Air le Mag n°28 avril 2012
Air le Mag n°28 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 58 Mo

  • Dans ce numéro : American Pie 4... ils ont grandi ou presque...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
CULTURE INTERVIEW « On est des rieurs. On est souvent victimes de fous rires ! Si je pars, il part et réciproquement. » CULTURE IN Manu Payet/C Radio 6 6 AVRIL 2012
TERVIEW PRÈS DE DEUX ANS APRÈS L’AMOUR, C’EST MIEUX lovis Cornillac Stars Fred Leveugle/Studio Charlette & À DEUX, MANU PAYET ET CLOVIS CORNILLAC SE RETROUVENT POUR RADIOSTARS, UNE HISTOIRE DE RADIO, DE STARS… ET D’AMITIÉ. FORCÉMENT. CLOVIS CORNILLAC MANU PAYET Sur la même longueur d’onde SORTIE LE 11 AVRIL RADIOSTARS, de Romain Levy Faire un film sur le monde de la radio, c’est compliqué ? Clovis Cornillac : C’est vrai qu’a priori on a davantage l’habitude d’écouter la radio que de la regarder, mais le scénario du film tient la route, et ça fonctionne. C’est avant tout une histoire d’amitié. Difficile de se glisser dans la peau d’un animateur radio ? C.C. : Pour Manu, c’était plus facile, c’est un milieu qu’il connaît bien. Je me suis d’ailleurs beaucoup appuyé sur ses conseils. Quels types de conseils ? C.C. : Tout le monde déteste sa voix. Mais un des conseils que m’a donné Manu, c’est d’apprendre à aimer sa voix. Manu m’a dit : « Sache que les gens qui font de la radio kiffent leur voix. Ils aiment s’entendre. » Manu Payet : La radio, c’est un exercice à part entière. C’est un vrai métier. Il y a une manière d’occuper l’espace, il faut éviter les blancs, et le film a un peu le rythme de ce genre d’émissions radiophoniques qui nous accompagnent le matin : pas de temps mort ! Le jingle radio du film est hilarant « Tu montes le son et tu fermes ta gueule ». Manu, est-ce que ça t’a rappelé tes débuts d’animateur radio ? M. P. : C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! J’ai retrouvé ce truc jouissif d’avoir le micro pour soi. Je faisais les matinales : c’est toi qui réveilles les gens ! C’est encore plus fort ! 7 Tu as commencé ta carrière à la radio. Et, un jour, tu croises Romain Levy, le réalisateur du film… Radiostars, c’est un peu votre vie, non ? M. P. : C’est surtout l’histoire de Romain, un jeune gars qui découvre ce petit monde de la radio presque par hasard. Mais, effectivement, il y a dans le scénario plein de moments qu’on a vraiment vécus. À vous de déceler lesquels en allant voir le film ! À l’écran, vous formez une sorte de troupe. Sur le plateau également ? C.C. : Oui. On s’est bien marrés ! Je tiens quand même à préciser que c’est un mythe de croire que dès qu’il y a une bonne ambiance sur un plateau on peut être sûr que la comédie sera réussie et formidable. Il y a eu de très bonnes comédies qui ont été accouchées dans la douleur. Quand ça se passe bien, c’est la cerise sur le gâteau pour les acteurs et pour toute l’équipe. Mais l’important, c’est d’arriver à divertir le public. C’est notre boulot et notre mission. On sent que vous vous appréciez, vous deux…C.C. : On avait vécu de bons moments sur L’Amour, c’est mieux à deux. Cette expérience ne nous a pas dégoûtés de retravailler ensemble [rires]. Qui a convaincu l’autre d’embarquer dans cette aventure ? M. P. : Entre collègues et amis qui s’apprécient, on se tient au courant des projets intéressants. Mais, sur Radiostars, c’était encore plus joli ! Avec le réalisateur, on voulait proposer à Clovis de faire une apparition dans le film. Clovis a tellement aimé le scénario qu’il a postulé pour le rôle principal ! J’étais super heureux ! Quand tu travailles avec quelqu’un que tu apprécies humainement et• 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :