Air le Mag n°26 février 2012
Air le Mag n°26 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 58,1 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité Rapprochée, Denzel défie la CIA !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
PROFIL RECHERCHÉ ILS ONT PLEIN D’IDÉES ALBERT GASORE TITULAIRE D’UN MBA SUIVI EN ÉCOSSE, ALBERT GASORE, VINGT-QUATRE ANS, ET SES TROIS ASSOCIÉS ONT LANCÉ GREENCONCESS DÉBUT 2010. SITUÉE SUR LA CÔTE D’AZUR, LA SOCIÉTÉ DE LOCATION ET DE LEASING DE VÉHICULES S’EST SPÉCIALISÉE DANS LA MOBILITÉ PROPRE. ET, POUR EUX, ÇA ROULE ! PROFIL RE Du vert dans le moteur Albert Gasore et Greenco D’où est parti votre projet ? Albert Gasore : D’Écosse ! Pendant le MBA (master of business administration), Jérémy Gravière, un de mes associés, et moi avons participé à des cours sur le thème de la création d’entreprise. Au départ, nous avons réfléchi à la fabrication d’un véhicule propre. Malgré la bonne note obtenue, notre business plan a été jugé trop lourd pour être viable. Puis l’idée nous est venue pendant nos stages chez des loueurs de voitures, souvent les premiers à tester les nouveaux véhicules à peine sortis d’usine. On s’est dit : pourquoi ne pas faire de même sur le marché des véhicules propres ? Après avoir envisagé l’autopartage ou le covoiturage, nous avons opté pour la location. Quelle est la spécificité de votre entreprise ? A. G. : Greenconcess pratique l’accompagnement du client de A à Z concernant l’impact environnemental des déplacements : de la demande de devis à la livraison du véhicule, en passant par une sensibilisation éco-citoyenne sur la conduite et le lavage. Quel a été votre atout majeur au moment de démarrer ? A. G. : Notre approche britannique de la création d’entreprise. Là-bas, un projet repose surtout sur un bon business plan. La partie financière de notre dossier était tellement bien ficelée que nos premiers interlocuteurs en étaient très étonnés. Après seulement une semaine de démarches, la Caisse d’épargne de Nice a décidé de nous faire confiance, alors que notre apport initial ne dépassait pas 6 000 euros. Pour quel résultat aujourd’hui ? A. G. : L’achat de véhicules s’est fait au fur et à mesure. Entretemps, nous avons remporté différents concours et bénéficié d’aides : prix, prêt d’un montant de 30 000 euros, aide à la communication de la part de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). La première année a été excellente : après deux ou trois semaines, tous nos véhicules étaient loués ! On a clos notre deuxième saison sur un bilan positif. Et pourquoi un tel démarrage en fanfare ? A. G. : Comme nous sommes les seuls en Provence - Alpes - Côte d’Azur à ne louer que des véhicules propres, les acteurs locaux du tourisme ont signé des accords avec nous pour renforcer leur politique de tourisme durable. Ça a drainé beaucoup de clients. D’où vous vient cet intérêt pour la mobilité propre ? A. G. : Je suis originaire du Rwanda, que ma famille a dû quitter en 1994 à cause du génocide, j’avais sept ans. On dit que c’est le pays aux mille collines, très vert, très nature. Par ailleurs, mon père est ingénieur agronome. Ma sensibilité aux questions environnementales est une manière de garder une partie du Rwanda en moi. Tout mon cursus repose sur le management environnemental et l’éthique. J’ai un DUT de développement durable et un master MBA en business et éthique. Quels sont les objectifs de Greenconcess à terme ? A. G. : Nous souhaitons passer d’ici peu de deux à cinq emplois. Notre but à plus long terme : créer notre réseau national de franchise de véhicules verts. PROPOS RECUEILLIS PAR VICTOR DAMERVAL « La première année a été excellente : après deux ou trois semaines, tous nos véhicules étaient loués ! » PETIT BOULOT : UN TREMPLIN POUR LA VIE ACTIVE ! « Étudiant en Écosse, j’ai vite cherché un job, se souvient Albert Gasore. J’ai postulé chez McDo, qui m’a recruté. Ce boulot m’a énormément appris sur les aspects managériaux. » Nombreux sont ceux qui témoignent des avantages qu’offre un job d’étudiant, un vrai atout pour la suite du parcours professionnel. « Ça a été une super école ! J’ai débuté en cuisine, puis j’ai évolué vers d’autres postes. C’est un bon moyen d’envisager toutes les facettes d’une activité. » Albert va d’ailleurs tenter d’appliquer une méthode similaire chez Greenconcess : par périodes, les agents commerciaux se chargent de la préparation des véhicules et des aspects mécaniques, tandis que les préparateurs s’occupent des relations avec la clientèle. Chacun se trouve ainsi mieux armé pour réagir dans toutes les situations. 60 60 FÉVRIER 2012 POUR EN SAVOIR PLUS : www.greenconcess.com Benjamin Béchet pour Air le mag
CHERCHÉ Jérémy Gravièrencess.fr 61 Albert Gasore et Jérémy Gravière/cocréateurs de Greenconcess. 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 1Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 2-3Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 4-5Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 6-7Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 8-9Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 10-11Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 12-13Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 14-15Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 16-17Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 18-19Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 20-21Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 22-23Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 24-25Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 26-27Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 28-29Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 30-31Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 32-33Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 34-35Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 36-37Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 38-39Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 40-41Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 42-43Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 44-45Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 46-47Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 48-49Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 50-51Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 52-53Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 54-55Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 56-57Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 58-59Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 60-61Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 62-63Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 64-65Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 66-67Air le Mag numéro 26 février 2012 Page 68