Air le Mag n°30 juin 2012
Air le Mag n°30 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 54,5 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisation générale pour « Medal of Honor: Warfighter ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
CULTURE LIVRES/BD NOUVELLES Enfants terribles Classé par le magazine The New Yorker parmi les vingt meilleurs jeunes écrivains américains contemporains, Chris Adrian est aussi un pédiatre spécialisé en oncologie. Il s’y connaît en maladies mortelles. En maladies d’amour, aussi. Ses neuf nouvelles, concentrés puissants de destins humains, dont les enfants sont souvent les héros, laissent son lecteur sur le carreau. Mais « C’est comme ça, j’invente rien », dit l’un de ses personnages, pour parler des tragédies vues « dans sa jeunesse quand il était docteur » … Un ange meilleur, de Chris Adrian, Albin Michel, 304 p., 22 €. VAMPIRES Attraction fatale Alice, dix-sept ans, rencontre Jack, jeune garçon plein de charme. Lequel lui présente Peter, son fascinant grand frère. Coup de foudre. Révélation : Jack et Peter sont des vampires, et Alice va devoir choisir son destin. Malgré une histoire pas très originale, l’humour et des portraits d’adolescents d’un réalisme rare, font sortir du lot ce chef-d’œuvre de bit lit (« littérature de morsures »). Avant d’être éditée, Amanda Hocking a connu un succès fulgurant en s’autopubliant sur Internet (un million et demi d’exemplaires vendus !). On attend avec impatience la sortie de Switched, sa déjà culte saga autopubliée. De mon sang, d’Amanda Hocking, Castelmore, 320 p., 15,20 €. CHRONIQUE CULTURE L Nos meilleures années DANS CE RÉCIT PLEIN DE DRÔLERIE DES TRIBULATIONS DE CETTE FAMILLE CHINOISE immigrée dans la banlieue de Brisbane, en Australie, Benjamin Law se raconte en cadet flanqué d’un frère insupportable et de trois sœurs, d’une mère volcanique et d’un père toujours entre deux projets d’installation commerciale plus ou moins réussie. On savoure le dictionnaire des mots de famille, plein d’expressions hermétiques et de néologismes douteux, la description imagée par sa mère de ses accouchements spectaculaires, le catalogue des sorties avec les parents séparés dans les pires parcs d’attractions de la région. Ces Lois de la famille n’ont rien d’universel, elles n’en sont pas moins très amusantes et attachantes. Les Lois de la famille, de Benjamin Law, Belfond, 262 p., 18 €. AVENTURE 100% énergie pure ! Tank Girl, la fille que l’on ne conseillerait pas comme baby-sitter même à son pire ennemi, revient sous la plume d’Alan Martin, créateur de la série et scénariste originel. Aux pinceaux, on appréciera la vista de Jim Mahfood, illustrateur et graffeur de talent. Couleurs psychédéliques, dialogues rock’n’roll et action sous adrénaline : pas de doute, Tank Girl pète le feu ! Comme elle le dit elle-même en fâcheuse posture (en chute libre sans parachute !) : « Je n’ai jamais été aussi barrée de ma vie ! » Cette BD d’origine britannique, garantie 100% énergie pure, est pleine d’un esprit anarchiste et féministe, aussi drôle que réjouissant ! Everybody Loves Tank Girl, d’Alan Martin & Jim Mahfood, Ankama, 80 p., 12,90 €. AVENTURE Monstres à dompter Sélec LE JEUNE KEEL EST À LA RECHERCHE DE SIVA, dompteur de monstres de profession. Il a une bonne raison : Keel n’est pas un humain comme les autres, mais un monstre enfermé dans un corps de jeune homme. Et tout ça par la faute de Siva. Servie par un dessin et un lettrage hyper-dynamiques, la série est menée tambour battant grâce à une succession infernale de rebondissements et de combats. De l’action, de l’aventure, de l’humour : Buster Keel ! a tout pour plaire ! Buster Keel ! , de Kenshiro Sakamoto, Kana, 192 p., 6,75 €. 30 30 JUIN 2012 DR
PORTRAIT DE FEMME Au-delà du mythe On la surnommait « Calamity Jane ». Martha Jane Cannary est l’une des figures de légende de l’Ouest américain, célèbre en BD grâce à une aventure IVRES/BD de Lucky Luke. Mais sa véritable POU POU PIDOU ! On pensait avoir tout lu, tout vu sur Marilyn Monroe. Mais alors qu’on célèbre cette année le cinquantième anniversaire de sa mort, rien n’éteint la fascination qui nous pousse à nous jeter sur le dernier documentaire ou le dernier ouvrage en date… Susan Bernard a exhumé cette fois quarante photos inédites de Marilyn prises par son père, Bruno Bernard, qui découvrit la jeune femme et fut son premier photographe. Il est notamment l’auteur du fameux cliché de la belle en robe blanche sur une bouche d’aération. Les carnets, notes et témoignages du père, qui entretint une longue amitié avec la comédienne, accompagnent l’ouvrage. Si on n’apprend rien de vraiment neuf, on se délecte des anecdotes et on savoure les superbes photos qui accompagnent le parcours de la star, de Norma Jean à Marilyn. tion De Norma Jean à Marilyn, de Susan Bernard, Hugo Image, 198 p., 25 €. vie reste mal connue, entre zones d’ombre et biographies romancées. Cette saga en trois volumes rend un bel hommage à cette femme indépendante qui exerça tous les métiers sans se laisser jamais marcher sur les pieds, et qui écrivit de nombreuses lettres émouvantes à sa fille dont elle n’avait pu s’occuper. Martha Jane Cannary, les dernières années 1877-1903, de Matthieu Blanchin et Christian Perrissin, Futuropolis, 112 p., 22,50 €. 31 CUISINE Saveurs estivales Tartines d’agneau, beignets d’huîtres, panés de Vache qui rit ou cornets de Murat… Ça sent bon la lavande et ça fait voyager, toutes ces recettes originales ! Philippe Larue nous les livre, emballées dans de belles histoires vécues, qui sont autant de régals que de fraîches rencontres. Loin des repas familiaux empesés, voici venu le temps des collations déboutonnées, des rires le nez au vent. Vite, sortez la nappe, posez-vous sur la plage ou sur un coin d’herbe, et découvrez ces quatre-vingts recettes aux mille saveurs ! Petits soupers… sous le soleil, de Philippe Larue, La Belle Écriture, 176 p., 22 €. POLITIQUE-FICTION Révoltez-vous ! Ce mystérieux sourire vous rappelle quelque chose ? Mais oui, c’est le signe de ralliement choisi par les Anonymous, ce collectif d’activistes sur Internet qui fait régulièrement parler de lui ! C’est aussi le visage du personnage principal de V pour Vendetta, cette bande dessinée écrite dans les années 1980 par Alan Moore, l’un des plus grands scénaristes contemporains. Un récit de politique-fiction qui imagine une Angleterre totalitaire à laquelle un groupuscule radical tente de résister à sa façon. Une histoire qui n’a rien perdu de sa force. V pour Vendetta, d’Alan Moore & David Lloyd, Urban Comics, 296 p., 22,50 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :