Air le Mag n°118 jui/aoû 2021
Air le Mag n°118 jui/aoû 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°118 de jui/aoû 2021

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (215 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 63,7 Mo

  • Dans ce numéro : Space Jam, entrez dans une nouvelle ère !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
INSPIREZ-VOUS ! r _r r J L JL r 3 7 r r/j1UFe/Lr 000 Vous souhaitez réussir votre vie ? Alors, lancez-vous, plantez-vous, et apprenez de vos erreurs ! C'est ainsi que vous créerez les conditions de votre succès. Texte  : Claire Lefebvre. Illustration  : Laura Junger pour Air le mag. Le point commun entre Barbara, Albert Einstein, J.K. Rowling et Charles Darwin ? Tous ont connu l'échec... avant de réussir ! Selon le philosophe et professeur à Sciences Po, Charles Pépin, auteur du livre Les Vertus de l'échec(Allary, 2016), c'est même précisément parce qu'ils ont échoué, qu'ils ont fini par réussir. EH OUI ! EUX AUSSI... Ainsi, avant de devenir une immense chanteuse, Barbara a dû essuyer sifflets et huées des années durant. Albert Einstein a raté l'examen d'entrée à l'École polytechnique de Zurich. Et c'est un double échec professionnel et amoureux qui a poussé J.K. Rowling à se consacrer à l'écriture, et à créer Harry Potter. Quant à Charles Darwin, il n'aurait probablement jamais entrepris le voyage au long cours qui a décidé de sa vocation s'il n'avait pas abandonné successi- vement ses études de médecine et de théologie. Logique, développe Charles Pépin dans son ouvrage  : lorsque l'on se trompe, on s'arrête, on s'interroge sur les raisons de cet échec, on cherche à corriger letir, encore et encore, jusqu'à enfin réussir. Le cerveau lui-même fonctionne ainsi. Pour assimiler une information, il commence parfaire une prédiction, puis compare ensuite sa prédiction à la réalité. Cette comparaison, lorsqu'elle révèle un écart entre la prédiction et la réalité, génère un signal d'erreur, qui permet à notre encéphale d'ajuster son hypothèse. Et c'est lorsque le cerveau parvient à prédire parfaitement une situation, donc à ne plus faire d'erreur, que l'information est assimilée. En clair, l'erreurfait partie du processus d'apprentissage. L'ÉCHEC, UNE BONNE ÉCOLE Certains pays l'ont bien compris. Alors que, sous nos contrées, l'école a tendance à culpabiliser les élèves à la première mauvaise note, les élèves américains, anglais et scandinaves sont encouragés à oser agir, quitte à se mettre en péril. Dans la Silicon Valley, l'une des questions favorites des capital-risqueurs posée aux futurs entrepreneurs est ainsi  : « Combien de fois t'es-tu planté ? » Ceux qui ont échoué le plus grand nombre de fois y sont perçus comme plus matures et davantage au fait des erreurs à ne plus commettre. « Avoir échoué, en France, c'est être coupable. Aux États-Unis, c'est être audacieux », remarquait Charles Pépin, auprès du journal Libération, en déplorant l'essentialisme à la française. « Si j'existe, si je vis ma vie comme une aventure faite de rebondissements, de bifurcations, de réorientations, je ne m'enferme pas dans mes échecs. Mais si je me laisse persuader que mon identité, mon Juillet - Août 2021
sellie 4ti.iiff Noun Projec t Pictn essence même, est entachée par l'échec, je me prive de la possibilité de réussir. » Autrement dit, « avoir raté » ne signifie pas « être un raté ». Ci Aux USA, se planter, c'est être audacieux. DES BIENFAITS DE LA TABLE RASE Lentement, cependant, les choses évoluent. Lancées il y a une dizaine d'années en France, les Fai Icon, ces conférences où des patrons d'entreprise, des sportifs et des figures médiatiques viennent témoigner de leurs échecs, ont créé une première prise de conscience. Et puis, il y a eu la suppression de l'indice 040, qui marquait au fer rouge les chefs d'entreprise ayant fait l'objet d'une liquidation judiciaire au cours des trois dernièresannées, en les épinglantdansiefichier de la Banque de France. Ce changement permet aux entrepreneurs ma (- heureux d'obtenir plus facilement un crédit auprès des banques, donc de rebondir plus facilement. Des associations comme SOS Entrepreneur, Re-Créer, Secondsouffle.org ou 60 COD Rebonds leur offrent, quant à elles, un soutien administratif et moral. Avec la promesse, en cas de réussite, d'une satisfaction beaucoup plus intense que si celle-ci avait eu lieu du premier coup. Alors, n'ayez donc plus peur de vous planter ! 45 « e ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends. » Le succès, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme. » L'échec est l'épice qui donne sa saveur au succès. » J'ai échoué encore et encore dans ma vie. Et c'est pourquoi j'ai réussi. » « L'échec est une partie importante de votre croissance... n'ayez pas peur d'échouer. » Il est impossible de vivre sans ne jamais échouer, sauf si tu fais tellement attention, que tu ne vis pas du tout. Dans ce cas, tu échoues par défaut. » « Dans un monde qui change très rapidement, la seule stratégie qui est vouée à l'échec est e de ne pas prendre des risques. », < Il n'y a pas d'échec, il n'y a que des abandons. », < La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. » « Il n'y a pas eu d'échecs dans ma vie. Il y a eu des leçons épouvantables. » aljulm ezd'bialD OS `up puis izec[pd-rzacvelonz'Eurynour `eTIIB on p TIDIT4'u epzop'e4octeD uBUIn.11rtio.int.D u o tm puew u osiet,T  : (suotleiro sep uoquedcle,p aup.iod strep) sasuod9a D a o oeQ DROL E DE FRENCH TOUCH 72,5% des écoliers français ont peur d'avoir de mauvais résultats. Seuls les Coréens du Sud, les Italiens et les Espagnols sont encore plus stressés. 43% des élèves français se sentent perdus quand ils doivent résoudre un problème de mathématiques. C'est le taux le plus élevé des pays de l'OCDE. Source  : OCDE, enquête Pisa 2015.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :