Air le Mag n°32 septembre 2012
Air le Mag n°32 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 25,2 Mo

  • Dans ce numéro : Les Seigneurs, l'équipe qui va vous faire enfin rêver !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
(DÉ) CONNECTÉ Vous êtes né UNE SOURIS DANS LA MAIN Vous êtes né au moment de l’apparition du Web et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, vous avez passé votre enfance à jouer sur l’ordinateur familial et, aujourd’hui, vous utilisez les appareils numériques aussi intuitivement qu’une fourchette ou un couteau, au point que cela modifie parfois votre gestuelle*. Vos parents sont impressionnés par votre langage, et ils vous appellent à la rescousse au moindre problème informatique. Votre phrase type : « Maman, je t’ai déjà dit qu’on ne pouvait pas lire de vidéos en Flash sur un iPhone ! Par contre, tu peux le faire sous Android. C’est quoi l’OS de ton smartphone ? » * Des chercheurs ont observé que, chez certains jeunes, le pouce remplace l’index dans des situations telles que le fait d’appuyer sur une sonnette ou de montrer une direction. Vous êtes MULTITÂCHE Vous êtes capable de finir une dissertation, tout en surfant sur Internet, tchattant avec un pote, envoyant des SMS, écoutant de la musique et téléchargeant un film pour plus tard. Bien sûr, vous « checkez » aussi régulièrement vos e-mails, Twitter et Facebook. Bref, vous êtes hyperactif et, si ça peut donner le tournis à vos parents, vous faites cela le plus naturellement du monde. Votre phrase type (elle est bien souvent écrite) : « Ne te déconnecte pas, il faut que j’éteigne Deezer, il y a mon boss qui m’appelle. Il va sûrement falloir que je lui renvoie un document qu’il n’arrive pas à ouvrir. » (DÉ)CON Vous êtes SURINFORMÉ Un copain qui fait une fête ? Vous êtes mis au courant sur-le-champ via Facebook. Un divorce people ? Une alerte s’affiche sur votre smartphone. Un anniversaire à ne pas oublier ? Des rappels tombent dans votre boîte e-mail. Une vidéo qui buzze ? Elle est déjà sur Twitter. Essentielle ou non, aucune info ne vous échappe, et vous aimez tout vérifier par vous-même… sur le Web. Tant mieux, car ne pas savoir vous rend malade. Sans connexion, vous vous sentez mal, vous étouffez, comme enfermé dans une pièce sans fenêtre. Votre phrase type : « Attends, t’as Digital raté la polémique sur le tweet de Lady Gaga à propos de la vidéo buzz de Rihanna ? ! Mais t’as dormi dans une grotte ou quoi ? » Pour vous, LA VÉRITÉ EST SUR LE WEB Un entretien à passer ? Vous « googlisez » le nom du boss de la société. Un rendez-vous galant ? Vous passez en revue tous ses tweets, photos, « likes » et commentaires sur le Net de votre cible. Un fait divers horrible ? Persuadé qu’on ne vous dit pas tout, vous « stalkez » (menez une enquête virtuelle sur) le principal suspect. Pour vous, les traces qu’on laisse sur le Web sont le reflet de ce qu’on fait, donc de ce qu’on est. Et le Web ne ment pas, car, en cas de triche, il y a toujours un internaute pour débusquer le pot aux roses. Votre phrase type : « Ce mec est ami avec une Marie-Thérèse, un Jean- Jacques et deux Maurice sur Facebook. Il a « liké » un clip du groupe Début de soirée la semaine dernière. Et il s’est géolocalisé hier à 15 h 38 à Villedieules-Poêles, 3 882 habitants d’après Wikipédia, alors qu’il était censé être dans ton lycée en cours d’anglais. À mon avis, ce n’est pas le bon Arnaud. » 64 64 SEPTEMBRE 2012 Jeanti (agence Lezilus) pour Air le mag
NECTÉ d’ajouter qu’Internet permet également de discuter avec plusieurs Vous NE TÉLÉPHONEZ PLUS « Sur Internet, on peut discuter avec ses amis sans que les parents entendent. » Cette parole pleine de bon sens a été prononcée par une native de la fin des années 1990. Elle a oublié personnes à la fois, de ne pas cramer tout son forfait en une soirée et d’envoyer plein de documents (musiques, films, photos, liens Web, etc.) pendant la conversation pour les regarder ensemble. Bref, comme le montre une étude anglaise (O2- Samsung), pour vous, la fonction « appel » de votre smartphone n’arrive qu’en cinquième position, loin derrière Internet, les réseaux sociaux, la musique et les jeux. Votre phrase type : « On se capte sur Facebook ce soir ? » nativeet cherchez un moyen de profiter gratuitement PORTRAIT Internet = LIBERTÉ ET GRATUITÉ Musiques, films, informations, livres, BD, espaces de stockage…, le Web vous a permis d’avoir tout cela gratuitement. Alors, quand certains vous disent qu’il va désormais falloir payer sous peine d’amende, vous fuyez de ces données. Quitte à vous plonger dans l’illégalité. Question de principe : pour vous, le Web est gratuit et sans barrières. Votre phrase type : « Payer pour lire les informations… Et puis quoi encore ? Me créer un compte iTunes et alimenter le Grand Capital ? » « JE SUIS CONNECTÉ EN PERMANENCE » Ça ressemble à quoi un digital native en vrai ? On a posé la question à l’un d’eux. Henry Lim, vingt-cinq ans, geek assumé et responsable de la communication du site Cinemur. « Je suis connecté en permanence. Dès que je suis perdu dans la rue, dès que j’ai une question ou que je veux écouter de la musique, je vais sur mon smartphone. Même en vacances, je vérifie mes e-mails, par habitude, pour être au courant de ce qui se passe à mon travail et ailleurs. J’ai de nombreuses activités à côté de mon job de responsable de communication. Je suis en train de développer un site d’échange entre internautes pour aider à la décision d’achat, Excellentchoix.com, j’ai trois blogs, j’écris des articles pour différents sites participatifs et, bien sûr, je suis sur Facebook, Twitter, Tumblr, Foursquare, etc. Dès qu’un nouveau réseau social apparaît, je m’inscris pour voir de quoi il s’agit et, qui sait, pour avoir de nouvelles idées. Je suis toujours à l’affût de l’idée révolutionnaire qui me permettra de créer ma boîte et de changer la vie des gens. Avec Internet, c’est devenu très facile de monter sa société dans l’univers techno, alors ça rend hyperactif. C’est vrai que je suis touche-à-tout, mais je ne me vois pas rester dans la même entreprise toute ma vie. Il y a trop de choses à faire ! » 65 LA TÉLÉVISION vous ennuie Avec ses heures fixes et son nombre de chaînes limité, la télé traditionnelle est trop contraignante. Et, plutôt que de regarder « Thalassa » dans le salon avec vos parents, vous préférez télécharger ou regarder en streaming un de vos programmes préférés, à l’heure que vous voulez, autant de fois que vous le désirez, tout seul, affalé sur la moquette de votre chambre, tout en tchattant avec vos potes. Votre phrase type : « J’ai téléchargé des sous-titres français pour Hit & Miss, c’est une nouvelle série qui passe en ce moment en Angleterre. Je les ai mis sur ta clé USB, tu devrais regarder ça ce soir. » Le chef ? QUEL CHEF ? Alors que la génération qui vous précédait percevait la vie comme une série d’efforts pour arriver à un but ultime (un poste de direction, une famille, un pavillon en banlieue), malgré vos diplômes, vous ne croyez guère au CDI. Élevé dans le culte de l’instant présent, vous cumulez les stages, piges, CDD et autres missions temporaires. Vous n’êtes pas beaucoup payé, mais vous kiffez votre job. Et c’est ça qui compte car, si le travail que l’on vous confie ne vous plaît plus ou que le patron ne reconnaît pas votre mérite, vous ne voyez pas l’intérêt de rester. Votre phrase type : « Mon but dans la vie ? J’sais pas… J’aimerais bien monter ma boîte. Pour le moment, je fais des photos que je poste sur mon blog pour me faire repérer et je vis grâce à mon job de community manager et de serveur le week-end. » 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 1Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 2-3Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 4-5Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 6-7Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 8-9Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 10-11Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 12-13Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 14-15Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 16-17Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 18-19Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 20-21Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 22-23Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 24-25Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 26-27Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 28-29Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 30-31Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 32-33Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 34-35Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 36-37Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 38-39Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 40-41Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 42-43Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 44-45Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 46-47Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 48-49Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 50-51Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 52-53Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 54-55Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 56-57Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 58-59Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 60-61Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 62-63Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 64-65Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 66-67Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 68