Air le Mag n°30 juin 2012
Air le Mag n°30 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 54,5 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisation générale pour « Medal of Honor: Warfighter ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
CULTURE INTERVIEW Qu’est-ce que ça vous a apporté de travailler avec Madonna ? S. B. : Mon père m’avait offert un poste de radio pour enfants, et j’écoutais Madonna en boucle. J’ai grandi avec Madonna. Travailler avec elle, c’était un rêve inavouable. J’ai appris d’elle la rigueur. Ce n’est pas un mythe : elle travaille extrêmement dur, elle est très exigeante. Rien n’est laissé au hasard, chaque chorégraphie, chaque tableau dans les concerts a un message. Elle a l’envie d’élever les autres. C’est huit ans de ma vie, c’est une très belle rencontre. C’est un exemple pour moi. Michael Jackson aussi m’a beaucoup inspirée. D’ailleurs, j’avais été prise sur sa dernière tournée, This Is It. Je l’avais eu au téléphone, je devais rejoindre son équipe. Finalement, il est décédé avant qu’on commence. Ça m’a bouleversée. Doit-on se battre encore plus quand on est une danseuse qui veut devenir actrice ? S. B. : Ce qui est compliqué, c’est que les réalisateurs vont toujours vous donner des rôles de danseuse. On m’a proposé beaucoup de films de danse. Au début, je refusais car j’avais peur de me contenter d’utiliser mes facilités. J’ai accepté Street Dance 2, 3D parce qu’on me demandait de faire de la salsa et du tango, deux univers qui sont très loin de moi. J’ai envie de m’éloigner du hip-hop pour élargir mon champ d’action. Comment est né votre amour de la danse ? S. B. : C’était en Algérie. Mes parents m’ont emmenée dans un cours de danse classique car ils connaissaient bien le professeur. J’ai eu un coup de foudre pour cette activité. Pour réussir un bon duo, mieux vaut très bien se connaître et répéter, CULTURE IN répéter, répéter… SORTIE LE 9 MAI STREET DANCE 2, 3D, de Max Giwa et Dania Pasquini Quel contact gardez-vous avec l’Algérie ? S. B. : C’est une grosse partie de moi, c’est l’endroit d’où je viens, c’est mon pays et je l’aime. Je voyage beaucoup, je bouge, mais je n’oublie jamais où est mon point de départ. C’est important pour moi. Quitter l’Algérie m’a permis de réaliser mes rêves, mais mon rêve absolu serait d’emmener tout ce que j’ai appris là-bas. Vous avez l’impression de vivre un rêve… S. B. : Bien sûr ! Parfois je regarde en arrière et je trouve ça dingue. Je suis née à Bab-el-Oued, il y a même des gens qui pensent que c’est une blague quand ils voient ce nom sur mon passeport. Mon parcours est incroyable. J’aimerais que cela inspire les autres, que les gens se rendent compte que rien n’est impossible. PROPOS RECUEILLIS PAR AMANDINE SCHERER Sofia B (Street D STREET DANCE 2, 3D Ash, un street dancer, et son nouvel ami, Eddie, se lancent à la recherche des meilleurs danseurs d’Europe pour préparer une grosse compétition. Parcourant les pays, l’équipe s’enrichit de personnalités et de styles tous plus surprenants les uns que les autres. Lorsque Ash rencontre à Paris une sublime danseuse de salsa, Eva, son projet change de direction… Les amateurs de film de danse seront comblés : les scènes sont à couper le souffle, et la 3D donne l’illusion d’y être. Un film de Max Giwa et Dania Pasquini. Avec Falk Hentschel, Sofia Boutella, George Sampson… Durée : 1 h 25. Sortie le 9 mai. 8 8 JUIN 2012 Élodie Daguin pour Air le mag | Metropolitan Filmexport
TERVIEW outella ance 2) « J’aimerais que mon parcours inspire les autres, que les gens se rendent compte que rien n’est impossible. » 9 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :