Air le Mag n°32 septembre 2012
Air le Mag n°32 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 25,2 Mo

  • Dans ce numéro : Les Seigneurs, l'équipe qui va vous faire enfin rêver !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
MODE D’EMPLOI PETITE ENFANCE MODE D’Grandes espérances VOUÉE AUX ENFANTS DE ZÉRO À SIX ANS, LA FILIÈRE DE LA PETITE ENFANCE OFFRE UNE KYRIELLE DE DÉBOUCHÉS POUR TOUS LES NIVEAUX DE FORMATION. DES JOBS À SAISIR DANS LES SECTEURS DE L’ÉDUCATION OU DU SOIN. ALORS, MÛR POUR LE GOUZI-GOUZI ? ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS : UN MÉTIER COMPLET Chargé de stimuler l’éveil de l’enfant jusqu’à son septième anniversaire, l’éducateur de jeunes enfants lui propose des activités variées et veille à son bien-être. Son travail est avant tout éducatif. Néanmoins, il participe aussi aux tâches liées aux soins telles que l’aide au repas ou le changement de couche. Multifacette, son action est également préventive puisqu’il doit repérer les éventuelles difficultés sociales rencontrées par la famille. Si l’enfant présente des anomalies de comportement, l’éducateur doit être en mesure de les détecter et d’assurer un suivi. Ses employeurs sont les associations, les fondations ou les communes. La Fédération nationale des éducateurs de jeunes enfants met les informations indispensables à la disposition 360 000 C’est le nombre d’assistants maternels en France. Source : Spamaf-Dares-EJE-Onisep. Vous adorez vous occuper des bambins, jouer avec eux, les changer, les soigner, les envelopper d’attention. Et si vous en faisiez un métier ? La filière de la petite enfance permet aux diplômés de tout niveau, CAP minimum requis le plus souvent, de décrocher un emploi dans le secteur qui leur convient le mieux : de l’éducation au sanitaire, en passant par le social, il y a l’embarras du choix. UN SECTEUR EN PLEIN BOOM Deux tendances contribuent à la dynamique de la filière en France : Les le taux de natalité élevé, d’une part, le niveau important d’activité professionnelle des ménages, d’autre part. En conséquence, les besoins de main-d’œuvre qualifiée augmentent. D’ailleurs, ils pourraient croître encore dans les prochaines années, et certains métiers des candidats sur www.fneje.fr. MOTIVATION EXIGÉE ! Exigeants, les métiers de la petite enfance requièrent de nombreuses qualités. Les journées sont bien remplies. Il faut être capable de supporter hurlements ou crises de larmes sans craquer. Résistance physique et nerveuse indispensable donc. Aimer la compagnie des bouts de chou est bien entendu fondamental, même quand ce ne sont pas vos neveux, frères, sœurs ou enfants. Le métier nécessite patience, résistance, énergie et grande disponibilité. Vous devez être vigilant en permanence afin d’éviter tout dérapage ou risque d’accident. manquent déjà de candidats. En tête du palmarès des métiers porteurs : ceux liés à la garde des enfants. Des profils sont recherchés, en particulier pour les postes d’assistants maternels, les nounous d’autrefois. D’autres métiers offrent des débouchés et sont accessibles à des niveaux de formation divers : garde d’enfants à domicile, agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem), auxiliaire de puériculture, puériculteur et directeur de crèche. OÙ TRAVAILLE-T-ON ? Certains jobs s’exercent chez soi. C’est le cas des assistants maternels qui ouvrent les portes de leur maison aux enfants. Pour obtenir le droit de les accueillir, vous devez solliciter un agrément auprès du conseil général de votre département. Conditions indispensables : disposer de votre propre logement et ne pas dépendre de vos parents. Une première expérience en crèche est conseillée avant de procéder à la demande d’agrément. De leur côté, les gardes d’enfants à domicile se rendent chez les parents pour exercer leur activité. En simplifiant les démarches administratives et financières, le statut offert par les services à la personne leur permet de décrocher plus facilement des missions de garde. Si vous préférez travailler à l’extérieur du domicile, vous pouvez postuler dans une structure professionnelle. Les établissements d’accueil de jeunes enfants (haltes-garderies, crèches, etc.) sont généralement sous la responsabilité des collectivités territoriales. ET SUR LE WEB ? www.assistante-maternelle.org : le site du syndicat professionnel regroupe toutes les informations en lien avec les assistants maternels et les assistants familiaux. www.atsem.fr : formation, concours, préparation…, tout sur le métier d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem). www.anpde.asso.fr : l’Association nationale des puéricultrices diplômées et des étudiantes propose des offres d’emploi et un forum pour échanger sur le métier de puériculteur. 54 54 SEPTEMBRE 2012 Keuj(agence Comillus) pour Air le mag
EMPLOI de l’enfance PLUSIEURS PISTES POSSIBLES Pour décrocher un poste d’Atsemdans une école maternelle, vous devez passer le concours. Placé sous l’autorité des enseignants, l’Atsemaccueille les enfants et les accompagne dans leurs activités tout au long de la journée. Mission principale : rendre l’enfant le plus autonome possible. Autre piste possible : la puériculture (voir focus métier « Auxiliaire de puériculture »). Les missions des puériculteurs s’exercent en maternité, à l’hôpital ou dans une structure d’accueil comme un centre de protection maternelle et infantile (PMI). Elles exigent notamment une solide formation médicale. DES PASSERELLES POUR ALLER VOIR AILLEURS Tous ces métiers peuvent vous mener à terme vers d’autres secteurs si vous le souhaitez, ceux de l’intervention sociale, de la prévention ou de la santé. Des passerelles permettent d’accéder à des métiers de niveau identique ou supérieur grâce à l’expérience professionnelle et à des dispenses. Ainsi, un puériculteur peut devenir directeur adjoint ou directeur de structure. Un éducateur de jeunes enfants peut postuler à des fonctions de direction de crèche. À savoir : encore très minoritaires dans le secteur de la petite enfance, les hommes devraient à l’avenir être de plus en plus nombreux à exercer l’un de ces métiers. VICTOR DAMERVAL LES ATELIERS DE PÔLE EMPLOI Si vous souhaitez intégrer le secteur de la petite enfance, Pôle Emploi propose des ateliers dans certains de ses sites. Objectif : vous permettre de découvrir de près les métiers et les passerelles et aider les plus mordus à construire le plan d’action qui mènera jusqu’à un emploi. Un bon moyen de vérifier que vos centres d’intérêt correspondent à la réalité du métier ciblé. www.pole-emploi.fr 55 70% C’est le pourcentage d’éducateurs de jeunes enfants en poste dans les trois mois qui suivent l’obtention du diplôme. Source : Spamaf-Dares-EJE-Onisep. FORMATIONS : DU CAP À BAC + 5 Formations initiales les plus fréquemment suivies par les professionnels de la petite enfance : le sanitaire et le social. Même s’il n’y a pas de niveau minimal requis pour exercer certains métiers tel celui d’assistant maternel, un CAP petite enfance ou un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (DEAP) sont conseillés. Pour occuper les fonctions d’Atsem, vous devez posséder le CAP petite enfance. C’est le niveau minimal qui permet de s’inscrire au concours organisé par la fonction publique territoriale. Pour devenir puériculteur, le diplôme d’État de puériculture (DEP) est obligatoire. Il s’agit d’une spécialisation qui se déroule en un an ouverte aux diplômés d’écoles d’infirmiers ou de sages-femmes. Enfin, un futur éducateur de jeunes enfants doit obligatoirement posséder le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) de niveau bac + 2. Accessible aux bacheliers par concours, la formation se déroule en trois ans. Une expérience auprès des enfants est appréciée. 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 1Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 2-3Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 4-5Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 6-7Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 8-9Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 10-11Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 12-13Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 14-15Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 16-17Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 18-19Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 20-21Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 22-23Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 24-25Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 26-27Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 28-29Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 30-31Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 32-33Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 34-35Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 36-37Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 38-39Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 40-41Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 42-43Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 44-45Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 46-47Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 48-49Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 50-51Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 52-53Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 54-55Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 56-57Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 58-59Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 60-61Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 62-63Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 64-65Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 66-67Air le Mag numéro 32 septembre 2012 Page 68