je suis plus relax que dans le passé. Cela m’a apporté un équilibre. Je n’ai jamais pensé abandonner mon sport après l’arrivée de Kenzy. J’étais déterminée à revenir, et ce titre de championne d’Europe a montré qu’une grossesse ne met pas un terme à une vie de sportive de haut niveau. Exercez-vous un métier parallèlement au karaté ? L. D. : Comme le karaté n’est pas un sport olympique, les aides ne sont pas suffisantes pour vivre. Je travaille donc au conseil général du Valde-Marne, où j’ai un poste à mi-temps. J’y suis employée le matin dans le cadre d’une mission de service à la vie professionnelle. Je gère des dossiers liés à l’activité des médecins. L’après-midi, je le consacre à l’entraînement, grâce à une convention de sportive de haut niveau signée avec le conseil général. Cette journée terminée, je redeviens une maman. PROPOS RECUEILLIS PAR Y.C. Claudia Imbert pour Air le mag | Frédéric Lancelot/Sipa | FFT Agenda SPORT 16 OCTOBRE MADRID FOOTBALL ESPAGNE- FRANCE, COUPE DU MONDE (ÉLIMINATOIRES) À quelle sauce l’équipe de France va-t-elle être mangée par celle d’Espagne, qu’elle retrouve quatre mois après l’Euro en Ukraine ? C’est un peu la question que les supporteurs des Bleus se posent avec fatalisme à l’heure d’affronter la Roja à Madrid dans ce match des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Quatre jours plus tôt, le 12 octobre, la France se sera frottée au Japon, en match amical, au Stade de France, histoire de se mettre en jambes. Dans la capitale espagnole, il est difficile d’imaginer l’exploit pour les hommes de Didier Deschamps. Un match nul serait déjà inespéré. EN SAVOIR + : WWW.FFF.FR 51 EN SAVOIR + : WWW.LFP.FR DU 12 AU 14 OCTOBRE EUROPE RUGBY H CUP Week-end du coup d’envoi de l’édition 2012-2013 de la H Cup, la Coupe d’Europe de rugby, dont la finale aura lieu le 18 ou le 19 mai à Dublin. Côté français, Castres sera la première équipe sur le front, le 12, face à l’Ulster avant, le lendemain, le Racing Métro 92 opposé au Munster, Clermont face aux Scarlets, Biarritz défiant les Harlequins, puis, pour fermer la marche le dimanche, Toulouse (en blanc sur la photo) face à Leicester et l’empoignade tricolore entre Toulon et Montpellier en guise de bouquet final de cette première journée des six poules. EN SAVOIR + : WWW.ERCRUGBY.COM 7 OCTOBRE MARSEILLE FOOTBALL OM-PSG (LIGUE 1) C’est l’affiche traditionnelle de la Ligue 1, OM-PSG, baptisé le « clasico », même si cette rencontre est loin d’avoir le même éclat que son modèle espagnol opposant le Real Madrid au FC Barcelone. Cette saison, à l’occasion de la huitième journée du Championnat, la première manche de ce clasico français a lieu sur la Canebière, où l’équipe de Carlo Ancelotti, emmenée par sa nouvelle star Zlatan Ibrahimovic, sera attendue d’un pied encore plus ferme que d’habitude. Ambiance garantie. DU 27 OCTOBRE AU 4 NOVEMBRE PARIS-BERCY TENNIS BNP PARIBAS MASTERS Mauvaise nouvelle cette année pour le tournoi de tennis de Bercy. Dans le calendrier, il est placé juste avant le Masters de Londres, qui réunira les huit meilleurs joueurs du monde. Certains champions ne serontils pas tentés de faire l’impasse sur l’étape parisienne afin de se ménager pour la suite ? Beaucoup le craignent, mais l’espoir de voir réunis Roger Federer, le tenant du titre, Novak Djokovic, Andy Murray et Rafael Nadal n’est pas complètement écarté. Sauf blessure, Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga (photo), Gilles Simon et Gaël Monfils seront présents. EN SAVOIR + : WWW.FFT.FR 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 1Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 2-3Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 4-5Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 6-7Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 8-9Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 10-11Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 12-13Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 14-15Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 16-17Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 18-19Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 20-21Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 22-23Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 24-25Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 26-27Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 28-29Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 30-31Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 32-33Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 34-35Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 36-37Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 38-39Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 40-41Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 42-43Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 44-45Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 46-47Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 48-49Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 50-51Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 52-53Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 54-55Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 56-57Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 58-59Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 60-61Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 62-63Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 64-65Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 66-67Air le Mag numéro 33 octobre 2012 Page 68