Air le Mag n°30 juin 2012
Air le Mag n°30 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 54,5 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisation générale pour « Medal of Honor: Warfighter ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
INSTANT SPORTIF EURO 2012 L’ÉVÉNEMENT L’EURO PLUS FORT QUE LA COUPE DU MONDE DU FOOTBALL ? S’AGISSANT DE NIVEAU DE JEU, C’EST CE QUE PENSENT DE NOMBREUX SPÉCIALISTES EN RAISON DE LA DENSITÉ D’UNE COMPÉTITION QUI RÉUNIT UNE GRANDE PART DE LA CRÈME DE LA CRÈME DES JOUEURS DE LA PLANÈTE. En Pologne et en Ukraine, pays organisateurs, il n’y aura pas, en effet, de tours de chauffe lors des rencontres de poule où tout faux pas pourrait être fatal dans des groupes de quatre pays parfois très relevés, à l’image du groupe B réunissant l’Allemagne, le Portugal, les Pays-Bas et le Danemark. Dans le jargon sportif, cela s’appelle un « groupe de la mort ». Dans ce contexte, les Bleus de Laurent Blanc ont de quoi s’estimer relativement bien lotis dans une poule D où ils seront défiés par l’Angleterre, l’Ukraine et la Suède. Deux ans après la tragicomédie de la Coupe du monde, en Afrique du Sud, qu’attendre de cette équipe de France, encore convalescente, dont les productions successives ont laissé tous les spectateurs sur leur faim ? Heureusement, le réveil soudain contre l’Allemagne, le 29 février dernier, dans une rencontre amicale, a ramené le sourire sur bien des visages. Le premier choc contre l’Angleterre, le 11 juin, fixera la boussole d’un collectif qui a tous les atouts pour sortir de ce groupe très jouable. En revanche, il est difficile d’émettre le moindre pronostic final pour des Français qui ont envoyé trop de messages contradictoires au cours des derniers mois. Dans ce contexte, une place en demi-finales correspondrait à un retour significatif dans le concert des nations importantes du football. Concert où l’Espagne, victorieuse de l’Euro en 2008, de la Coupe du monde en 2010, sera encore à la baguette avec Xavi, Iniesta ou Casillas. Euro 2008, Coupe du monde 2010, Euro 2012, ce triplé est à l’évidence à la portée d’une équipe espagnole certes vieillissante, mais qui a montré, au cours des qualifications, qu’elle n’avait rien perdu de son appétit après tant d’honneurs. Cette Espagne que les Français pourraient croiser lors de cet Euro (ce serait bon signe) et qu’ils retrouveront avec certitude le 16 octobre, puisque ces pays sont dans le même groupe de qualification pour la Coupe du monde de 2014. PAGES RÉALISÉES PAR YANNICK COCHENNEC INSTANT Le ballon rond à la fête LES MATCHS GROUPE A POLOGNE L’euro RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 48 48 JUIN 2012 GRÈCE RUSSIE GROUPE B PAYS-BAS DANEMARK ALLEMAGNE PORTUGAL GROUPE C ESPAGNE ITALIE RÉPUBLIQUE D’IRLANDE CROATIE GROUPE D UKRAINE SUÈDE FRANCE ANGLETERRE QUARTS DE FINALE du 21 au 24 juin DEMI-FINALES les 27 et 28 juin FINALE le 1 er juillet LE 8 JUIN Pologne-Grèce Russie - Rép. tchèque LE 12 JUIN Grèce - Rép. tchèque Pologne-Russie LE 16 JUIN Grèce-Russie Rép. tchèque - Pologne LE 9 JUIN Pays-Bas - Danemark Allemagne-Portugal LE 13 JUIN Danemark-Portugal Pays-Bas - Allemagne LE 17 JUIN Portugal - Pays-Bas Danemark-Allemagne LE 10 JUIN Espagne-Italie Rép. d’Irlande - Croatie LE 14 JUIN Italie-Croatie Espagne - Rép. d’Irlande LE 18 JUIN Italie - Rép. d’Irlande Croatie-Espagne LE 11 JUIN France-Angleterre Ukraine-Suède LE 15 JUIN Suède-Angleterre Ukraine-France LE 19 JUIN Angleterre-Ukraine Suède-France ZM/Panoramic | PhotoPQR/Le Dauphiné/Jean-François Souchet | Peter Powell/EPA/MaxPPP | Inside/Panoramic | Action Images/Panoramic
SPORTIF LES FAVORIS QUELS SERONT LES JOUEURS EN VUE DE CET EURO ? AIR LE MAG SE PENCHE SUR CINQ HOMMES QUI POURRAIENT FAIRE LA DÉCISION EN UKRAINE ET EN POLOGNE. 2012 (PORTUGAL) Que dire qui n’a pas été déjà dit sur le rapide attaquant du Real Madrid, âgé de vingt-sept ans, qui rêve, CRISTIANO RONALDO enfin, d’une consécration avec le Portugal ? Au cours des derniers mois, CR7, comme il est surnommé, a fait feu de tout bois, en marquant de nombreux buts avec les Madrilènes, certes, mais en se montrant solidaire avec ses coéquipiers, alors qu’on lui reprochait un excès d’individualisme. Sa puissance physique a impressionné, et sa force mentale a été décisive. S’il s’est montré très brillant en club lors de cette saison, il n’a pas toujours été au rendez-vous en sélection nationale malgré le brassard de capitaine, qui ne se marie pas toujours avec sa personnalité plutôt égocentrique. Comme toujours, le Portugal attend beaucoup de lui. Trop ? MESUT ÖZIL (ALLEMAGNE) Ce milieu de terrain du Real Madrid, âgé de vingt-trois ans, est devenu la plaque tournante de l’équipe d’Allemagne. Sa vision du jeu et sa technique ballon au pied le placent au cœur du dispositif de la Mannschaft dont il a contribué à modifier radicalement le visage à partir de la Coupe du monde 2010. En Afrique du Sud, les hommes de Joachim Löw, sous la baguette d’Özil, avaient décroché la troisième place en pratiquant, à la surprise générale, un jeu léché et créatif à rebours des habitudes d’outre-Rhin. Ce joueur d’origine turque est un passeur remarquable et, en Espagne, est souvent comparé à Zinedine Zidane à cause de son style et de sa double culture. Ils feront l’Euro… 49 DAVID SILVA (ESPAGNE) Dans la Roja, à côté des stars comme Xavi ou Iniesta, David Silva, vingt-six ans, n’est pas la figure la plus emblématique, mais il est un joueur décisif qui pourrait faire la différence lors de cet Euro 2012. Venu de Valence, Silva a apporté beaucoup à son nouveau club, le récent champion d’Angleterre Manchester City, grâce à sa constance et à sa régularité. Il est rapide, vif, intelligent et voit très bien le jeu. En Angleterre, où la technique ne suffit pas pour s’imposer, il a beaucoup progressé physiquement. Vicente del Bosque, le sélectionneur espagnol, ne lui a pas toujours fait confiance et pourrait cette fois lui donner la chance qu’il mérite au lieu de le considérer comme un joker de luxe. ROBIN VAN PERSIE (PAYS-BAS) Cet ex-fauteur de troubles, lorsqu’il évoluait au Feyenoord Rotterdam, est devenu l’idole de l’Emirates Stadium, l’antre d’Arsenal dont il porte les couleurs depuis 2004. En effet, ce Néerlandais de vingt-neuf ans est le buteur prolifique des Gunners d’Arsène Wenger qui n’ont toutefois rien gagné pour la septième saison consécutive malgré les exploits de Robin Van Persie, peut-être libéré par les départs de Francesc Fàbregas et de Samir Nasri quelques mois plus tôt. Il n’est jamais facile de cerner Van Persie, dont le caractère reste insaisissable, à l’instar de ses nombreux coups de gueule. Caractériel, brillant, capricieux, individualiste, ingérable, autant de qualificatifs qui font le génie particulier de ce buteur. ZLATAN IBRAHIMOVIC (SUÈDE) L’attaquant vedette du Milan AC, âgé de trente ans, sera sur la route de l’équipe de France lorsqu’elle affrontera la Suède le 19 juin. Un vrai personnage, cet Ibrahimovic, doux euphémisme, très imprévisible, que ce soit dans ses performances ou dans ses humeurs. Personne n’a oublié qu’il avait envoyé Materazzi au tapis d’une reprise kung-fu lors d’un derby milanais en 2010. « Moi, je préfère ceux qui passent au rouge, écrit-il dans son autobiographie. Je conduis comme un dingue. Un jour, en Espagne, je faisais du 325 km/h et j’ai semé la police. » Son jeu est, lui aussi, plein de caractère, de fantaisie et de talent, alliant puissance, vitesse et technique. C’est un joueur qui peut décider du sort d’un match. La France le sait. 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :