Air le Mag n°30 juin 2012
Air le Mag n°30 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 54,5 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisation générale pour « Medal of Honor: Warfighter ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
CULTURE MUSIQUE CULTURE MUSIQUE L’électro qui swingue ! Votre musique est estampillée « électro-swing ». Comment vous est venue l’idée de fusionner les deux styles ? Hugues Payen : Il y a huit ans, on jouait dans un groupe de jazz manouche tout en faisant de la musique électronique chacun de notre côté. Un jour, on a eu l’idée et l’occasion de fusionner les deux styles grâce à une commande pour Canal+ : il s’agissait de réaliser une musique de film X des années 1920 ! Le résultat nous a bien plu, et on a continué sur cette voie. Pour nous, l’électro et le jazz ont une vibration commune. Votre premier album s’est écoulé à plus de cent cinquante mille exemplaires. Comment expliquez-vous ce succès ? H. P. : On ne s’y attendait pas, d’autant plus qu’on avait eu du mal à trouver un label, ce n’était pas gagné d’avance. D’ailleurs, on est encore un peu surpris. C’est difficile d’expliquer pourquoi les gens ont acheté notre album, mais c’est sans doute parce qu’on a fait énormément de concerts et qu’on est un groupe un peu à part, pas forcément balisé. Panic ! présente une évolution dans les rythmiques… H. P. : L’album reste dans la lignée du précédent, mais nous avons essayé de varier les tempos, de convoquer des styles différents. On a élargi le discours. Sur le premier album, il y avait beaucoup de jazz manouche et un peu de swing américain. Pour Panic !, on a viré du côté obscur du swing américain, et ça s’en ressent dans le son, dans les samples qu’on utilise, dans la manière dont on compose les morceaux… Ça reste du Caravan Palace, mais en plus élégant ! La fougue agréable du premier album méritait d’être retravaillée. Les morceaux de ce nouvel album sont plus matures, plus « pointus ». CARAVAN PALACE PIONNIERS DE L’ÉLECTRO-SWING, LES JOYEUX LURONS DE CARAVAN PALACE REVIENNENT SEMER Caravan LA « PANIC » AVEC Palace UN DEUXIÈME ALBUM ENTRAÎNANT, SE BALADANT ENTRE RÉTRO ET MODERNITÉ. EXPLICATIONS D’HUGUES PAYEN, LE VIOLONISTE. Comment êtes-vous accueillis par les puristes du jazz et de l’électro ? H. P. : Avec le premier album, on s’est rendu compte que c’était davantage les amateurs de jazz que les jazzmen eux-mêmes qui étaient un peu « choqués ». On n’entre pas en compétition avec eux, car on ne recherche pas les mêmes choses dans la même musique. On est assez à l’aise dans les festivals de jazz, mais on ne fait pas l’erreur de se dire groupe de jazz. On se présente comme un groupe électronique qui joue de l’électro-swing. Dans le milieu de la fête, le groupe a été bien intégré. Si on n’a pas gagné nos galons de musiciens électro avec le premier album, je crois qu’on peut y parvenir avec celui-ci, beaucoup plus poussé. Comment se présente votre nouveau show ? H. P. : Il s’est enrichi de deux musiciens. Nous serons donc sept sur scène, avec Zoé, la chanteuse. On a cherché à garder cette espèce d’énergie spontanée qui émanait du groupe, et je pense qu’on a réussi. On a conservé l’idée d’un show explosif et très dynamique, en encore plus chaud ! Allez-vous tourner aux États-Unis, berceau du jazz ? H. P. : On avait déjà tourné là-bas, et ça s’était très bien passé. Nous souhaitons privilégier la France, notre terre natale, avant d’avoir d’autres prétentions ! Pour le moment, on tourne en Europe, mais on va y venir tout naturellement. J’espère le plus tôt possible… PROPOS RECUEILLIS PAR VALÉRIE NESCOP EN TOURNÉE TOUT L’ÉTÉ CARAVAN PALACE PANIC ! Wagram 24 24 JUIN 2012 Florent Drillon | DR
25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :