Air le Mag n°100 juin 2019
Air le Mag n°100 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : X-men, l'ultime combat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
INSPIREZ-VOUS ! SES BONS CONSEILS INSPIREZ-VOUS ! Elle a fait de sa passion son métier Titre Lola, 24 ans, s’est lancée dans la photo animalière il y a quatre ans. Aujourd’hui, elle shoote nos amis les chiens, les chats… Son rêve  : se frotter à la faune sauvage ! Texte  : Claire Lefebvre. Illustration  : Mariette Guigal pour Air le mag SES BONS CONSEILS « Exercez-vous ! Allez sur le terrain, là où ont lieu les événements. Et contactez les professionnels, rencontrez-les, maintenez le lien, car c’est un métier de networking. À ce titre, les réseaux sociaux sont un relais génial. N’oubliez pas de les alimenter régulièrement et de montrer votre actualité, pour que vos clients ne vous oublient pas. » Pour voir le travail de Lola  : lolaledoux.com Faire de la photo, ça a toujours été une évidence pour toi ? Lola  : C’est un peu cliché de dire ça, mais oui ! Dès l’instant où mon père m’a offert mon premier appareil – un compact Lumix –, lorsque j’étais au collège, je n’ai plus cessé de prendre des photos. Je shootais tout ce que je voyais  : ma famille, mes potes du bahut, et beaucoup, beaucoup d’animaux, car j’ai toujours adoré leur contact. Alors oui, pour moi, c’était une évidence  : je devais en faire mon métier. Tes parents ont été d’accord ? L.  : Ils m’ont dit  : « OK, mais passe ton bac d’abord. » (Rires.) Alors, j’ai opté pour une filière littéraire, option arts plastiques, tout en continuant la photo. Quel a été ton parcours, ensuite ? L.  : Je n’ai pas eu mon bac, mais ma passion ne m’a pas quittée. J’ai donc décidé d’intégrer l’EFET à Paris, une école privée réputée… et j’ai été reçue. La scolarité n’est pas donnée, mais je ne regrette pas. En trois ans, j’ai obtenu un CAP, un bac pro et un bachelor ! Comment es-tu venue à la photo animalière ? L.  : Étonnamment, alors que j’ai tout de suite photographié des animaux, l’idée d’en faire mon métier est 60 60 venue assez tard  : en dernière année, lorsqu’on a commencé à développer nos propres projets. Il fallait trouver un modèle pour des photos studio et j’ai ramené… des rats. J’ai adoré ça, mon prof aussi, et il m’a incitée à continuer sur cette voie. Te faire connaître a pris combien de temps ? L.  : Ce n’est que trois ans après ma sortie d’école que j’ai décroché mes premiers vrais contrats, essentiellement grâce à ma rencontre avec Yoann, mon agent. Il est devenu mon ami et m’a mise en contact avec beaucoup de personnes de la profession. Moralité  : il ne faut pas hésiter à solliciter les gens. Comment vois-tu l’avenir ? L.  : Diffi cile de se projeter, car c’est un métier très incertain. Mais j’aimerais beaucoup aller au parc de Yellowstone, aux États-Unis, ou au Kenya pour photographier des animaux sauvages. Reste à trouver le moyen de financer ce travail, car, comme le disait une de mes profs  : « La photo est une prenante qui nécessite un investissement important. » « La photo a toujours été pour moi une évidence. » Juin 2019 Noun Project Picto
—LjAn PEPSICO FRANCE SNC - RCS NANTERRE B 381 511 039 4Ir UNE TOUCHE DE # ç-p,1‘31i. EN CALO RiEs I GREEN 61 ICE 4 1 *Thé vert glacé L Hi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :